Mi-séance Paris : en légère baisse avant la FED

Mi-séance Paris : en légère baisse avant la FED©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 17 mars 2021 à 12h00

LA TENDANCE

LA TENDANCE

Toujours peu de mouvement pour le CAC40 même si la baisse l'emporte ce mercredi autour de 6.050 points en fin de matinée (-0,15%). Le compartiment automobile se distingue et bénéficie de la belle publication de BMW qui anticipe un doublement de sa marge opérationnelle cette année.

La cote américaine reste quasiment inchangée pour l'heure avant bourse, avant le communiqué de la Fed et la conférence de Jerome Powell. La question de l'inflation et des rendements obligataires demeure centrale. Powell juge la poussée de l'inflation à court terme transitoire. Les rendements restent quant à eux assez tendus, avec un niveau voisin de 1,64% ce jour sur le T-Bond à 10 ans américain et un niveau de 2,37% sur le 30 ans.

VALEURS EN HAUSSE

* BNP Paribas monte de 2,7% à 52,6 euros alors que c'est au tour de Berenberg de relever son objectif de cours de 32 à 42 euros, un objectif qui reste donc inférieur aux cours actuels. Jefferies avait déjà revalorisé le dossier de 57 à 64 euros en étant à l'achat' sur la banque de la rue d'Antin.

* Fnac Darty (+1,2% à 56,4 euros) a annoncé le succès de son émission d'obligations à option de conversion et/ou d'échange en actions nouvelles et/ou existantes (OCEANE) de la société à échéance 2027 pour un montant nominal d'environ 200 millions d'euros. Le produit net sera affecté au remboursement de certains financements du Groupe, notamment son prêt à moyen terme (Senior Term Loan Facility) d'un montant de 200 ME venant à échéance en avril 2023. Cette opération s'inscrit dans la stratégie de financement à long terme de Fnac Darty qui vise à optimiser la maturité de la dette et la flexibilité financière du Groupe. Le groupe annonce le remboursement de l'intégralité de son Prêt Garanti par l'Etat (PGE) de 500 ME.

* Renault gagne 3% à 39,6 euros et Stellantis près de 1% malgré la nouvelle chute du marché automobile européen en février. Les immatriculations de voitures particulières neuves dans l'Union européenne ont plongé de 19,3% le mois passé à 771.486 unités. Il s'agit du plus faible mois de février depuis 2013, précise l'Association des constructeurs automobiles européens. Les quatre principaux marchés de l'UE se sont repliés le mois dernier. L'Italie a affiché la plus petite baisse (-12,3%), tandis que les autres pays ont fait face à des reculs plus importants : Allemagne (-19,0%), France (-20,9%) et Espagne (-38,4%). Sur les deux premiers mois de l'année, les immatriculations affichent un repli de 21,7%, soit une contraction plus marquée que sur la même période de 2020. Au niveau des constructeurs, Renault a particulièrement souffert en février (-27,9%) avec une chute des ventes de 34,4% pour la seule marque au losange. Stellantis (-21,7%) ne fait guère mieux même si Peugeot limite les dégâts avec une baisse de 12,2%.

* L'Oréal grappille 0,2% à 324 euros. La Deutsche Bank a confirmé son conseil 'achat' avec une cible relevée de 340 à 350 euros.

VALEURS EN BAISSE

* Ubisoft recule de 1,8% à 64,8 euros alors que le broker Oddo BHF a ramené sa cible de 75 à 65 euros en étant 'neutre'.

* Orpea cède 1,2% à 101,9 euros. Le groupe a dégagé en 2020 un EBITDAR (EBITDA avant loyers) en baisse limitée de 2% à 963 ME soit une marge de 24,6%, contre 26,3% en 2019. Le chiffre d'affaires 2020 s'était inscrit en hausse de +4,9% à 3.922,4 ME. Au 15 mars 2021, Orpea a précisé que 80% de ses résidents et 44% des salariés ont été vaccinés contre la Covid-19. Grâce au succès de la vaccination, le nombre de cas positifs a fortement diminué et représente à ce jour moins de 1% des résidents du groupe. Ainsi, plus de 90% des maisons de retraite du groupe ne présentent plus aucun cas positif de Covid-19.

* Peu de baisses significatives sur le CAC40 : CapGemini affiche le repli le plus prononcé (-1,3% à 142,6 euros).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.