Mi-séance Paris : consolidation de fin de semaine

Mi-séance Paris : consolidation de fin de semaine©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 06 octobre 2017 à 12h00

LA TENDANCE

Pas de grand changement sur le CAC40 qui reste autour de 5.370 points, en légère baisse de 0,15% vers la mi-journée. Cela permet quand même de progresser d'un peu moins de 1% sur la semaine. Les nouveaux sommets historiques atteints hier soir à Wall Street deviennent une habitude et permettent au moins aux indices européens de conforter leurs gains récents. Même la crise politique catalane ne s'est pas traduite boursièrement. Hier, la Bourse de Madrid a gommé ses pertes de la veille sur un net rebond. Banco Sabadell, la cinquième banque espagnole, a pris hier soir sa décision : en cas de sécession, elle quittera Sabadell et la Catalogne pour s'installer à Alicante. La barcelonaise Caixabank, troisième banque du pays, doit pour sa part trancher lors d'un conseil d'administration prévu aujourd'hui.

VALEURS EN HAUSSE

* Renault (+1,6% à 87 euros) : le constructeur français vise, à la fin du nouveau plan à six ans dévoilé ce matin, plus de 70 MdsE de chiffre d'affaires annuel et plus de 7% de marge opérationnelle. Cette marge ne descendra pas en-dessous des 5% pendant la durée du plan, tandis que le flux de trésorerie sera positif chaque année, promet le constructeur. Pour atteindre ces objectifs, Renault prévoit une hausse de ses ventes de plus de 40%, ce qui lui permettra de dépasser le cap des 5 millions de véhicules écoulés chaque année. En 2016, ce chiffre atteignait 3,47 millions. La gamme de produits sera étendue, notamment vers l'électrique.

* Sanofi (+0,4% à 86 euros) : six fonds seraient sur les rangs pour l'activité européenne de médicaments génériques du groupe. Le laboratoire espère boucler l'opération d'ici la fin 2018, en espérant en retirer 2 à 2,5 MdsE, un montant qui pourrait varier en fonction de l'enveloppe finale car les activités en Russie et en Turquie seraient en balance. Par ailleurs, la justice d'appel américaine a ordonné un nouveau procès et a annulé l'injonction permanente dans le différend concernant les revendications brevetaires d'Amgen relatives à l'anticorps ciblant PCSK9. Les ventes de Praluent pourront donc se poursuivre aux Etats-Unis.

* Ubisoft gagne encore 3% à 63,5 euros. Berenberg avait légèrement relevé son objectif de cours hier, de 65,60 à 66 euros, après l'annonce d'un programme de rachat portant sur 4 millions de ses propres actions, qui sera mené d'ici au 29 décembre prochain.

* TF1 fait partie des plus fortes hausses, sur un gain de 4% qui ramène le titre au-dessus de 13 euros. La filiale de Bouygues bénéficie de la confirmation de la recommandation "surperformance" du bureau d'études MainFirst, qui en a profité pour relever de 14 à 16 euros son objectif de cours.

VALEURS EN BAISSE

* Iliad (-0,8% à 221,7 euros) a placé 650 ME d'obligations 2024, avec un coupon annuel de 1,5%. Même si la société n'est pas notée par les agences, la demande était très forte : plus de 2 MdsE.

* LDC (-1,5% à 119 euros) a enregistré 1,85 MdE de revenus semestriels, un peu plus que prévu. La croissance organique ressort à 5,8%. Il reste prudent sur ses résultats, en raison de l'évolution à la hausse du prix de certaines matières premières et des efforts commerciaux consentis pour soutenir la consommation de volaille. Les objectifs seront précisés lors de l'annonce des résultats du semestre écoulé.

* Alstom (-0,3% à 36, euros) et Thales vont se substituer aux coréens Hyundai Motor et Dongsan Development pour le contrat du métro d'Abidjan, qui représente un chantier de l'ordre de 1,4 MdE. Le ministre des transports ivoirien Amadou Kone a expliqué dans un entretien avec Bloomberg que le consortium initial n'avait pas réussi à réunir le financement nécessaire.

* Crédit Agricole (-0,3% à 15,48 euros) : la banque verte veut contrer l'arrivée d'Orange Bank en proposant une offre internet proche de celle que va lancer l'opérateur le 2 novembre, ont appris 'Les Echos'. Elle n'irait cependant pas jusqu'à la gratuité proposée par Orange.

* Danone perd 0,4% à 68,2 euros. La filiale américaine s'est séparée du porte-étendard de ses yaourts Oikos aux Etats-Unis, la vedette de l'équipe de football américain des Florida Panthers, Cam Newton. Le quarterback a dérapé lors d'une interview avec une journaliste en faisant une blague sexiste.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.