Mi-séance Paris : début de semaine timide

Mi-séance Paris : début de semaine timide

finance investisseur bourse

Boursier.com, publié le lundi 22 janvier 2018 à 12h00

LA TENDANCE

Début de semaine timide avec un CAC40 hésitant et en légère baisse de 0,1% en fin de matinée autour de 5.520 points. A l'issue d'une séance hésitante, les investisseurs américains ont retrouvé le goût du risque, le S&P 500 et le Nasdaq inscrivant même de nouveaux records vendredi soir, avant l'absence de compromis sur le budget américain pour éviter un "shutdown". Cela n'émeut cependant pas plus que ça parmi les investisseurs, sans doute parce que ce n'est pas le premier épisode et qu'une issue sera vraisemblablement trouvée, comme les fois précédentes. La bonne surprise de la croissance chinoise à 6,9% la semaine dernière, et l'accalmie sur le front de la progression de l'Euro (1,225) permettent quand même à l'indice parisien d'afficher un gain de 4% depuis le 1er janvier.

VALEURS EN HAUSSE

* Airbus grappille encore 0,3% à 93 euros. Après Emirates, qui a passé jeudi une commande de 36 appareils A380, le programme du très gros porteur d'Airbus pourrait recevoir une deuxième bouée de secours, de la part de British Airways. Selon des sources citées vendredi par l'agence 'Bloomberg', Airbus serait en effet en négociations avec la compagnie aérienne britannique en vue d'une éventuelle commande d'A380. Six à sept appareils pourraient être concernés.

* Les valeurs pétrolières sont bien orientées, TechnipFMC est la plus forte hausse du CAC40 (+1,5%) suivi de Total (+1,2%). Le baril WTI reste au-dessus des 63 dollars.

* Orange gagne 0,6% à 14,5 euros. Bruno Le Maire a réitéré ses positions lundi matin sur Stéphane Richard, le patron d'Orange, dans l'affaire de l'arbitrage contesté en faveur de Bernard Tapie. "Stéphane Richard a fait du bon travail à la tête d'Orange. Donc il a vocation à être reconduit à la tête d'Orange", a dit le ministre de l'Economie et des Finances au micro de Radio Classique.

* Société Générale gagne 0,45% à 45,5 euros. La banque, citée ces dernières semaines parmi les candidats possibles à une rupture conventionnelle collective, a proposé vendredi de procéder à des départs volontaires via ce dispositif lors d'une négociation liée à la réorganisation du réseau d'agences. Les suppressions de postes se feront sans départ contraint.

VALEURS EN BAISSE

* Plus forte baisse du CAC40, Sanofi abandonne 2,8% à 70,9 euros. Le groupe tient enfin une acquisition aux Etats-Unis : Bioverativ, un laboratoire spécialisé dans le développement de traitements contre l'hémophilie et d'autres troubles hématologiques rares. Sanofi va dépenser 105 dollars par action, soit une enveloppe de 11,6 milliards de dollars, pour prendre le contrôle. Les conseils d'administration des deux sociétés ont validé à l'unanimité le projet.

* Air France perd 3,3% à 12,66 euros. Le bureau d'études irlandais Davy a abaissé sa recommandation de surperformance à neutre mais n'assigne pas d'objectif de cours.

* CGG perd 4% à 3,2 euros. L'augmentation de capital se poursuit et les DPS sont négociables jusqu'au 31 janvier : 4 droits permettent d'acquérir 13 ABSA.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
1 commentaire - Mi-séance Paris : début de semaine timide
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]