Mi-séance Paris : début de semaine hésitant

Mi-séance Paris : début de semaine hésitant

bourse

Boursier.com, publié le lundi 11 décembre 2017 à 12h00

LA TENDANCE

Le CAC40 reste sur les 5.400 points, stable en fin de matinée et sans véritable tendance depuis la fin de semaine dernière même si une légère hausse l'emporte depuis jeudi. On ne peut donc pas encore parler de rally haussier de fin d'année même si la bonne tenue de Wall Street semble encourager ce mouvement avec la grande réforme fiscale qui est entrée dans sa dernière étape avant une adoption définitive. Les rééquilibrages de portefeuilles auxquels procèdent les gestionnaires de fonds vont jouer à plein durant les séances nous séparant de 2018. D'ici là, peu d'éléments pour contrarier les marchés qui attendent notamment le dernier tour de vis annuel de la Fed.

VALEURS EN HAUSSE

* En tête du CAC 40, Vivendi gagne près de 3% à 22,8 euros. La clôture de l'offre publique de Vivendi sur Havas est attendue mercredi et le retrait obligatoire pourrait intervenir dès jeudi.

* Les pétrolières Vallourec et TechnipFMC sont bien orientées alors que le baril WTI est repassé au-dessus de 57 dollars.

* TF1 (+0,25% à 13,03 euros) est en discussion exclusive avec Axel Springer SE, en vue d'un possible rachat des 78,43% détenus par ce dernier dans le groupe internet aufeminin. La filiale de Bouygues ne donne guère plus d'informations sur l'opération, expliquant simplement qu'"en fonction de leur issue, la poursuite des discussions donnera lieu le cas échéant à une communication détaillée en temps utile".

* Compagnie des Alpes (+0,8% à 28,9 euros) a commandé 5 remontées mécaniques pour 38 ME à POMA. Elles équiperont Val d'Isère, Tignes, Méribel, La Plagne et Serre Chevalier. Ces chantiers commenceront dès cet été, pour une ouverture prévue dès décembre 2018.

VALEURS EN BAISSE

* Europcar perd 5% à 10 euros, victime d'une note d'analyste. HSBC a en effet réduit d''achat' à 'conserver' son opinion sur le dossier tout en réduisant sa cible de 14,30 à 11,20 euros.

* Essilor (-0,6% à 113,7 euros) et Luxottica ont prévu de se mettre à la recherche d'un nouveau PDG, pour piloter le nouveau géant de l'optique. C'est le PDG d'Essilor, Hubert Sagnières, qui l'a expliqué au 'Financial Times' ce week-end. Les dirigeants actuels porteront la fusion, mais un nouveau "CEO" arrivera par la suite, même si le calendrier n'a pas été défini.

* LafargeHolcim (-0,20% à 45,11 euros) : l'ancien PDG Bruno Lafont a été mis en examen dans le dossier syrien, comme l'ex-directeur général Eric Olsen et un autre cadre. Le trio a été placé sous contrôle judiciaire.

* Airbus cède 1,4% à 86,5 euros. Le Qatar, qui vient tout juste de lever une option pour acquérir 12 Rafale additionnels en plus de 24 commandés initialement, va aussi se doter de 24 Eurofighter Typhoon dans le cadre d'un contrat de l'ordre de 5 milliards de livres (5,7 milliards d'euros), a confirmé BAE Systems hier. Le premier appareil devrait être livré en 2022, précise le communiqué de presse de l'industriel britannique, qui vend le jet de combat en consortium avec Airbus et Leonardo. Le contrat comprend aussi les services de maintenance et la formation initiales des pilotes et des équipes au sol.

 
3 commentaires - Mi-séance Paris : début de semaine hésitant
  • avatar
    Mdr -

    Alors les exubérants,on serre les boulons ?

  • avatar
    Mdr -

    Hésitant ! J'aime bien l'adjectif qualificatif. Moi je dirais qu'a cette valeur une baisse prolongée doit être programmée.Merci de ne pas être trop violent,plutôt larvée serait l'idéal....Bonne journée.

    avatar
    Mdr -

    Rassurez vous le père Noel va arriver avec des cadeaux ! Elles est bien bonne......Mdr

  • avatar
    JON-DE-LIONNE -

    de la censure , encore de la censure, toujours de la censure sur le Forum Orange.
    Et bien puisque sur la rubrique Finance, un bug est là ...... moi aussi
    référence à l'article :
    Hommage à Johnny : TF1 et France 2 allument l'audimat
    Statut : refusé
    Il y a 25 minutes
    le 11 12 2017 à 09 33

    Tout l'art de Johnny était de chanter la culture Française dans ce registre particulier.

    C'est ça aussi la France et son art unique que d'aucuns qualifiaient dans le passé "d'exception culturelle Française".

    Il était si représentatif de cet art et de cette monoculture que les US ne l'ont pas reconnu comme un de leurs rockers.

    Alors quoi d'étonnant à ce que des chaînes de TV fassent de l'audience quand l'art Français voit disparaître un Rocker emblématique de la culture française ?

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]