Mi-séance Paris : en berne avec Wall Street

Mi-séance Paris : en berne avec Wall Street©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 03 avril 2018 à 12h00

LA TENDANCE

Wall Street qui n'était pas fermée hier contrairement à la Bourse de Paris, a accusé le coup pour commencer la semaine, entraînant la place parisienne ce mardi. Le CAC40 abandonne 0,5% à 5.140 points. La sévère baisse de la bourse américaine résulte de la réplique chinoise aux barrières protectionnistes érigées par Donald Trump... Peu de valeurs se distinguent ce midi sur la cote parisienne, hormis Europacorp qui bondit de 23% sur une rumeur d'éventuelle offre de Netflix...

WALL STREET

Wall Street a donc nettement reculé lundi pour débuter la semaine, après une pause pascale de trois jours. Les opérateurs demeurent nerveux, sur fond de risques de guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine. Le DJIA glisse de 1,9% à 23.644 pts. Le Nasdaq décroche de 2,7% à 6.870 pts. Le S&P500 abandonne pour sa part 2,23%, à 2.582 pts. Pékin a annoncé dimanche son intention d'augmenter les tarifs douaniers jusqu'à 25% de 128 produits américains (porc, vins, fruits, noisettes...). Ces mesures constituent la réplique chinoise aux taxes américaines sur les importations d'acier et d'aluminium.

ECO ET DEVISES

Les ventes au détail en Allemagne ont baissé en février, contrairement aux attentes, d'un mois sur l'autre, comme en janvier, et leur croissance sur un an est bien inférieure aux attentes, a annoncé mardi l'Office fédéral de la statistique.
La parité euro / dollar atteint 1,23. Le baril de Brent se négocie 67,80$.

VALEURS EN HAUSSE

* Europacorp : +23% sur des rumeurs de rachat par Netflix.

* Antalis : +4%, alors que le groupe a arraché un accord de principe avec son pool de créanciers, qui définit les termes et conditions d'un crédit syndiqué de 285 ME, dont la maturité est étendue au 31 décembre 2021. En parallèle, la société a signé un accord de principe pour le refinancement d'un contrat d'affacturage de 215 ME dont la maturité est alignée sur celle du contrat de crédit syndiqué. Les prévisions 2017 sont confirmées.

* Tessi : +3% avec Neopost, Genfit et Wavestone

* GTT : remonte de 1,5% suivi de Thales, Highco et Affine

* LVMH : +0,5%. Le mercato interne des directeurs artistiques des maisons de LVMH se poursuit. Kris Van Assche, qui a passé la main à Kim Jones chez Dior Hommes, va prendre les commandes de la création de Berluti pour la totalité des produits (souliers, maroquinerie, prêt-à-porter, accessoires.

VALEURS EN BAISSE

* TF1 : recule de 7%. La chaîne continue à faire l'objet d'une enquête préliminaire pour harcèlement moral suite à la plainte contre X déposée en septembre dernier par Olivier Chiabodo, l'ex-animateur d'"Intervilles". "À plusieurs reprises, les différents DRH m'ont demandé de me taire au sujet des faits graves dont j'avais connaissance, d'être raisonnable et de penser à ma famille", affirme Olivier Chiabodo dans le procès-verbal d'audition que s'est procuré 'Le Parisien'. Selon le quotidien, plusieurs cadres de TF1 dont l'actuel DRH et l'ancien directeur de la communication de la chaîne ont été entendus.

* Claranova : -5% avec Onxeo et Sodexo qui continue de baisser

* SQLI : -3% suivi de Ateme, STM et Atari

* Air France KLM : -2%. Nouveau jour de grève pour la compagnie qui devrait être en mesure de faire partir 70% de ses vols long-courriers, 67% de ses moyen-courriers au départ et vers Paris-Charles de Gaulle et 85% de ses vols court-courriers, Paris-Orly et province. Elle estime que près du tiers de ses pilotes sont grévistes (32,8%), un PNC sur cinq (20,5%) et 14,5 % de ses personnels au sol.

* Vivendi : -1%. La situation se corse en Italie... Sky Italia et Mediaset ont scellé un accord de partage de contenus, qui pourrait aller jusqu'à la prise de contrôle de Mediaset Premium par la filiale locale du groupe britannique, anéantissant les projets du Français de créer un grand acteur de télévision payante.

* ArcelorMittal : -0,8%. En Inde, le groupe a remis son ouvrage sur le métier dans le dossier Essar Steel. L'aciériste a soumis une nouvelle offre sur la société en faillite, toujours en tandem avec le japonais Nippo Steel & Sumitomo Metal, selon un communiqué transmis hier. Le PDG Lakshmi Mittal se dit convaincu que le duo est éligible à la reprise et qu'il propose le projet le plus solide et le plus compétitif.

* Alstom : stable. Le groupe a reçu deux commandes concernant la fourniture de 25 trains régionaux Coradia Lint pour le sud de l'Allemagne, pour un total de 116 ME.

* Casino : stable. Après les accords avec Ocado et Amazon, il révèle ce matin qu'il entame des négociations exclusives avec Auchan "en vue de bâtir un partenariat stratégique mondial pour leurs achats alimentaires et non-alimentaires".

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU