Mi-séance Paris : Crédit Agricole est sanctionné

Mi-séance Paris : Crédit Agricole est sanctionné
bourse

Boursier.com, publié le mercredi 14 février 2018 à 12h00

LA TENDANCE

La bourse de Paris reprend pour l'instant l'intégralité du terrain perdu la veille. Le CAC40 récupère 0,6% en fin de matinée à 5.140 points. Après avoir passé l'essentiel de la séance dans le rouge, la bourse américaine a profité mardi d'une vague d'achats à bon compte dans la dernière heure de cotation pour finir en hausse pour la troisième séance consécutive. Les chiffres de l'inflation américaine pour le mois de janvier seront divulgués à 14h30 et ces données constituent désormais le centre d'intérêt majeur pour les investisseurs qui redoutent qu'un retour trop vigoureux de la hausse des prix ne contraignent la Fed à accélérer sa politique de retour à la normale sur le plan monétaire : hausse des taux et réduction du bilan, avec pour conséquence un moindre attrait pour les actions. Cela a été le fait déclencheur du mouvement de vente d'il y a dix jours et qui a plombé les marché. A suivre donc...

VALEURS EN HAUSSE

* Kering reprend 1,8% à 371,5 euros, au lendemain d'une baisse de 4% en dépit d'une publication annuelle de très belle facture... Marco Bruzzo, Directeur Général Délégué chez Mirabaud AM, note que le groupe de François-Henri Pinault a publié de "solides résultats tirés par Gucci, avec des ventes au quatrième trimestre 2017 en hausse de plus de 27%, 2% au-dessus du consensus, et un résultat opérationnel 5% supérieur aux attentes".

* Rexel (+7,5% à 14,62 euros) est porté par une belle publication annuelle. Le groupe a renoué avec une croissance organique de 3,5% en 2017 après deux années de baisse consécutive. Son Ebita ajusté a progressé de 6,1%, dans le bas de sa fourchette objectif initiale de +5% à +10% à cause notamment des interrogations liées au Brexit. Rexel proposera à ses actionnaires un dividende de 0,42 euro par action, en progression de 2 cents par rapport à l'an dernier. UBS note que les résultats du quatrième trimestre ont dépassé les attentes des analystes et que l'exécution de la stratégie progresse bien. Le broker suisse s'attendait à une réaction positive du marché après la mauvaise performance du titre au cours des dernières semaines, alors que les changements apportés par le PDG Patrick Bérard ont commencé à porter leurs fruits.

* Engie (+1% à 12,62 euros) : c'est bien Jean-Pierre Clamadieu, le patron de Solvay, qui succèdera à Gérard Mestrallet à la présidence du groupe. Il sera donc en binôme avec la directrice générale Isabelle Kocher, qui s'était résignée à ne pas avoir les deux casquettes.

* Solvay (+1,6% à 110,6 euros) : le départ de Clamadieu, dont la nomination sera effective à l'issue de l'assemblée générale d'Engie le 18 mai, est regretté par le groupe, qui cherche désormais un successeur en interne comme en externe.

* Danone (+0,7% à 64,3 euros) va réduire de 21,52 à 7,66% sa détention de Yakult. L'opération pourrait lui rapporter 1,2 MdE environ. Le Français conservera 7,66% du Japonais et continuera à collaborer avec lui.

* DBV Technologies bondit de 35% à 44,6 euros. Le laboratoire va pouvoir déposer une demande de mise sur le marché américain de son traitement de l'allergie à l'arachide des enfants de 4 à 11 ans, Viaskin Peanut. L'agence américaine du médicament a confirmé que les données d'efficacité et d'innocuité disponibles suffisent au dépôt du dossier. Le dossier sera déposé dans le courant du second semestre 2018.

VALEURS EN BAISSE

* Seule baisse significative sur le CAC40, Crédit Agricole perd 3% à 13,55 euros. Les chiffres publiés ce matin sont éloignés des attentes, la faute à une charge fiscale exceptionnellement élevée. L'établissement a en revanche dégagé un bénéfice sous-jacent proche des prévisions. En parallèle, le conseil d'administration a précisé les modalités de désintéressement des bénéficiaires du dividende majoré. En guise de mesure compensatoire, il sera proposé aux bénéficiaires une indemnité égale à une action ordinaire nouvelle pour 26 actions nominatives ouvrant droit au versement d'un dividende majoré au titre de l'exercice 2017. La valeur de l'indemnité ressort à 0,56 euro par action sur la base de la moyenne récente des cours. Le montant de l'indemnité a été déterminé sur la base d'une expertise indépendante réalisée par le cabinet Ledouble, qui a fixé une fourchette 0,45 à 0,63 euro. C'est le conseil d'administration qui a fixé son niveau précis.

* Vallourec (-0,1% à 4,66 euros) va supprimer environ 150 postes dans sa filiale dédiée aux produits de forage basée au Texas, aux Etats-Unis. La division Vallourec Drilling Products a vocation à quitter le périmètre. Le groupe avait annoncé en décembre avoir reçu une offre ferme de 63 M$ de National Oilwell Varco pour cet actif.

* CGG poursuit sa chute de 11% autour de 1,84 euro alors qu'il faudra encore attendre une semaine pour la livraison des nouvelles actions et des BSA (le 21 février).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.