Mi-séance Paris : la prudence l'emporte

Mi-séance Paris : la prudence l'emporte©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 17 septembre 2018 à 12h00

LA TENDANCE

Après un démarrage en baisse dicté par le nouvel épisode à venir de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine, la bourse de Paris s'est stabilisée avant de reperdre du terrain vers la mi-journée. Le CAC40 abandonne finalement 0,4% autour de 5.330 points. L'annonce, par Donald Trump, de la taxation de 200 Mds$ de produits chinois supplémentaires est toujours attendue par les marchés dans les prochains jours... Si l'événement est clairement dans les cours désormais, les investisseurs sont prudents quant à son contenu précis. La bonne nouvelle au sein de la mauvaise concernerait le montant de la surtaxe qui pourrait finalement n'être que de 10%, contre 25% qui avaient frappé les premiers 50 Mds$ en juillet dernier. C'est en tout cas ce que rapportait samedi le Wall Street Journal.

VALEURS EN HAUSSE

* Rallye (+7% à 9,94 euros) a signé une ligne de crédit confirmée à échéance 30 juin 2020 pour un montant de 500 ME auprès de 5 de ses banques de référence BNP Paribas, Crédit Agricole CIB, Crédit Industriel et Commercial (CIC), HSBC et Natixis, qui témoigne de leur volonté d'accompagner Rallye dans la durée.

* Le refinancement de Rallye permet à sa filiale Casino de poursuive son rebond : +2,6% à 33,75 euros.

* Les banques surnagent dans le palmarès du CAC40 avec de légères hausses pour BNP Paribas, Société Générale et Crédit Agricole.

* Renault gagne 0,4% à 74 euros. Le groupe présentera début octobre au Mondial de l'Automobile de Paris la nouvelle version de son SUV Kadjar.

VALEURS EN BAISSE

* Sanofi cède 0,8% à 75 euros. Les résultats détaillés d'un essai clinique pivot de phase III montrent que Dupixent (dupilumab) en monothérapie a permis d'obtenir une amélioration significative des signes et symptômes de la dermatite atopique, ainsi que de certaines mesures de la qualité de vie, chez des adolescents (âgés de 12 à 17 ans) atteints de dermatite atopique modérée à sévère inadéquatement contrôlés par des traitements topiques ou auxquels ces traitements étaient déconseillés.

* Après son sursaut de fin de semaine dernière, STMicroelectronics reperd 1,8% à 15,6 euros. La semaine sera donc décisive sur le front de la guerre commerciale menée par les Etats-Unis avec une possible réplique chinoise qui pourrait concerner des composants électroniques.

* Mauvais karma pour Sopra Steria qui enfonce ses planchers annuels ce lundi à la Bourse de Paris, en baisse de près de 6% à 135,9 euros. La pression vendeuse sur le titre de la SSII est à mettre en perspective avec les semestriels décevants publiés cet été par le groupe mais aussi par un contexte général dégradé, en particulier outre-Manche où les modalités du Brexit ne sont toujours pas arrêtées. L'enjeu est de taille pour Sopra Steria : le Royaume-Uni pèse pour près de 20% dans son chiffre d'affaires consolidé, ce qui fait de ce territoire le deuxième marché du groupe derrière.

* Orchestra chute de 15% à 1,15 euro après l'annonce d'une grosse augmentation de capital. Le groupe va tenter de lever 28 ME pour se relancer, alors qu'il ne capitalisait que 25 ME vendredi. L'opération va se faire à 1,03 euro par action.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.