Clôture Paris : les prises de profits l'emportent...

Clôture Paris : les prises de profits l'emportent...©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 30 décembre 2019 à 18h00

LA TENDANCE

Le CAC40 est repassé sous la barre des 6.000 pts ce lundi, sur fond de prises de profits qui se sont accélérées dans l'après-midi dans un marché toujours calme, en repli de 0,91% à 5.982 pts en clôture, ce qui laisse malgré tout un gain global de plus de 26% depuis le 1er janvier, soit la plus belle performance de l'indice depuis 1999.
Les prises de profits l'ont aussi emporté à la bourse de Tokyo ce matin, qui a terminé l'année en recul de 0,76% sur le Nikkei, ce qui laisse malgré tout un gain de plus de 18% sur l'année entière. La Bourse de New York s'accorde elle aussi une pause : Le DJ recule de 0,55%, le Nasdaq Composite redonne 0,20%. Rappelons que depuis le 1er janvier, les indices US ont grimpé respectivement de 22% pour le DJIA, de plus de 28% pour le S&P500 et de 35% pour le Nasdaq.

ECO ET DEVISES

Sur le marché des changes, le dollar poursuit son repli face aux principales devises mondiales, tandis que l'euro retrouve les 1,12$, au plus haut depuis le mois d'août dernier, bénéficiant d'anticipations de reprise de l'économie européenne en 2020.
Le pétrole progresse encore légèrement, après la publication d'une baisse plus forte que prévu des stocks de pétrole brut des Etats-Unis la semaine dernière. Le cours du baril de brut léger américain culmine à 61,70$ sur le Nymex. Le Brent de la mer du Nord est au plus haut depuis trois mois à 68,65$, tandis que le WTI grimpe à 61,80$...
Les stocks américain ont reculé de 5,467 millions de barils la semaine s'achevant le 20 décembre, alors que le consensus tablait sur un recul moins important, de l'ordre de 3 millions de barils. Depuis le début de l'année, le cours du pétrole WTI a bondi de 36% et le Brent a grimpé de plus de 26%, soutenus par la perspective d'un cessez-le-feu commercial entre les Etats-Unis et la Chine, et par l'accord Opep+ de limitation de la production, qui vient d'être renouvelé jusqu'à la fin mars 2020.
L'or reste proche des 1.515$ l'once, ce qui porte sa progression à plus de 18% depuis le début de l'année... Les investisseurs restent attentifs à la situation au Moyen-Orient au lendemain de frappes américaines en Irak et en Syrie contre des sites appartenant à un mouvement chiite soutenu par l'Iran. La baisse des taux d'intérêt, souvent en territoire négatif, a par ailleurs rendu l'or plus attractif aux yeux des investisseurs ces derniers mois... L'achat d'or physique par les banques centrales internationales qui continuent de diversifier leurs réserves reste aussi un des arguments favoris des spécialistes, tandis que le dollar apparaît plus affaibli en cette fin d'exercice.

Notons que le marché US attend toujours la signature effective du fameux "deal" commercial partiel entre les USA et la Chine... Les Etats-Unis et la Chine signeront la "phase 1" de leur accord commercial dans les premiers jours de janvier, une fois que le texte aura été entièrement rédigé dans les deux langues, a déclaré ce lundi le conseiller de la Maison blanche au commerce. "La signature aura probablement lieu au cours de la semaine à venir à peu près, on attend juste la traduction", a souligné Peter Navarro lors d'une interview à Fox News.
Ces déclarations corroborent des informations du South China Morning Post, selon lesquelles le vice-Premier ministre chinois Liu He se rendra à Washington samedi pour y signer le compromis sino-américain conclu ce mois-ci...
La délégation chinoise devrait séjourner plusieurs jours aux Etats-Unis selon le quotidien. En vertu de cet accord, les USA réduiront leurs droits de douane sur certains produits chinois en échange de l'achat par la Chine d'environ 20 milliards de dollars supplémentaires de produits américains au cours des deux prochaines années.

VALEURS EN HAUSSE

Erytech : +23% suivi de Poxel et Abivax (+10%)

Inventiva : +8% avec Amoeba, Adocia, Nanobiotix

Mauna Kea : +5% suivi de Hexaom (+3,8%), SQLI et 2CRSI

CGG (+3,8%). CGG a annoncé ce jour avoir finalisé la sortie définitive de son activité d'acquisition de données sismiques fond de mer et mis fin à son accord d'actionnariat dans la joint-venture Seabed Geosolutions (SBGS) et ce à compter du 31 décembre 2019.
En accord avec sa stratégie de sortie des activités d'acquisition de données sismiques, CGG a signé un accord pour transférer sa participation de 40% dans la joint-venture Seabed Geosolutions vers Fugro d'ici à la fin du premier trimestre 2020 et pour finaliser les différents sujets de financement de SBGS et de non concurrence en payant $35 millions à Fugro avant le 31 décembre 2019.
Ce paiement inclus, le Groupe CGG prévoit un net cash-flow 2019 positif, supérieur à ses attentes.

Esso : +3% suivi de Séché et AB Science

Eramet : +2,5% avec NRJ, Fnac Darty

Atari : +1% avec Groupe Open, Imerys, TechnipFMC

VALEURS EN BAISSE

Hybrigenics (-2,1%) Au premier semestre 2019, la société n'a pas enregistré de chiffre d'affaires, comme depuis le 1er février 2018, date de la cession de ses dernières activités de services scientifiques.
Les revenus provenant de loyers et de prestations logistiques à des sous-locataires ont pris fin au 31 janvier 2019, avec l'expiration du bail principal d'Hybrigenics. Ce changement de statut de location s'est inscrit dans une stratégie de réduction drastique des charges d'exploitation initiée au quatrième trimestre 2018 suite à l'arrêt du développement clinique de l'inécalcitol. La perte opérationnelle a été réduite de près des trois quarts : de 3,7 millions au premier semestre 2018 à 1,0 million d'euros au premier semestre 2019.
Un résultat exceptionnel de 0,7 million d'euros a été enregistré au premier semestre 2019, correspondant d'une part à des facturations cliniques à recevoir estimées de façon conservatrice pour les comptes semestriels 2018 et qui ne se sont pas confirmées, et à une réévaluation à la hausse du crédit impôt-recherche, d'autre part.
La perte nette au premier semestre 2019 s'est donc limitée à 0,4 million d'euros contre 3,3 millions d'euros au premier semestre 2018, soit une réduction de 88%. Les capitaux propres d'Hybrigenics représentaient 0,9 million d'euros au 30 juin 2019.
La position de trésorerie d'Hybrigenics au 30 juin 2019 s'établissait à 0,7 million d'euros, contre 1,9 million d'euros au 31 décembre 2018 et 3,2 millions d'euros au 30 juin 2018. En décembre 2019, Hybrigenics a perçu 0,54 million d'euros de crédit impôt-recherche au titre des dépenses de 'R&D' en 2018.

EssilorLuxottica (-3%) a annoncé ce lundi avoir découvert récemment une fraude financière au sein d'une de ses usines en Thaïlande... Le numéro un mondial des lunettes et verres optiques, qui a porté plainte, précise dans un communiqué que "les salariés identifiés à ce jour comme impliqués dans ces activités frauduleuses ont été licenciés". L'impact financier de cette fraude, estimé à un maximum de 190 millions d'euros, sera comptabilisé dans le résultat opérationnel 2019...

Archos : -3% avec Gorgé, Soitec, Airbus (-2,5%)

Genfit : -2% suivi de Devoteam, Casino, Guerbet, Safran

Michelin : -1,5% en compagnie de STM, Saint-Gobain, Ingenico, Michelin, Seb, Sanofi, Bouygues, Engie, Elior.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.