Mi-séance Paris : baroud d'honneur du CAC40 pour terminer 2018

Mi-séance Paris : baroud d'honneur du CAC40 pour terminer 2018©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 31 décembre 2018 à 12h00

LA TENDANCE

Baroud d'honneur du CAC40 qui progresse de 1% pour cette dernière séance de l'année. Une séance écourtée qui se clôturera à 14h05 aujourd'hui. A 4.730 points actuellement, l'indice parisien abandonne encore 11% en 2018 après un mois de décembre chaotique. Il s'agit de la pire performance annuelle depuis 2011 (-16,95%), mais encore loin de celle de 2008 (-42,68%). Ce qui aura animé les marchés durant quasiment toute l'année, à savoir la guerre économique entre les Etats-Unis et la Chine, va aussi clôturer l'année 2018, puisque Paris progresse aujourd'hui en raison de la détente qui semble voir le jour entre les deux premières économies de la planète. Trump a ainsi évoqué des "grands progrès" avec Pékin qui s'est dit, de son côté, prêt à coopérer avec les Etats-Unis pour mettre en oeuvre les engagements pris au début du mois par Donald Trump et Xi Jinping lors de leur entrevue de Buenos Aires, en marge du sommet du G20. Un accord semble de plus en plus indispensable côté chinois, l'économie du pays semblant de plus en plus touchée par le protectionnisme américain déjà en place : les indices PMI officiels chinois sont venus le rappeler ce lundi. L'activité dans le secteur manufacturier chinois s'est en effet contractée en décembre pour la première fois depuis plus de deux ans. Côté valeurs, le calme de la dernière demi-séance de l'année est toutefois animé par l'annonce d'une prise de contrôle de l'assureur April Group.

VALEURS EN HAUSSE

* Renault (+1,3% à 54,8 euros) : Le tribunal de district de Tokyo a annoncé lundi qu'il prolongeait de dix jours la détention de Carlos Ghosn, qui est incarcéré au Japon depuis le 19 novembre pour des accusations de malversations financières chez Nissan.

* April Group gagne 15% à 20 euros après l'entrée en négociations exclusives d'Evolem, la holding du fondateur du groupe, Bruno Rousset, avec CVC Capital Partners. Selon les termes de l'accord, Evolem va transférer sa participation de 65,13% dans April au fonds de capital investissement. Le prix de la transaction s'effectuerait à 22 euros par action, soit une prime de plus de 40% par rapport au cours moyen des six derniers mois. S'ensuivrait une offre publique d'achat (OPA) à destination des minoritaires, dans les mêmes conditions. Ce prix pourrait cependant faire l'objet d'un ajustement (ramené au nombre d'actions APRIL) égal au coût subi par APRIL (ou de sa meilleure estimation) d'ici à la date de transfert du bloc détenu par Evolem - sous réserve d'une franchise de 10 millions d'euros - en relation avec la proposition de rectification de l'administration fiscale française, à la suite des investigations menées portant sur la territorialité de l'activité de réassurance de sa filiale Axeria Re, implantée à Malte (communiqué APRIL du 24 décembre 2018). Le prix serait également diminué de toute distribution intervenant avant la réalisation du transfert du bloc majoritaire.

* Parmi les plus fortes baisses du CAC40 aujourd'hui, quelques valeurs figurent parmi les grandes perdantes de 2018 : Valeo (+2,2%) affiche un passif annuel de 60% et STMicroelectronics (+2,3%) supérieur à 30%.

* CGG reprend aussi 9% à 1,16 euro même si les cours du pétrole terminent l'année proche de leurs plus bas niveaux, autour de 54 dollars le Brent.

VALEURS EN BAISSE

* Pas de baisses significatives sur le CAC40, seules les bancaires Crédit Agricole et Société Générale sont légèrement dans le rouge.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.