Mi-séance Paris : le CAC40 bondit en direction des 5.800 points

Mi-séance Paris : le CAC40 bondit en direction des 5.800 points©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 15 février 2021 à 12h00

LA TENDANCE

La clôture du CAC40 au-dessus des 5.700 points en fin de semaine dernière, la première fois depuis le 8 janvier dernier, semble donner des ailes aux investisseurs. Les plus hauts annuels, jusqu'alors à 5.721,89 points ont été dépassés dès l'ouverture et le CAC40 progresse actuellement de 1,2% autour de 5.770 points. Il s'agit donc d'un plus haut depuis presque un an même si on se situait encore assez nettement au-dessus des 6.000 points à la mi-février 2020.

Le palmarès est dopé par l'envolée de Vivendi après l'annonce de sa volonté de distribuer 60% du capital d'UMG aux actionnaires et donc de coter la société en bourse. La hausse du baril alimente aussi une forte performance du compartiment pétrolier.

La Bourse de New York a fini en légère hausse vendredi, ce qui a suffi pour signer de nouveaux records, à la veille d'un week-end de trois jours, lundi étant férié pour la Journée des présidents.

VALEURS EN HAUSSE

* Vivendi s'envole de 16% à 30,2 euros, porté par les dernières annonces concernant Universal Music Group. La filiale de Bolloré souhaite distribuer à ses actionnaires 60% du géant de la musique et introduire ce dernier en Bourse d'ici la fin de l'année. Bryan Garnier explique que l'impact d'un tel accord pour Vivendi est double : premièrement, il permettra de se débarrasser d'une partie de la décote due au statut de holding du groupe ; deuxièmement, il devrait permettre d'externaliser une valeur supérieure à 30 milliards d'euros pour UMG. En effet, il y a maintenant un an et demi que cette valorisation a été convenue (août 2019). Or, UMG s'est développée depuis et les valorisations des pairs cotés, tels que WMG, pointent vers des ratios plus élevés. Enfin, Vivendi fait référence à "l'intérêt exprimé par d'autres investisseurs à des prix potentiellement plus élevés". Il pourrait par ailleurs y avoir un troisième impact positif : l'opération pourrait aider le marché à mieux évaluer les autres actifs de Vivendi, qui se négocient aujourd'hui implicitement à un niveau proche de 0 (y compris la holding et la dette). Mais cela dépendra beaucoup de la stratégie de Vivendi post cotation d'UMG.

* Bolloré en profite pour bondir de 11% à 4 euros en début de séance à Paris, porté par les dernières annonces de Vivendi, dont il détient 27%.

* Total gagne 3% à 36 euros. Le baril de brut léger américain pour livraison mars bondit de 2% à 60,7 dollars dans les échanges électroniques sur le Nymex, de retour au-dessus des 60$ pour la première fois depuis janvier 2020.

* Une pause et ça repart. Après avoir mis fin vendredi à son impressionnante séquence haussière, la Société Générale reprend sa marche en avant en ce début de semaine. Dans le sillage du marché, et à l'image d'un secteur bien orienté sur des espoirs de reprise économique renforcés par les attentes autour du plan de relance américain, le titre de la banque de la Défense s'adjuge 5,5% à 18,75 euros. JP Morgan a revalorisé le dossier de 23 à 29 euros tout en confirmant son avis 'surpondérer'.

* Sanofi progresse légèrement de 0,8% à 78,8 euros, alors que le vaccin contre le COVID-19 développé par le groupe en partenariat avec l'américain Translate Bio à partir de la technologie de l'ARN messager ne sera pas prêt cette année... C'est le directeur général du groupe pharmaceutique français, Paul Hudson, qui l'a annoncé dans une interview accordée au 'JDD' hier. Les essais cliniques de ce vaccin qui utilise la même technologie que ceux développés par Pfizer-BioNTech et Moderna, déjà opérationnels depuis plusieurs semaines, doivent débuter ce trimestre. En décembre dernier, la direction de Sanofi avait dit viser une autorisation potentielle de ce vaccin "au second semestre 2021 au plus tôt", à la suite d'essais précliniques positifs... "Ce vaccin ne sera pas prêt cette année, mais il pourrait s'avérer utile plus tard, surtout si le combat contre les variants devait se poursuivre", a expliqué Paul Hudson au 'JDD'.

VALEURS EN BAISSE

* Quelques baisses quand même sur le CAC40 : Dassault Systèmes rend 1,6% à 187 euros après sa forte progression depuis deux semaines et un nouveau record de 190,7 euros inscrit ce matin.

* Renault cède 1,1% à 38,9 euros.

* XPO Logistics Europe (-0,70% à 272 euros) a publié un chiffre d'affaires consolidé pour l'année 2020 de 6,072 milliards d'euros, soit une baisse de 5,3% par rapport à 2019 (-4,5% à taux de change constant). Le repli du chiffre d'affaires est principalement due à l'impact de la pandémie de COVID-19.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.