Mi-séance Paris : le CAC40 a pris le chemin de la hausse !

Mi-séance Paris : le CAC40 a pris le chemin de la hausse !
bourse

Boursier.com, publié le mercredi 04 mars 2020 à 12h00

LA TENDANCE

Après un début de séance heurté et indécis, le marché parisien a résolument pris le chemin de la hausse. Il progresse de 1,40% à l'approche de midi à 5.470 points.

Une réaction finalement positive alors qu'hier la décision de la Fed d'abaisser ses taux directeur entre deux rendez-vous de politique monétaire, ce qui n'était pas arrivé depuis la crise de 2008, avait douché les marchés américains, leur faisant logiquement penser que la crise était plus grave que prévu. Au final, Wall Street a de nouveau lâché près de 3% hier.

Pour beaucoup d'observateurs, la solution n'est pas la bonne : la crise se globalisant, et le confinement apparaissant pour le moment comme la seule solution au virus, une baisse des taux n'aurait aucun effet...

De façon indéniable, les économies sont touchées à l'image de celle de la Chine où l'activité du secteur des services a plongé en février à un plus bas inédit. L'indice PMI des services calculé a ainsi diminué le mois dernier de près de moitié, à 26,5 contre 51,8 en janvier! L'indice PMI composite qui regroupe les services et l'industrie, a décliné à un plus bas record, à 27,5 en février contre 51,9 le mois précédent. L'indice PMI des services en Allemagne a aussi reculé mais dans des proportions plus mesurées et attendues (voir plus bas)...

Le Marché garde aussi un oeil sur la course à l'investiture démocrate. Elle semble relancée après le Super Tuesday. Les bons débuts de Bernie Sanders l'avaient transformé en favori. Mais l'ancien vice-président Joe Biden, a visiblement réussi à déclencher un rassemblement du camp qui défend des positions plus modérées.

ECO ET DEVISES

L'indice PMI sectoriel des services a reculé à 52,5, le chiffre le plus bas depuis novembre, après 54,2 en janvier. La première estimation faisant ressortir un ralentissement moins important, à 53,3. L'enquête montre un net décrochage des nouveaux contrats en raison d'une forte baisse de la demande étrangère. L'indice PMI composite, qui rassemble les services et le secteur manufacturier, est tombé à 50,7 selon les résultats définitifs de l'enquête, après 51,1 pour l'estimation "flash" et 51,2 en janvier.

De son côté, la croissance de l'activité des services en France a atteint en février un pic de quatre mois, en attendant les effets négatifs sur la deuxième économie de la zone euro de la propagation de l'économie de coronavirus. L'indice compilé par IHS Markit auprès des directeurs d'achat (PMI) s'affiche à 52,5, légèrement en dessous d'une première estimation à 52,6, après 51,0 en janvier.

Etats-Unis :
- Rapport d'ADP sur l'emploi privé américain. (14h15)
- Indice PMI final des services américains. (15h45)
- Indice ISM des services américains. (16h00)
- Rapport hebdomadaire du Département à l'énergie sur les stocks pétroliers domestiques. (16h30)
- Livre Beige de la Fed. (20h00)

L'once de métal jaune s'échange à 1.644$. De son côté, la parité euro / dollar atteint 1,1145$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 52,36$.

VALEURS EN HAUSSE

Soitec (+5,70% à 77,15 Euros) : continue d'anticiper pour l'exercice 2019-2020 une croissance de son chiffre d'affaires autour de 30%, à périmètre et taux de change constants. Cette prévision est confortée par l'important niveau de ventes attendu au 4ème trimestre 2019-2020, commandes que le Groupe sera en mesure de livrer grâce à la production qu'il a réalisée par anticipation au cours des derniers trimestres.

Korian (+1,10% à 39,02 Euros) annonce le succès du placement de son émission d'obligations à option de conversion et/ou d'échange en actions nouvelles et/ou existantes (OCEANEs) à échéance 2027 par voie de placement auprès d'investisseurs qualifiés, pour un montant nominal d'environ 400 millions d'euros. Le produit net de l'émission a pour objet de financer les besoins généraux et la croissance, incluant des investissements immobiliers et des acquisitions, y compris le refinancement des acquisitions réalisées au cours du premier trimestre. Les obligations seront émises au pair et leur valeur nominale unitaire a été fixée à 61,53 euros, faisant ressortir une prime de conversion de 55% par rapport au cours de référence de l'action.

Eurobio Scientific (+3,20% à 7,72 Euros) a débuté la commercialisation du panel Allplex Coronavirus de Seegene, que le groupe distribue exclusivement en France, et lance parallèlement son propre test propriétaire, désormais disponible en RUO (Research Use Only). Eurobio a obtenu des autorités de santé françaises l'aval pour commercialiser le test Allplex Coronavirus de Seegene, déjà marqué CE, après évaluation par un Centre National de Référence (CNR). Le développement rapide de ce test et son marquage CE ont été rendus possibles du fait de la présence de nombreux malades positifs en Corée du Sud, où est localisé le siège de Seegene.

Eurofins (+11,40% à 520,50 Euros) : L'EBITDA publié a augmenté de 27,9% d'une année sur l'autre au cours de l'exercice 2019, ce qui représente une marge d'EBITDA publiée de 18,3%, une amélioration de 110 points de base en glissement annuel. En 2020, Eurofins devrait achever son programme quinquennal de développement des infrastructures et donc les investissements nets dans les laboratoires et les solutions informatiques, qui restent relativement élevés en 2020, devraient ensuite se ramener vers les niveaux historiques en pourcentage du chiffre d'affaires. L'ouverture de nouveaux laboratoires en démarrage devrait être limitée, l'accent étant mis principalement sur l'Asie en 2020 et 2021.

Elis (+3,60% à 15,93 Euros) : annonce une croissance organique record, une solidité de la marge d'EBITDA, une augmentation significative du résultat net courant et du free cash-flow. Elis annonce un chiffre d'affaires record à 3.281,8 ME (+4,7% dont +3,3% de croissance organique) sur l'exercice 2019. La Marge d'EBITDA s'inscrit à 33,6% du chiffre d'affaires (31,5% en excluant l'impact IFRS16, stable vs 2018). Le résultat net courant est de 256 ME et de 260 ME en excluant l'impact IFRS16, soit +16% vs 2018.

Haulotte (+0,85% à 4,10 Euros) affiche un résultat opérationnel courant à 36,1 ME, proche de celui de 2018 à -3%, impacté par un ralentissement des ventes au second semestre, un coût moyen des composants supérieur à 2018 et une croissance des coûts fixes liée au déploiement du plan stratégique. Le résultat net des activités poursuivies affiche une hausse de +18%, notamment grâce à un environnement des changes plus favorable.

Manitou (+0,50% à 16,72 Euros) réalise un chiffre d'affaires de 2,094 milliards d'euros, en croissance de +11% par rapport à 2018 (+10% en comparable). Le résultat opérationnel récurrent s'établit à 149 millions d'euros (129 ME en 2018). L'Ebitda ressort à 186 ME (162 ME en 2018). Le résultat net part du groupe est de 95,6 ME, en croissance de +14% (84 ME en 2018).

VALEURS EN BAISSE

Bigben Interactive (-2,41% à 15,40 Euros) : est vendu alors que sa filiale Nacon réalise des débuts boursiers euphoriques ce matin, progressant de près de 8%! Arbitrages?

ILS ONT PUBLIÉ...

Société Fermière du Casino Municipal de Cannes, Agripower

LES DERNIÈRES "RECOS" D'ANALYSTES...

La Deutsche Bank repasse de 'conserver' à 'acheter' sur Bayer en ciblant un cours de 85 euros.

INFOS MARCHÉ

Roctool : 31% des BSA émis, soit 1,8 ME d'augmentation de capital.

EN BREF

Voluntis et Bristol-Myers Squibb vont co-développer des thérapies digitales en oncologie.

Voluntis (bis) envisage d'engager un plan significatif de réduction des coûts pour atteindre l'équilibre en 2021.

Genkyotex : le setanaxib améliore significativement l'effet de l'immunothérapie.

Orapi : conclusion d'un accord avec ses créanciers.

Accor annonce l'arrivée de la marque Fairmont en Irlande.

Mauna Kea : autorisation FDA et marquage CE pour sa plateforme Cellvizio de nouvelle génération.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.