Mi-séance Paris : difficile d'aller plus haut pour le CAC40

Mi-séance Paris : difficile d'aller plus haut pour le CAC40
bourse

Boursier.com, publié le mardi 16 avril 2019 à 12h00

LA TENDANCE

Le CAC40 se stabilise autour des 5.510 points en fin de matinée après être parvenu un peu plus tôt à poursuivre sa progression jusqu'à 5.528 points (+0,35%). Sans véritable catalyseur, si ce n'est un bon début de saison des publications trimestrielles, l'indice parisien revient sur des plus hauts depuis la fin septembre 2018 et conforte son gain depuis le 1er janvier (+16,5%). Les investisseurs sont dans l'attente de la concrétisation de l'accord commercial prochain entre les Etats-Unis et la Chine. Alimentée par des annonces désormais récurrentes sur l'imminence d'un accord, la chronique du conflit commercial pourrait bientôt atteindre son épilogue... Cela semble en tout cas intégré dans les cours. Gare à toute déception !

L'actualité des entreprises a une nouvelle fois dominé lundi à Wall Street, où les résultats de la banque Goldman Sachs (-3,8%) ont été accueillis froidement, contrairement à ceux de JP Morgan (-1,1%) à la veille du week-end. Les résultats de Citigroup (-0,07%) ont été mieux perçus mais sans déclencher d'enthousiasme. L'action Walt Disney (+1,5%) en revanche, s'est hissée à son plus haut niveau historique lundi après l'annonce, vendredi, d'un service de vidéo en streaming. Les cours du pétrole ont corrigé après des propos du ministre russe des finances évoquant une possible fin de l'accord de réduction de la production avec l'Opep.

VALEURS EN HAUSSE

* Bonne nouvelle pour Eramet (+10% à 65 euros) et sa filiale, SLN. Le gouvernement calédonien vient de délivrer les autorisations d'export de la Société Le Nickel à hauteur de 4 millions de tonnes de minerai de nickel par an, pour une durée de 10 ans. La montée en puissance des exports va être immédiate avec un objectif de 1,5 million de tonnes dès 2019, et l'atteinte d'un rythme de 4 millions de tonnes à partir de mi-2020. Ces demandes avaient été adressées en février par Eramet dans le cadre du plan de sauvetage annoncé fin février 2019.

* En tête du CAC40, Publicis reste bien orienté ce mardi en bourse, en hausse de 2,8% à 49 euros. Le titre du numéro trois mondial de la publicité, qui aligne une sixième séance consécutive dans le vert, reste porté par le rachat d'Epsilon, le groupe américain spécialisé dans les solutions marketing ciblées. Du côté des analystes, MainFirst est passé de 'sous-performer' à 'surperformer' tout en portant son objectif de cours de 45 à 57 euros.

* Les bancaires continuent à profiter du contexte de marché et des faveurs de la BCE. BNP Paribas gagne 1,5% à 47,6 euros. Le groupe bancaire publiera ses trimestriels le 2 mai prochain. Société Générale et Crédit Agricole progressent aussi d'un peu plus de 1%.

* ESI Group gagne 10% au-dessus de 30 euros après de bons résultats annuels. L'EBITDA ressort à 11,2 ME pour une marge de 8% du chiffre d'affaires total. Le résultat opérationnel est de 7 ME contre 8,1 ME un an plus tôt mais le résultat net gagne 40% à 3,3 ME contre 2,4 ME.

VALEURS EN BAISSE

* Worldline perd 3% à 54,7 euros. Ce courant vendeur est à mettre en perspective avec l'actualité du côté des brokers. Selon nos informations, Antonin Baudry, analyste à HSBC, a abaissé sa recommandation sur le spécialiste des services de paiement à "conserver" contre "acheter" précédemment, malgré un objectif simultanément rehaussé de 53 à 55 euros. Avec cette décision, le nombre d'analystes positifs sur Worldline (8) est à présent équivalent à ceux qui sont neutres, pour 3 à la vente. L'objectif du consensus se situe à 51,9 euros.

* Korian (-1,7% à 34,7 euros) a réalisé l'acquisition de Stepping Stones, un opérateur privé néerlandais innovant, spécialisé dans l'accompagnement haut de gamme de la maladie d'Alzheimer et des troubles cognitifs. L'opération, qui porte sur 100% du capital de Stepping Stones,est en cours d'autorisation auprès des autorités sanitaires néerlandaises (NZa).

* Seule baisse vraiment significative sur le CAC40, Atos cède 2% à 91 euros après une belle série de hausses sur les séances précédentes.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.