Mi-séance Paris : la baisse l'emporte après une matinée hésitante

Mi-séance Paris : la baisse l'emporte après une matinée hésitante©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 01 juillet 2020 à 12h00

LA TENDANCE

Le CAC40 continuait à faire du surplace ce matin avec une amplitude de variation très réduite. En fin de matinée, la baisse semble s'imposer plus nettement avec un recul de 0,5% autour de 4.910 points.

L'indice parisien a bouclé hier un mois de juin, encore meilleur qu'avril et mai, avec une progression de +5,12% au compteur. Sur le trimestre, la performance ressort à +12,28%. Mais le terrible mois de mars fait toutefois plonger le 1er semestre 2020 dans le rouge à -17,43%.

A noter que l'or vient de retrouver son plus haut niveau depuis 2011 en dépassant les 1.800 dollars l'once, témoignant de l'inquiétude latente des investisseurs face aux incertitudes sur la sortie de la crise économique provoquée par le coronavirus. Il a gagné 12,8% sur le trimestre et plus de 18% depuis le début de l'année, faisant office de valeur-refuge face à la récession entraînée par la pandémie.

VALEURS EN HAUSSE

* Iliad progresse de 0,9% à 175,2 euros. JP Morgan a revalorisé Iliad de 185 à 200 euros et reste à 'surpondérer'.

* Bouygues gagne 1,4% à 30,8 euros. Bryan Garnier a ajusté sa 'fair value' de 30 à 33 euros, son 'top pick' du secteur pour le T3.

* GTT bondit de 5% à 71,3 euros après avoir reçu une commande de la part du chantier coréen Daewoo Shipbuilding & Marine Engineering portant sur la conception des cuves de deux unités flottantes de stockage GNL, les plus grandes unités jamais construites, pour le compte de la société russe GTLK. Portzamparc estime ce contrat supérieur à 35 ME et note que les commandes sont enfin de retour. A l''achat' sur la valeur, la maison de bourse vise 92,9 euros.

VALEURS EN BAISSE

* Airbus (-1,9% à 62,4 euros) a annoncé mardi soir son intention de supprimer environ 15.000 postes dans le monde d'ici à l'été 2021, dans le cadre d'un plan de restructuration mis en place pour faire face à la crise du transport aérien provoquée par l'épidémie de coronavirus. Ce plan, qui porte sur environ 11% des effectifs mondiaux du constructeur aéronautique européen, vise à "adapter les effectifs mondiaux d'Airbus et à redimensionner son activité dans l'aviation commerciale en réponse à la crise du COVID-19", a déclaré l'avionneur dans un communiqué. Airbus a précisé qu'il prévoyait de supprimer 5.000 postes en France, 5.100 en Allemagne, 1.700 au Royaume-Uni, 900 en Espagne et 1.300 postes sur les autres sites dans le reste du monde. "Le processus d'information et de consultation avec les partenaires sociaux a débuté en vue de conclure des accords dont la mise en oeuvre débutera à l'automne 2020", a précisé le groupe.

* Renault recule de 3% à 21,8 euros et PSA Groupe de 1,3%. Les immatriculations de voitures neuves en France ont progressé de 1,24% en juin, à 233.818 unités, marquant leur première hausse en rythme annuel depuis le début de l'année. Un léger sursaut qui n'empêche pas le marché français d'afficher une baisse de 38,63% depuis le premier janvier avec 715.802 immatriculations. Sur le mois de juin, le groupe Renault a fait bonne figure avec une hausse de 6,51% de ses ventes alors que le Groupe PSA a, au contraire, vu ses ventes reculer de 9,14%. Du côté des constructeur étrangers, Volkswagen (-7,74%) et Fiat Chrysler (-39,7%) ont aussi souffert alors que Toyota (+16,66%), BMW (+37,55%) et Daimler (+33,98%) ont bien rebondi.

* Casino (-0,4% à 32,8 euros) annonce avoir finalisé la cession de sa filiale Vindémia, leader de la grande distribution dans l'Océan Indien pour une valeur d'entreprise de 219 millions d'euros. Les produits de cession s'élèvent à 207 millions d'euros sur la base d'une dette financière nette et d'un besoin en fonds de roulement estimés au 30 juin 2020, dont 186 millions d'euros reçus ce jour. La réalisation de cette cession intervient après l'autorisation de l'Autorité de la concurrence. Elle porte le montant total des produits de cession d'actifs non stratégiques encaissés à 2 milliards d'euros depuis juillet 2018, sur un total signé à ce jour de 2,8 milliards d'euros.

* Suez (-2,45% à 10,18 euros) confirme l'amélioration de tendances de ses activités dans la plupart des régions où le groupe opère, en comparaison du point bas atteint en avril et mai. La situation économique en Asie et en Europe se redresse. "Bien qu'il subsiste une incertitude réelle et que certaines zones comme l'Amérique du Sud, l'Inde et les Etats-Unis sont encore au centre de la phase la plus difficile de la pandémie, nous sommes désormais en mesure de donner plus d'informations sur l'évolution de l'activité et d'estimer les risques et impacts ponctuels liés au contexte actuel", explique le management.

* Société Générale (-0,6% à 14,7 euros) a annoncé le rachat de Shine, la néo banque des entrepreneurs. La banque de détail Société Générale en France complète ainsi son offre à destination des clients Professionnels et TPE, avec l'ambition d'être le leader sur un secteur en forte croissance.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.