Clôture Paris : nouvelle hausse pour le CAC40

Clôture Paris : nouvelle hausse pour le CAC40©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 18 juillet 2018 à 18h00

LA TENDANCE

Le CAC40 a encore gagné 0,46% ce mercredi, à 5.447 pts en clôture, dans des volumes d'échanges toujours faibles en cette période estivale. Pour mémoire, le sommet annuel de l'indice parisien, enregistré en mai dernier, est logé à 5.657 pts. Outre-Atlantique, Wall Street hésite actuellement, au lendemain d'une progression des indices, portés par la confiance affichée du patron de la Fed en ce qui concerne la solidité de la croissance américaine. Le Nasdaq, qui s'était offert un nouveau record historique mardi soir, temporise pour le moment, en légère baisse...

ECO ET DEVISES

Les opérateurs s'attendent à un statu quo monétaire à l'issue de la prochaine réunion le 1er août, le taux des fonds fédéraux devant rester inchangé entre 1,75% et 2% (probabilité de 96,5% selon l'outil FedWatch du CME Group), après un second tour de vis de l'année intervenu le mois dernier. Les marchés tablent par contre sur un nouveau tour de vis le 26 septembre, le taux des 'fed funds' étant attendu entre 2% et 2,25% (probabilité de 86,1%). Les investisseurs sont par contre partagés concernant l'éventuelle dernière remontée des taux de l'année 2018. La probabilité d'un taux des fonds fédéraux logé entre 2,25% et 2,50% au 19 décembre est située à 53,8%, contre 37,6% pour celle d'un taux allant de 2% à 2,25%.

Les chiffres du logement aux États-Unis sont ressortis largement inférieurs aux attentes pour le mois de juin 2018. Ainsi, les mises en chantier de logements du mois de juin se sont établies sur un rythme de 1,17 million d'unités, contre 1,32 million pour le consensus et 1,34 million un mois auparavant. Les permis de construire, quant à eux, sont ressortis sur un rythme de 1,27 million d'unités, contre 1,33 million de consensus et 1,30 million au mois de mai 2018.

Le taux d'inflation annuel de la zone euro s'est établi à 2,0% en juin, contre 1,9% un mois plus tôt et 1,3% en juin 2017. L'inflation annuelle 'core' atteint 0,9% contre 1% annoncé initialement et 1,1% en mai, souligne Eurostat. Pour rappel, la Banque centrale européenne vise une hausse des prix proche de, mais inférieure, à 2% dans la zone euro, hors éléments volatils.

Les stocks domestiques de brut surprennent encore aux États-Unis. Ainsi, le Département américain à l'énergie vient de faire état, pour la semaine close au 13 juillet, d'une croissance des stocks hebdomadaires hors réserve stratégique de 5,8 millions de barils en comparaison de la semaine antérieure, alors que les économistes anticipaient en moyenne une contraction de 3,4 millions de barils. Rappelons qu'une semaine auparavant, les stocks de brut avaient décroché de 12,6 millions de barils. Toujours selon le Département US à l'énergie ce jour, les stocks d'essence pour la semaine close au 13 juillet ont quant à eux décliné de 3,2 millions de barils par rapport à la semaine précédente (-0,7 MB une semaine avant). Enfin, les stocks de distillés ont baissé de 0,4 millions de barils par rapport à la semaine antérieure, après une progression de 4,1 millions de barils une semaine auparavant.

Sur le marché des changés, l'Euro vaut désormais 1,1644$. Du côté du pétrole, le baril WTI ressort à 68,1$ et le Brent s'affiche à 72,1$.

VALEURS EN HAUSSE

* Coup de chaud sur Avenir Telecom, qui s'envole de 18% après trois séances consécutives de recul.

* Virbac (+7,1%) a publié un chiffre d'affaires de 236,2 millions d'euros pour le deuxième trimestre, en léger repli (-0,7% à taux réels) par rapport à la même période de 2017. À taux de change comparables, le chiffre d'affaires du deuxième trimestre a continué à progresser à l'instar du premier trimestre, affichant une croissance de +4,3%. Le groupe a obtenu un assouplissement de son covenant financier (dette nette/Ebitda) auprès de ses banquiers pour 2018.

* Ubisoft (+4%) évolue sur de nouveaux sommets après une publication solide. L'éditeur de jeux vidéo a réalisé 400 millions d'euros de chiffre d'affaires au premier trimestre de son exercice 2018-2019, ce qui dépasse les prévisions du groupe situées autour de 350 ME. Pareil pour le net bookings du premier trimestre qui s'élève à 381,5 ME, en hausse de 88,8% sur un an (prévision de 350 ME environ). Le chiffre d'affaires du deuxième trimestre 2018-2019 est attendu entre 345 et 355 ME pour un net bookings aux alentours de 345 ME. La progression attendue s'explique par le dynamisme du back-catalogue et par des premières mises en magasin pour le jeu Assassin's Creed Odyssey. Ubisoft confirme ses objectifs pour l'exercice 2018-2019 : un chiffre d'affaires IFRS 15 autour de 2 MdsE avec un résultat opérationnel non-IFRS d'environ 440 ME et environ 2,05 MdsE de net bookings.

* STMicroelectronics repasse au-dessus des 20 euros (+3,1%). Malgré la réduction de la visibilité sur le secteur des semi-conducteurs en raison de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine, Bryan Garnier a maintenu hier un biais très positif sur STMicroelectronics, dossier qu'il a revalorisé de 23 à 24,1 euros.

* JP Morgan garde une préférence pour ArcelorMittal (+2,9%) dans le secteur des matières premières, un titre que la banque américaine conseille toujours à "surpondérer" avec un cours cible relevé de 36 à 37,50 euros.

* Sur le CAC40, Valeo monte aussi de 1,5% avec Renault (+1,1%) ou encore Schneider Electric (+1,4%).

* Alstom (+0,1%). Les actionnaires ont approuvé ce mardi à une très large majorité de plus de 95% les résolutions relatives au projet de rapprochement avec les activités de Siemens Mobility, incluant sa traction ferroviaire.

VALEURS EN BAISSE

* BioMerieux perd 4,9%. Le groupe a fait état d'un chiffre d'affaires semestriel de 1,169 milliard d'euros, en hausse de 3,1% et de 10,4% à taux de changes et périmètre constants. Sur le seul deuxième trimestre, la croissance interne ressort à 8,4%.

* EuropaCorp chute encore de 4,6% après avoir déjà cédé 4,6% hier.

* Sur le CAC40, Bouygues cède 0,6% avec Carrefour (-0,9%), Vinci (-0,8%) ou encore Publicis (-0,8%).

* Airbus (-0,4%). Viva Aerobus a signé un accord d'achat ferme portant sur 25 A321neo et converti une commande de 16 A320neo en A321neo. La compagnie mexicaine ultra low cost n'a pas encore choisi de motoriste, précise Airbus. Au prix catalogue, la commande atteint 5,3 milliards de dollars.

* Safran cède 0,1%. CFM International et Aviation Capital Group LLC (ACG) ont annoncé hier à Farnborough le choix du moteur LEAP-1A pour équiper dix de ses Airbus de la famille A320 neo. ACG a également posé une option d'achat pour dix-huit ensembles propulsifs de moteurs LEAP-1A supplémentaires pour propulser les avions de la famille A320neo. La commande ferme est estimée à 300 millions de dollars au prix catalogue.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU