Mi-séance Paris : de retour sous les 5.000 pts

Mi-séance Paris : de retour sous les 5.000 pts©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 14 juillet 2020 à 12h00

LA TENDANCE

Après un début de semaine en nette hausse hier lundi, le CAC40 reperd son avance de la veille ce mardi dans la foulée du retournement à la baisse observé à Wall Street hier soir. Le CAC40 recule de 1,6% à 4.975 pts. En Asie, Hong Kong a cédé 2,1%, suivi de Shanghai (-0,8%) et de la bourse de Tokyo qui a redonné 0,9%. Les informations alarmantes de la pandémie de coronavirus aux Etats-Unis avec la fermeture des lieux publics décidée de nouveau en Californie a entraîné une vague de prises de profits sur le Nasdaq en particulier, non sans avoir battu un nouveau record historique en séance... La nouvelle dégradation des relations sino-américaines pèse aussi sur la tendance.

WALL STREET

A l'arrivée, le S&P500 a perdu 0,94% à 3.155 pts hier soir, alors que le Dow Jones a terminé stable (+0,04%) à 26.085 pts. Après un nouveau record à 10.824,78 pts en séance, le Nasdaq s'est quant à lui retourné de façon spectaculaire, démontrant l'extrême nervosité du moment, pour terminer en repli de 2,13% à 10.390 pts. Les premières annonces de résultats semestriels sont prévues cet après-midi du côté des groupes bancaires avec les comptes de JP Morgan Chase en particulier...
Les investisseurs ont accéléré les prises de profits après une nouvelle dégradation de la situation sanitaire dans différents Etats américains. "L'usage généralisé du masque est le principal élément de nature à soutenir un rebond de l'économie américaine, en permettant le retour au travail des salariés et la réouverture des écoles", a estimé le président de l'antenne de Dallas de la Réserve fédérale (Fed), Robert Kaplan, qui ne voit pas pour le moment d'autres solutions... "Si nous portions tous des masques, je pense que c'est probablement la chose la plus importante que nous puissions faire maintenant pour nous assurer que le rebond soit plus rapide, et non en train de ralentir", a-t-il déclaré dans le cadre d'un discours au Cercle national des journalistes, ajoutant que l'économie américaine a ralenti depuis une nouvelle flambée épidémique à travers les États-Unis ces dernières semaines. "De nombreuses petites entreprises qui auraient pu s'en sortir sans la résurgence du virus ne survivront pas", a déclaré Robert Kaplan qui a répété que la Fed était prête à faire plus pour soutenir l'économie américaine et a également appelé à des mesures budgétaires plus importantes. Ce soutien budgétaire et monétaire serait moins nécessaire si les gens portaient des masques, a poursuivi Robert Kaplan. "Il y a un lien direct entre l'accélération de la croissance et le respect de ces protocoles", a-t-il conclu...

ECO ET DEVISES

La production industrielle a rebondi moins que prévu dans la zone euro. Corrigée des variations saisonnières, elle a augmenté de 12,4% en mai après avoir chuté de 18,2% le mois précédent. En glissement annuel, la production affiche un repli toujours très marqué de 20,9%. Le consensus tablait respectivement sur une hausse de 15% et sur un recul de 18,9%.
Sur les devises, l'euro campe ce midi au-dessus des 1,13/$ entre banques. Côté matières premières, le pétrole revient à 42,40$ le Brent.

LES VALEURS EN HAUSSE

Celyad Oncology (+12%) a annoncé aujourd'hui que la FDA (Food and Drug Administration) américaine avait accepté la demande d'IND (Investigational New Drug) pour CYAD-211, thérapie CAR T allogénique basée sur la technologie shRNA (shRNA, ARN court d'épingle à cheveux), première de cette catégorie et deuxième programme "prêt à l'emploi" ne faisant pas appel à l'édition du génome. Principal candidat allogénique de la série de nouvelle génération CYAD-200, CYAD-211 cible l'antigène de maturation des lymphocytes B (BCMA) pour le traitement du myélome multiple récidivant/réfractaire (r/r MM).

Solocal (+5%) Dans le cadre de l'Assemblée unique des obligataires de Solocal Group qui s'est tenue le 13 juillet sur convocation du Commissaire à l'exécution du plan de Sauvegarde Financière Accélérée (SFA)en date du 3 juillet, l'Assemblée unique des obligataires a approuvé le projet de modification du plan de sauvegarde financière accélérée à l'unanimité des votes exprimés.
Les résolutions nécessaires à la mise en oeuvre de la modification du plan de SFA restent soumises au vote des actionnaires de Solocal Group qui seront réunis en Assemblée générale le vendredi 24 juillet.
La mise en oeuvre du projet de modification du plan de SFA reste également soumise à la réalisation de certaines conditions suspensives.

Groupe Open : +3% avec Carrefour

Ateme : +1,5% suivi de Publicis, Orange et Assystem

Total (+1%) Les actionnaires du groupe pétrolier ont privilégié le dividende en action ! Le géant de l'énergie indique qu'à l'issue de la période d'option close le 10 juillet, 62% des droits ont été exercés en faveur du paiement en actions du solde du dividende au titre de l'exercice 2019. En conséquence, 38.063.688 actions nouvelles seront émises, représentant 1,46% du capital de la société sur la base du capital social existant au 30 juin. Le prix d'émission des actions nouvelles émises en paiement de ce solde a été fixé le 29 mai à 28,80 euros.
Le règlement et la livraison des actions ainsi que leur admission sur Euronext Paris interviendront le 16 juillet. Ces actions porteront jouissance immédiate et seront assimilées aux actions Total existantes.
Le solde du dividende (0,68 euro par titre) au titre de l'exercice 2019 à verser en numéraire aux actionnaires n'ayant pas opté pour le paiement en actions s'élève à 663 millions d'euros et sera payé à compter du 16 juillet.

VALEURS EN BAISSE

TFF (-4%) Le chiffre d'affaires annuel de la société est ressorti à 279,7 millions d'euros, en hausse de +3% (-1,3% en organique, retraités de l'effet change +1,3% et de l'effet périmètre Darnajou +3%). Le résultat opérationnel courant (ROC), à 43,7 ME, recule de -8,3%. Il reflète un manque d'activité en volume, et un développement à marche forcée du pôle Bourbon, dont les ratios de rentabilité n'ont encore pas atteint leur niveau cible.
Le résultat des autres produits et charges non courants est de -8,1 ME. Il enregistre les charges non récurrentes du pôle Bourbon engagées à hauteur de -8,6 ME pour anticiper et accompagner la forte croissance du marché. Le résultat financier, de +1,1 ME, bénéficie de l'impact positif des effets de change à hauteur de 2,3 ME.
Après impôt et résultat des sociétés mises en équivalence, le résultat net recule moins fortement que le résultat opérationnel sur un niveau de 26,9 ME, proche de 10% du chiffre d'affaires.
L'endettement net, en hausse de 64 ME, pour installer la seconde tonnellerie et les dernières merranderies dans le Bourbon, ressort à 161 ME retraité de l'application de la norme IFRS 16 (168,7 ME en valeur bilantielle). La structure financière reste solide avec 365 ME de capitaux propres et 82 ME de trésorerie disponible.

Inventiva : -4% avec X-Fab, STM

Technicolor : -3% suivi de Soitec, Remy Cointreau, FNAC Darty, Worldline, Safran, Accor, Ingenico

Ubisoft : perd encore 2% après les démissions annoncées ce week-end, suivi de Chargeurs et Capgemini

LVMH : -2% suivi de Kering, Faurecia, Elior, Alten, AKKA, Rexel, Essilor

April : Le retrait obligatoire des actions non détenues par Andromeda Investissements à l'issue de l'offre publique de retrait (à l'exception des 105.694 actions auto-détenues, ainsi que des 327.518 actions gratuites dont les bénéficiaires ont souscrit un accord de liquidité) est intervenu aujourd'hui. Les actions April ont ainsi été radiées d'Euronext Paris. Le retrait obligatoire a été réalisé au même prix que l'offre publique de retrait, soit un règlement en numéraire de 22 euros, net de tous frais, pour chaque action April. Les sommes dues aux titulaires des actions April qui ont été transférées à Andromeda Investissements dans le cadre du retrait obligatoire ont été versées par Andromeda Investissements sur un compte bloqué ouvert à cet effet auprès de Natixis, en qualité de centralisateur auprès duquel les intermédiaires financiers teneurs de compte devront demander le paiement des sommes correspondant aux avoirs de leurs clients.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.