Clôture Paris : retour sous les 5.100 points...

Clôture Paris : retour sous les 5.100 points...
marchés financiers, crise 9 août 2007 subprimes

Boursier.com, publié le vendredi 23 mars 2018 à 18h00

LA TENDANCE

Déjà en baisse de 1,38% hier, le CAC40 a encore chuté de 1,39% ce vendredi, à 5.095 points en clôture, enregistrant ainsi une troisième séance consécutive de recul, pour une perte cumulée de 3%... Les marchés sont emportés par l'hypothèse d'une concrétisation de la guerre commerciale entre les deux plus grandes économies de la planète, puisque Donald Trump a dévoilé hier soir les produits chinois susceptibles d'être surtaxés, tout en invitant Pékin à ouvrir des négociations. Si l'escalade devait se confirmer, c'est le niveau de la croissance mondiale qui serait alors en jeu...

ECO ET DEVISES

Le président américain a signé hier à la Maison Blanche un décret prévoyant de taxer jusqu'à 60 milliards de dollars de marchandises chinoises importées aux États-Unis. En outre, Washington va imposer des restrictions à la Chine en matière d'acquisitions et de transferts de technologie. A l'issue de deux semaines de négociations, Washington a par ailleurs fait savoir que l'Union européenne serait de son côté exemptée, "pour le moment", des taxes sur l'acier et l'aluminium que Donald Trump avait annoncées le 9 mars dernier... Le Canada et le Mexique sont eux aussi exemptés de ces taxes, en attendant la conclusion de la renégociation de l'accord de libre-échange nord-américain (Nafta) que Donald Trump entend rééquilibrer en faveur des Etats-Unis.

D'après le rapport gouvernemental du jour aux États-Unis, les commandes de biens durables du mois de février 2018 se sont appréciées de 3,1% en comparaison du mois antérieur, contre un consensus de place de +1,7% sur la période, et après un recul révisé à -3,5% pour le mois de janvier (-3,7% précédemment évalué). Hors transport cette fois, les commandes nouvelles en biens durables aux USA ont progressé de 1,2% en comparaison du mois précédent, contre +0,6% de consensus et -0,2% pour la lecture révisée du mois de janvier.

D'après le Département américain au commerce ce vendredi, les ventes de logements neufs pour le mois de février 2018 sont ressorties au nombre de 618.000, contre un consensus de place de 620.000 et un niveau révisé (en hausse) à 622.000 pour le mois de janvier.

Sur le marché des changes, l'Euro vaut désormais 1,2364. Du côté du pétrole, le baril WTI ressort à 65,3$ et le Brent s'affiche à 69,7$.

VALEURS EN HAUSSE

* Guillemot gagne 2,2%. La publication des résultats 2017 de Guillemot a poussé Genesta à recommander le titre à l'achat fort, alors qu'il était simplement acheteur jusque-là. Dans le même temps, le bureau d'études a relevé son objectif de cours de 5,55 à 5,65 euros.

* Sur le CAC40, Publicis monte de 0,5%, avec Atos (+0,5%) ou encore Capgemini (+0,2%).

* TechnipFMC (+0,1%) et Magma Global vont s'allier dans les conduites flexibles hybrides destinées à l'offshore. Les deux groupes ont paraphé un accord en vue de développer des conduites plus solides, plus pérennes, moins lourdes et moins coûteuses, qui serviront au transport de fluides sous-marins. Pour marquer le coup, TechnipFMC va prendre une participation minoritaire dans Magma Global.

VALEURS EN BAISSE

* STMicroelectronics décroche encore de 3,8%. La perspective d'une guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine pourrait en effet avoir des répercussions pour le groupe.

* ArcelorMittal (-3,4%). L'aciériste va déposer une nouvelle offre sur Essar Steel après une invalidation de son projet initial. L'offre de son rival a également été retoquée. Nouveau round attendu début avril.

* Sur le CAC40, Michelin perd aussi 3,2% avec Saint-Gobain (-2,6%) ou encore Valeo (-2,4%).

* Bolloré (-1,8%) a bénéficié de l'intégration des résultats de Vivendi en 2017, ce qui porte le bénéfice net à 2,08 MdsE, contre 588 ME en 2016 en consolidé. Un dividende de 0,06 euro sera proposé.

* Airbus (-1,8%). Le patron de bombardier a déclaré hier lors d'une conférence à Montréal que les choses avancent extrêmement bien au niveau du projet de rattacher le programme CSeries à Airbus, dans le cadre d'une coentreprise dont l'industriel européen détiendrait un peu plus de 50% des parts. Alain Bellemare a indiqué qu'il y a une probabilité pour que l'accord soit bouclé plus rapidement que prévu.

* Total (-0,9%). La major fait partie des prétendants au prochain round d'adjudication de blocs pétroliers par le Mexique. Les autorités ont recensé 36 enchérisseurs potentiels, dont 22 consortiums et 14 en solo. Le Mexique met en jeu 35 blocs en eaux peu profondes en 27 enchères.

* Vivendi (-0,4%). Coup de théâtre dans le dossier Telecom Italia, avec la démission de huit administrateurs, dont les trois désignés par le Français, qui provoque la convocation d'une nouvelle assemblée générale en mai.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.