Mi-séance Paris : Altice et DBV au rebond !

Mi-séance Paris : Altice et DBV au rebond !

finance investisseur bourse

Boursier.com, publié le lundi 20 novembre 2017 à 12h00

LA TENDANCE

C'est finalement un léger rebond qui caractérise ce début de semaine avec un CAC40 en hausse de 0,25% en fin de matinée à 5.332 points. Tout cela dans un palmarès bien calme, la fin de saison des publications trimestrielles laissant place à un certain attentisme. La semaine qui débute sera tronquée pour Wall Street, avec le pont de Thanksgiving. Et elle débute par une inquiétude conséquence de l'échec d'Angela Merkel à former une coalition de gouvernement. Côté valeurs, des rebonds se matérialisent chez des titres ayant souffert comme Altice et DBV, alors qu'à l'inverse, Elior poursuit sa chute entamée vendredi.

VALEURS EN HAUSSE

* En tête du CAC40, Renault (+2% à 86,6 euros) a scellé aujourd'hui un contrat-cadre avec Al-Futtaim pour assembler et distribuer des véhicules de la marque européenne au Pakistan. Cette collaboration va permettre au constructeur d'entrer sur un nouveau marché, dans un pays qui compte plus de 200 millions d'habitants.

* Vinci (+0,2% à 85 euros) : l'augmentation des péages d'autoroutes avait été contenue en 2016 et 2017. Au 1er février 2018, la hausse sera de 1,03% à 2,04% selon les concessionnaires et les travaux engagés sur les axes autoroutiers, selon 'Le JDD'. Une évolution qui concerne les sociétés cotées Eiffage et Vinci.

* Altice rebondit de 10% à 8,9 euros. Le groupe est confronté depuis le 3 novembre dernier au cercle vicieux du doute sur sa solidité financière, qui a divisé par deux son cours de bourse en onze séances à peine. Cette nuit, il a tenté de combattre les dernières rumeurs, en démentant notamment envisager une augmentation de capital.

* DBV Technologies reprend 12% à 42,85 euros. Après les résultats décevants de l'étude pivotale de phase III PEPITES testant Viaskin Peanut chez les enfants de 4 à 11 ans allergiques à l'arachide, DBV Technologies a révélé ce matin ceux de REALISE, qui sont conformes aux attentes et qui serviront à appuyer les discussions avec la FDA pour la mise sur le marché.

VALEURS EN BAISSE

* Elior (-4,% à 19,37 euros) continue sa baisse après son effondrement de -18% vendredi consécutif à l'avertissement sur résultat annoncé avant l'ouverture.

* Aucune baisse significative sur le CAC40.

* Natixis (-1,8% à 6,4 euros) a engagé ce week-end un troisième plan stratégique, celui de la maturité, après avoir redressé l'activité lors du premier et assuré la transformation au cours du second. A l'horizon 2020, il vise notamment une rentabilité des capitaux qui devrait se situer dans la fourchette 13 à 14,5%. Sur la période, 3 à 4 MdsE seront distribués aux actionnaires.

* Groupe Eurotunnel (-0,40% à 10,90 euros) : adieu Eurotunnel, bonjour Getlink. Le groupe change de nom, même s'il conserve les marques commerciales Eurotunnel, Eurotunnel Le Shuttle et Eurotunnel Le Shuttle Freight, Europorte, ElecLink et CIFFCO.

 
2 commentaires - Mi-séance Paris : Altice et DBV au rebond !
  • avatar
    Mdr -

    C'est l'heure de se décharger d'un boulet pesant ?

  • avatar
    JON-DE-LIONNE -

    Encore de la censure, toujours de la censure injustifiée sur le forum orange
    et bien puisque dans cette rubrique " finance" il semblerait qu'il y ait un bug .....


    référence à l'article :

    Olivier Rouquan : « Il y a un doute sur la capacité d'En marche à tenir sa promesse de régénération démocratique »
    Statut : refusé
    Il y a 13 minutes
    le 20 11 2017 à 10 30

    ca va bien au delà de ça, c'est tout l'édifice actuel qui est construit sur autre chose que la Démocratie.

    Quelques exemples pour illustrer le propos : Les Français n'ont pas voulu de LE MAIRE, Macrfon l'impose !
    Les Français n'ont pas voulu de JUPPE Macron tente de l'imposer,

    Les français sont appelés à critiquer l'élection du représentant des Républicains car il refuserait de se confronter devant des journalistes fonctionnaires de l'audiovisuel piblic à ses collègues...et non seulement le représentant de LREM est seul à se présenter mais de plus on nous explique aujourd'hui qu'il est normal qu'il reste ministre pour toucher un salaire puisque LREM ne veut le payer ;

    Et si ce n'est suffisant pour comprendre le sens que donne Macron au mot démocratie, il suffira d'interroger les démissionnaires de LREM, ils ont certainement des choses à dire, mais comme pour le reste l'audiovisuel en mal de subventions va bien se garder de faire " des compléments d'enquêtes"

    et on pourra bien entendu ajouter la censure qui sévit : un journaliste Suisse plcé en garde à vue car il indiquait que les Alpes semblaient être une passoire en terme d'immigration,

    Mais s'il faut d'autre exemple : il suffit de demander à orange de les apporter !

    avatar
    pigeonxxl38 -

    Mafiosi une certitude t'as le C.A.P. de branleur avec mention ...

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]