Clôture Paris : nouvelle accélération, l'emploi US rebondit !

Clôture Paris : nouvelle accélération, l'emploi US rebondit !
Réaction de traders après la clôture du NYSE.

Boursier.com, publié le vendredi 05 juin 2020 à 18h00

LA TENDANCE

L'euphorie est de retour sur le CAC40 qui s'est envolé de 3,71% ce vendredi, à 5.197 points en clôture. Si hier, l'annonce par Christine Lagarde de l'augmentation de la taille du "programme d'achats d'urgence pandémique" (PEPP) de la BCE avait permis de tenir la barre des 5.000 points, cette nouvelle mesure est considérée comme un puissant facteur de soutien pour les marchés. Par ailleurs, les chiffres de l'emploi américain ont agréablement surpris, avec 2,51 millions d'emplois non agricoles créés en mai, contre 7,72 millions de... destructions attendues par le consensus de place !
Le rebond du CA40 depuis la mi-mars est désormais de 40%, depuis le point bas du 16 mars dernier. Ce sont d'ailleurs encore les secteurs les plus impactés pas la crise sanitaire (automobile, aéronautique) qui progressent le plus nettement. A cela s'ajoutent les bonnes nouvelles sur le plan sanitaire : selon le président du Conseil scientifique, Jean-François Delfraissy, l'épidémie est actuellement "contrôlée" sur le territoire français.

ECO ET DEVISES

Face à un consensus déprimé à l'extrême, les données dévoilées ce jour sur le front du chômage aux Etats-Unis sont donc finalement réjouissantes !... Ainsi, les USA ont créé 2,51 millions d'emplois non agricoles en mai, contre 7,72 millions de destructions attendues par le consensus et -20,6 millions un mois plus tôt. Le taux de chômage est ressorti à 13,3%, contre un consensus de 19,8% et un niveau de 14,7% un mois auparavant.
Le secteur privé a créé 3,09 millions de postes en mai selon le rapport du Département au Travail, alors que les économistes craignaient les destructions de 6,5 millions de postes supplémentaires. L'emploi manufacturier a augmenté de 225.000, contre -530.000 de consensus. Le taux de participation à la force de travail est ressorti à 60,8%, contre 60% de consensus.

Donald Trump a évoqué ce jour, sur Twitter, "un INCROYABLE RAPPORT SUR L'EMPLOI". Une conférence de presse se tient d'ailleurs ce jour à la Maison blanche sur le sujet, le président américain n'ayant pas manqué une telle occasion.
Hier, les annonces de la BCE ont dépassé les attentes, alors que le soutien des Etats s'est confirmé, accentuant la confiance des opérateurs dans un succès du déconfinement...
Sur les devises, l'euro se maintient à plus de 1,13/$ et le baril de Brent grimpe à 42$.

VALEURS EN HAUSSE

Air France KLM bondit de 12,5% portant ses gains à 30% sur les quatre dernières séances. Si le titre a encore beaucoup de chemin à faire pour effacer les pertes essuyées sur les cinq premiers mois de l'année, les investisseurs semblent soulager par les signes d'amélioration de la demande à travers le monde. De quoi espérer un été plus ensoleillé pour le secteur. Aux Etats-Unis, American Airlines s'est envolé de 41% hier à Wall Street, signant la plus forte progression de son histoire, après avoir annoncé une hausse de 74% de son nombre de vols en juillet par rapport à ce mois-ci. Le transporteur réalisera environ 4.000 vols quotidiens le mois prochain, contre 2.300 en juin. Ce niveau équivaut à seulement 40% des capacités de l'année précédente, mais montre une réelle amélioration par rapport aux dernières semaines.

2CRSI : +14% suivi de Figeac Aero (+13%) et Airbus (+12,5%) et TechnipFMC (+12%)

Renault prolonge son rebond de 10% et PSA Groupe reprend 8,6%. Société Générale s'adjuge 10%

AKKA : +9% avec Nexity, CNP, Elior et BNP Paribas

Dassault Aviation :+8% suivi de CGG, Sodexo

DBV : +7% avec Klepierre

FFP : +6,5% avec Coface et Crédit Agricole

Natixis : +6% suivi de Total, Valeo, Kering

Michelin : +5% avec Vicat, Legrand, Accor et Alten

AXA s'adjuge 4,6% . Le Credit Suisse a réitéré son avis 'surperformer' sur l'assureur avec une cible de 22 euros. Le courtier suisse a réduit ses estimations de résultats 2020 à la suite des dernières annonces du groupe mais pense que la politique de dividende sera maintenue et continue à considérer le rapport rendement/risque de l'action comme très attractif.

Saint-Gobain (+4,3%) poursuit la montée en puissance de son exploitation et enregistre semaine après semaine une amélioration progressive. Depuis le mois d'avril, où le niveau d'activité globale du Groupe a atteint environ 60% du niveau de l'an dernier, de nombreux pays ont vu leur situation sanitaire et économique évoluer favorablement. Sur l'ensemble du mois de mai, l'activité du Groupe dépasse désormais les 80% à jours ouvrés comparables, avec des disparités fortes selon les marchés et les pays.

Vinci gagne 2,5%. Seymour Whyte, filiale australienne de Vinci Construction, a remporté deux contrats dans le Queensland, en Australie. Le premier contrat, en partenariat avec John Holland (50/50), concerne les travaux de protection contre les inondations et de fluidification du trafic sur la Bruce Highway, dans la région de la Sunshine Coast au nord de Brisbane. D'un montant de 114 millions d'euros (185 millions de dollars australiens), il comprend la réhabilitation des échangeurs, la réalisation de nouveaux raccordements, de nouveaux ponts et de nouveaux équipements de drainage sous l'autoroute. Le deuxième contrat concerne le premier lot de rénovation de l'autoroute du Pacifique (M1), entre Varsity Lakes et Tugun, proche de la frontière entre le Queensland et la Nouvelle-Galles du Sud. Il est d'un montant de 60 millions d'euros (97 millions de dollars australiens).

VALEURS EN BAISSE

Lysogène (-22%) a annoncé aujourd'hui qu'à la suite de discussions avec les autorités réglementaires américaines de la Food & Drug Administration (FDA), une suspension clinique avait été émise pour l'étude AAVance (NCT03612869), une étude clinique internationale de phase 2/3 évaluant un traitement par thérapie génique de la Mucopolysaccharidose de type IIIA (MPS IIIA, connue sous le nom de Syndrome de Sanfilippo de type A).

Stedim : -7,5% suivi de Mauna Kea (-4%)

Aubay : -3% suivi de Eurofins, AST

Iliad : -2% avec Worldline, Ateme

Argan : -1% avec Ubisoft et Getlink

Maisons du Monde (-1,2%) a obtenu un Prêt Garanti par l'Etat (PGE) de 150 millions d'euros. Ce prêt d'une maturité d'un an est agrémenté d'une option d'extension pouvant aller jusqu'à cinq ans additionnels (juin 2026). Maisons du Monde Annonce avoir auparavant terminé le premier trimestre 2020 avec une situation de liquidité de 222 millions d'euros, grâce notamment au tirage de deux lignes de crédit renouvelables pour 150 millions d'euros.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.