Clôture Paris : quatrième séance de hausse !

Clôture Paris : quatrième séance de hausse !©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 23 février 2018 à 18h00

LA TENDANCE

Le CAC40 a terminé sa course en hausse de 0,15% ce vendredi, à 5.317 points en clôture, au terme d'une séance hésitante, enregistrant ainsi une quatrième séance consécutive de progression pour un gain cumulé d'un peu plus de 1%. C'est à nouveau du côté des publications annuelles qu'il faut chercher du mouvement avec notamment Saint-Gobain qui profite de ses résultats, alors que le dossier Valeo est lourdement sanctionné en bourse. Outre-Atlantique, Wall Street s'offre un rebond actuellement, dans une ambiance relativement calme en cette fin de semaine...

ECO ET DEVISES

Le président de la Fed de Saint-Louis, James Bullard, a déclaré hier que la banque centrale prendrait soin de ne pas relever ses taux trop vite, ce qui a contribué à éteindre le début d'incendie provoqué par la publication des "minutes" de la Fed faisant craindre un rythme de resserrement monétaire plus rapide que ne l'anticipaient les marchés.

Pas de surprise au niveau de l'inflation de la zone euro en janvier. Confirmant ses données initiales, Eurostat indique que les prix à la consommation ont reculé en séquentiel de 0,9% le mois dernier. Sur un an, ils augmentent de 1,3% après une hausse de 1,4% en décembre. L'inflation 'core', qui exclut les prix des produits alimentaires non transformés et de l'énergie, ressort à -1,3% sur un mois et à +1,2% sur un an, en accélération par rapport au rythme de 1,1% des trois derniers mois.

La croissance allemande vient d'être confirmée à 0,6% au quatrième trimestre, par l'Office fédéral de la statistique. Le PIB a progressé au cours des quatre trimestres de 2017, avec des hausses respectives de 0,9%, 0,6% et 0,7% au cours des trois premiers. En glissement annuel, la croissance, ajustée des effets calendaires, ressort à 2,9% sur les trois derniers mois de 2017. Sur l'ensemble de 2017, la croissance atteint 2,2%. Toutes les données préliminaires sont ainsi confirmées.

Aucun indicateur économique américain n'est publié aujourd'hui.

Sur le marché des changes, l'Euro vaut désormais 1,2294$. Du côté du pétrole, le baril WTI ressort à 63,4$ et le Brent s'affiche à 67$.

VALEURS EN HAUSSE

* EuropaCorp s'envole de 24,1%. En début de mois, la société avait tenté de "dégonfler" la spéculation qui entoure le dossier depuis plusieurs semaines en pointant "diverses rumeurs contradictoires et imprécises véhiculées par la presse concernant le très grand nombre de partenaires potentiels que la presse prête à la société". EuropaCorp s'est borné à confirmer qu'il avait entamé des "discussions avec divers partenaires financiers et/ou industriels potentiels en vue d'un renforcement de ses capacités financières", reprenant ainsi les informations communiquées au marché fin novembre.

* Saint-Gobain gagne 2,9%. Le groupe a amélioré sa marge d'exploitation de 0,2 point à 7,4% en 2017, pour un bénéfice net en hausse de 20% à 1,57 MdE. Un dividende en légère hausse de 1,30 euro sera proposé. En 2018, l'objectif est de faire progresser le résultat d'exploitation. Oddo BHF évoque une publication rassurante tant sur la dynamique de volumes que de prix. Le broker réitère son conseil 'achat' et son objectif de 60 euros.

* Aéroports de Paris (+1,9%). Le nombre de passagers 2017 a atteint 101,5 millions. Le bénéfice annuel a progressé à 571 ME. La dynamique de trafic devrait continuer cette année, avec une hausse des résultats.

* Sur le CAC40, L'Oréal monte aussi de 1,8% avec Engie (+1,2%) ou encore Renault (+1%).

* Orange reste porté par sa publication de résultats en gagnant 1,5%, quatrième séance de légère hausse pour l'opérateur télécom.

VALEURS EN BAISSE

* Valeo chute de 11,1%. L'équipementier automobile a enregistré une légère érosion de sa marge opérationnelle, qui recule à 8% en 2017. Le bénéfice net ajusté progresse en revanche à 1 MdE. La croissance 2018 est attendue à 8%, avant le retour d'une hausse à deux chiffres en 2019 La marge opérationnelle devrait rester stable, en dépit de l'inflation sur les coûts des matières premières et des effets de change. Valeo est un dossier que tous les professionnels ont encensé ces dernières années : fer de lance du renouveau du secteur en France, sorti grandi de la crise financière qui a provoqué la banqueroute de plusieurs de ses rivaux, le groupe avait tout pour séduire. Plus récemment, son positionnement marqué sur les technologies de rupture dans l'automobile et son exposition accrue à l'électrification des véhicules lui ont valu de nouvelles louanges. Mais après 655% de hausse en dix ans pour l'action, les exigences du marché sont élevées.

* CGG perd encore 7%. Les rachats de positons vendeuses intervenus ces derniers jours de la part de plusieurs fonds n'empêchent pas le titre de rester dans le rouge (-22% sur la semaine). Les dernières déclarations publiées par l'AMF montrent pourtant que le hedge fund américain GLG Partners a quasiment racheté sa grosse position " short " accumulée dernièrement, en profitant vraisemblablement de l'afflux de titres émis mercredi dans le cadre de l'augmentation de capital. GLG Partners ne détenait plus que 0,07% du capital de CGG en position vendeuse le 21 février contre 6,8% du capital le 19 février et jusqu'à 7,29% le 14 février. Dans le même sens, Ellipsis Asset Management, une filiale du groupe Exane, a intégralement racheté sa position vendeuse qui portait sur 1,58% du capital de CGG le 19 février. Autre position vendeuse ramenée à 0 en date du 21 février, celle de Melqart Asset Management.

* SES perd 3%. Les résultats annuels de l'opérateur satellitaire sont en souffrance, sans surprise. Comme le redoutaient certains, le groupe renonce à sa politique de dividende antérieure pour financer son redressement. Le coupon versé au titre de 2017 sera de 0,80 euro, contre 1,34 euro un an avant.

* Atos cède 2,9% et enregistre ainsi une cinquième séance consécutive de baisse.

* Technicolor poursuit sa chute de 2,3% après ses résultats et ses perspectives décevantes publiés hier. C'est également le cas d'Ingenico qui recule encore de 5,1%.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
4 commentaires - Clôture Paris : quatrième séance de hausse !
  • avatar
    Mdr -

    En dehors de remuer des survaleurs ! Ils attendent le signal de l'ouest pour corriger lourdement.L'optimisme exacerbé ridicule.Le réalisme est préférable en toute circonstance.La manipulation des esprits règne en maitre.....

    avatar
    Tueur -

    cet état médical m'inquiète: il faut désormais consulter !

  • avatar
    pigeonxxl38 -

    quelle hausse mais ne soyez donc pas si avare de points d'exclamations a contrario du Tueur ! ! ! ! ! !

  • avatar
    Tueur -

    Et lundi , 5 ème "séance de hausse" ........

  • avatar
    Tueur -

    Ben oui , que du normal ........

    avatar
    pigeonxxl38 -

    si il y en a un qui n'est pas normal ... c'est toi !