Mi-séance Paris : difficile de dépasser les 5.500 points

Mi-séance Paris : difficile de dépasser les 5.500 points©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 18 janvier 2018 à 12h00

LA TENDANCE

Le CAC40 reste finalement proche des 5.500 points, en légère hausse de 0,15% vers la mi-journée après un début de séance plus optimiste jusqu'à 5.515 points. Malgré les scénarios d'arbitrages des investisseurs en faveur des marchés boursiers européens évoqués par certains stratégistes pour 2018, on est toujours loin de l'euphorie américaine hier, avec des gains de l'ordre de 1% pour le Dow Jones, le S&P500 et le Nasdaq, avec en toile de fond les dizaines de milliards qu'Apple s'apprête à rapatrier aux Etats-Unis avec la baisse de l'impôt sur les sociétés décidé par Donald Trump. L'essentiel de l'actualité du jour aura d'ailleurs lieu outre-Atlantique au niveau financier : les publications trimestrielles d'IBM, Morgan Stanley, American Express et Bank of New York Mellon, en particulier, mais aussi plusieurs statistiques macroéconomiques. A Paris, Carrefour se distingue quand même après une publication à moitié rassurante.

VALEURS EN HAUSSE

* Europcar grimpe de 9% à 11,3 euro. La confirmation des objectifs 2017 et des ambitions du plan stratégique 2020, hier, continuent à alimenter le rebond du titre. Ce matin, Morgan Stanley a relevé sa recommandation à "surpondérer" sur le dossier.

* Airbus gagne 1,8% à 91,4 euros. La compagnie scandinave SAS aurait écarté Boeing et démarré des négociations avec Airbus pour le renouvellement de sa flotte, a appris le quotidien financier en ligne E24, grâce à un document interne du transporteur. Cela confirme des informations publiées par le site danois 'Check-In'. SAS avait mis en concurrence les familles de monocouloirs B737 et A320. La commande porterait sur 40 à 50 appareils, pour une facture qui se situerait entre 25 et 30 milliards de couronnes (3,1 et 3,7 milliards de dollars), estime la publication, en fonction des ristournes obtenues. Sur la base d'un modèle A320neo basique au tarif 2018, 110,6 M$, la facture théorique au prix catalogue est de 4,4 Mds$ pour 40 appareils et de 5,5 Mds$ pour 50 avions. Mais il est de notoriété publique que les négociations commerciales aboutissent à des tarifs bien plus faibles. La facture théorique devrait même être plus salée puisque SAS lorgne aussi l'A321neo, le plus grand des appareils de la gamme, dont le prix unitaire actuel est de 129,5 M$, et même l'A321neo-LR à long rayon d'action.

* En tête du CAC40, Carrefour reprend 2,4% à 18,1 euros malgré un nouvel avertissement sur les marges pour le distributeur. Mais le marché retient surtout l'embellie sur les ventes des hypers et des supers français, en amont du plan stratégique qui sera dévoilé mardi.

* STMicroelectronics gagne 1,8% à 19 euros. La Société Générale a démarré le suivi à l'achat. Goldman Sachs est toujours neutre, mais la banque américaine a relevé de 17,70 à 21 euros son objectif de cours cette nuit.

* CGG flambe de 88% à 3,68 euros, une variation qui prend bien sûr en compte le détachement ce matin des DPS et surtout des BSA1 dans le cadre de l'augmentation de capital qui vient de débuter.

VALEURS EN BAISSE

* Soitec perd 1,6% à 68,30 euros. Le marché devient exigeant avec la société, après la forte hausse du titre. Les trimestriels publiés hier sont solides et conformes aux attentes. Il en faudra sans doute un peu plus à l'avenir pour satisfaire les investisseurs.

* Ingenico se stabilise à 91 euros. Goldman Sachs reste vendeur, malgré un objectif de cours revu de 73 à 77 euros.

* Légère baisse de Groupe PSA autour de 18 euros. La gamme du groupe sera électrifiée à 100% dans sept ans. Carlos Tavares, le PDG de l'industriel qui regroupe les marques Peugeot, Citroën, DS, Opel et Vauxhall a frappé un grand coup lors du Salon de Détroit. " Chacun de nos modèles aura une gamme de transmission dont au moins une sera électrique ", a précisé le dirigeant. Cela ne signifie pas que PSA ne vendra plus de véhicules thermiques. Mais chaque modèle disposera d'une finition électrique (ou hybride ?). La date de l'électrification à 100% de la gamme est fixée à 2025. D'ici là, une quarantaine de modèles électriques seront arrivés sur le marché

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU