Mi-séance Paris : le CAC 40 résiste à la pression

Mi-séance Paris : le CAC 40 résiste à la pression
bourse

Boursier.com, publié le lundi 21 juin 2021 à 12h00

LA TENDANCE

LA TENDANCE

En baisse de près de 1% en début de matinée, le CAC40 a redressé la barre pour gagner 0,3% ce midi à 6.590 pts après les prises de bénéfices de vendredi (-1,46%) dans la foulée des déclarations moins accommodantes de James Bullard, le patron de la Fed de Saint-Louis. A noter que Tokyo a dévissé ce matin de 3,29% en clôture. Bullard a évoqué une première hausse de taux d'intérêt dès la fin de l'an prochain et une inflation plus "durable" aux Etats-Unis. Soit un discours à la connotation différente de celui de la Fed tablant toujours sur un scénario d'inflation conjoncturelle.
Dans ce contexte, l'intervention aujourd'hui de la présidente de la Banque centrale européenne, Christine Lagarde, devant la commission des affaires économiques et monétaires du Parlement européen, prendra un sens particulier... Les investisseurs suivront aussi les allocutions attendues dans la semaine de plusieurs responsables de la Fed, dont celle du président Jerome Powell, auditionné demain mardi par la commission de la Chambre des représentants sur la crise du coronavirus...

WALL STREET

La Bourse américaine s'est enfoncée dans le rouge vendredi, à l'issue d'une semaine marquée par un changement de ton de la Réserve fédérale, qui envisage désormais de relever ses taux directeurs en 2023, voire plus tôt... Ainsi, 7 des 18 membres de la Fed, dont James Bullard, prévoient un premier tour de vis dès 2022... Le dollar a continué de s'apprécier, tandis que le pétrole a rebondi. La volatilité a été accrue par le fait que ce vendredi était une "journée des 4 Sorcières", où les contrats à terme et les options sur les indices et sur les actions, arrivent à échéance simultanément.
A la clôture, l'indice Dow Jones a perdu 1,58% à 33.290 points, inscrivant sa 5e séance de baisse d'affilée, tandis que l'indice large S&P 500 a cédé 1,31% à 4.166 pts et que le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques et biotechs, a reculé de 0,92% à 14.030 pts.

La parité euro / dollar atteint 1,19 ce midi. Le baril de Brent se négocie à 74$. L'once d'or se traite 1.782$.

VALEURS EN HAUSSE

Solutions30 : +4% avec McPhy

TF1 : +3% avec M6

Michelin : +2,5% avec Air Liquide encouragé par une note de JP Morgan, Stellantis

Bolloré : +1,5% suivi de Cegedim, Plastic Omnium

Publicis : +1% avec Technip Energies, Carrefour et casino

Vivendi (stable) a signé un accord avec Pershing Square Tontine Holdings, Ltd. (PSTH), dirigé par William Ackman, pour la cession de 10% d'Universal Music Group (UMG BV). La réalisation de cette acquisition, conditionnée au non-exercice de leur droit de retrait par les actionnaires de PSTH et aux processus réglementaires américains, devrait intervenir dans les semaines à venir et au plus tard le 15 septembre prochain. "Après l'entrée à hauteur de 20% du capital d'UMG du Consortium mené par le Groupe Tencent, l'arrivée de grands investisseurs américains apporte une nouvelle démonstration de la réussite et de l'attractivité mondiales d'UMG", commente la direction de Vivendi.

VALEURS EN BAISSE

2CRSI : -5% avec Medicell et Nicox

Robertet : -3% suivi de ALD, Valneva, Claranova

Vallourec : -2% avec Imerys, Ekinops, Orpea

Innate : -1,5% avec Genfit, Ubisoft, Atos, Alten et AXA

EssilorLuxottica (stable) et Tory Burch ont annoncé le renouvellement de leur contrat de licence exclusif pour le développement, la production et la distribution mondiale de lunettes de soleil et de montures de prescription sous la marque Tory Burch. Ce renouvellement pour une période de dix ans prendra fin le 31 décembre 2030, selon les conditions prévues au contrat. Aucun détail financier a été dévoilé.

Spie (stable) a annoncé la signature d'un accord pour l'acquisition de Wiegel Gebäudetechnik GmbH en Allemagne. SPIE élargit en Allemagne son offre de services techniques destinés aux installations et aux bâtiments à des compétences en génie mécanique, notamment dans les domaines du chauffage, de la ventilation et de la climatisation, de la gestion de l'énergie, du génie sanitaire et des systèmes de mesure, contrôle et régulation. Fondée en 1897, la société est basée à Kulmbach au nord de la Bavière et est présente sur trois autres sites à Halle, Stuttgart et Munich. Wiegel emploie près de 250 collaborateurs et a réalisé un chiffre d'affaires de 50 millions d'euros en 2020.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.