Mi-séance Paris : le CAC40 avance toujours à petits pas

Mi-séance Paris : le CAC40 avance toujours à petits pas©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 17 décembre 2020 à 12h00

LA TENDANCE

LA TENDANCE

Après un plus haut à 5.585 points ce matin, le CAC40 réduit ses gains en ne progressant plus que de 0,2% à 5.560 points vers la mi-journée. Le président de la République, Emmanuel Macron, a été diagnostiqué positif au Covid-19 ce jeudi. "Ce diagnostic a été établi suite à un test RTPCR réalisé dès l'apparition de premiers symptômes", précise un communiqué de l'Elysée publié ce matin. De quoi rappeler aux marchés que l'épidémie est loin d'être terminée...

Aux Etats-Unis, la banque centrale américaine a réaffirmé hier son engagement à maintenir un objectif de taux des fonds fédéraux ("fed funds") quasi nul jusqu'à ce que la reprise économique soit complète, mais elle a ajouté que ses achats de titres sur les marchés étaient désormais eux aussi liés à cet objectif. Ces achats se poursuivront donc au rythme actuel"jusqu'à ce que des progrès supplémentaires substantiels aient été accomplis vers les objectifs de plein emploi et de stabilité des prix" que s'est fixés la Fed, a-t-elle expliqué dans un communiqué.

Et comme une bonne nouvelle ne vient jamais seule depuis les Etats-Unis, on a aussi appris que le Congrès américain semblait enfin sur le point de s'accorder sur un nouveau plan de soutien à l'économie américaine, au moment où la pandémie de coronavirus connaît une nouvelle flambée outre-Atlantique, menaçant d'étouffer la reprise économique. Après une réunion cruciale, mardi soir, entre les leaders des deux chambres du Congrès, un accord pourrait être conclu et annoncé mercredi sur un plan de relance de 900 milliards de dollars, selon plusieurs sources proches du Congrès citées par les médias américains. De quoi rassurer les investisseurs.

VALEURS EN HAUSSE

* Publicis gagne 2,6% à 42,4 euros. Oddo BHF a revalorisé Publicis de 42 à 50 euros ('achat').

* Solution30 confirme son rebond (+14% à 10,7 euros), vraisemblablement porté par des rachats de positions vendeuses.

* Showroomprivé (+7% à 1,87 euro) réalise une très bonne fin d'exercice, dans la continuité de la dynamique enregistrée lors des deux trimestres précédents. En conséquence, il relève son objectif d'Ebitda 2020. Le groupe revoit ainsi à la hausse son objectif et estime à présent qu'il devrait être supérieur à 30 millions d'euros, alors qu'il était précédemment attendu à un montant proche de 20 ME.

* EDF (+2,2% à 12,7 euros) a fait savoir que la production d'origine nucléaire en France pour l'année 2020 est attendue proche de 335TWh. L'énergéticien français révise à la hausse son objectif d'Ebitda pour l'année 2020. Celui-ci est porté à un montant "égal ou légèrement supérieur à 16 milliards d'euros".

* Kering (+2,2%) tente de mettre les choses au clair après l'information de 'Mediapart' révélant que le propriétaire de Gucci est visé par une enquête pour blanchiment de fraude fiscale. A la suite de la publication de cet article, le Parquet National Financier a confirmé avoir ouvert une enquête préliminaire en février 2019. Cette information n'avait pas été portée à la connaissance de Kering jusqu'à présent, précise la firme.

VALEURS EN BAISSE

* Toujours peu de baisses significatives sur le CAC40 : la plus forte est pour la Société Générale sur un repli limité de 1%.

* Casino (-0,5% à 25,2 euros) a mené avec succès les deux opérations de financement annoncées le 9 décembre dans le cadre de la poursuite du renforcement de sa structure financière. Casino réalise ainsi l'émission d'une obligation non sécurisée de 400 millions d'euros, portant un coupon de 6,625% et de maturité janvier 2026 et un abondement de 225 ME du prêt à terme (Term Loan B) de maturité janvier 2024, à un prix d'émission de 99,75% du nominal. Le montant total de ces financements atteint 625 ME et dépasse les 500 ME initialement visés, grâce à la sursouscription d'une base d'investisseurs diversifiée. Ces financements (625 ME), associés aux produits des cessions de Leader Price et au compte séquestre (735 ME), financeront l'offre de rachat obligataire en cours visant les souches 2021, 2022, 2023, 2024 et 2025, pour un montant maximal de 1,35 milliard d'euros. Les résultats de l'offre de rachat seront communiqués au marché le 21 décembre.

* AB Science reperd 2,4% 14 euros. La société a précisé que dans son étude AB09004 comparant l'efficacité et la tolérance du masitinib par rapport au placebo après 24 semaines de traitement 87% des patients a eu au moins un effet indésirable dans le groupe masitinib contre 77,5% dans le groupe contrôle. 13% des patients a eu au moins un événement indésirable grave (non mortel) dans le groupe masitinib contre 5,4% dans le groupe contrôle. 26,5% des patients a eu au moins un effet indésirable sévère dans le groupe masitinib contre 19,3% dans le groupe contrôle.

* Jefferies a réduit son objectif sur bioMerieux de 124 à 119 euros ('conserver'). Le titre cède 0,7% à 115,3 euros.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.