Mi-séance Paris : le CAC40 cherche sa direction

Mi-séance Paris : le CAC40 cherche sa direction
Trader sur le floor du New York Stock Exchange.

Boursier.com, publié le jeudi 25 juin 2020 à 12h00

LA TENDANCE

Après son fort recul de près de 3% hier, le CAC40 perdait encore plus de 1% ce matin en descendant sous les 4.800 points. Vers la mi-journée, la tendance s'inverse et laisse place à un léger rebond de 0,3% à 4.885 points.

La situation sanitaire continue particulièrement d'inquiéter aux Etats-Unis alors que les gouverneurs de New York, du New Jersey et du Connecticut imposent des mesures de quarantaine aux voyageurs arrivant de neuf autres Etats, que Walt Disney repousse la réouverture de certains parcs à thème et d'hôtels en Californie ou qu'Apple ferme de nouveau ses magasins rouverts depuis quelques jours à peine. La Floride, l'Oklahoma et la Caroline du Sud ont fait état mercredi d'un nombre record de nouveaux cas d'infection par le coronavirus. Au total, les Etats-Unis ont enregistré près de 36.000 cas supplémentaires en 24 heures, un chiffre proche du pic atteint fin avril à 36.426.

Par ailleurs, la crainte d'un regain de tension commerciale entre les Etats-Unis et l'Union européenne préoccupe aussi les marchés, alors même que les hypothèses sur l'ampleur de la récession continuent de se multiplier. Après les inquiétudes fortes du FMI à ce sujet (-4,9% pour le PIB mondial...), certains propos jettent encore un froid : comme ceux du président de la Fed de Chicago, Charles Evans, qui a estimé mercredi que la banque centrale américaine se trouvait "en terrain inconnu" face à la crise du coronavirus, et que l'économie américaine mettrait du temps à retrouver son rythme de croisière, malgré un début de reprise au 3e trimestre.

Le patron de la Fed de Chicago a dit espérer un "rebond rapide de l'économie" au troisième trimestre, tout en soulignant que ce rebond se ferait par rapport à une base très déprimée au 2e trimestre. Une reprise économique plus large "prendra un certain temps", a-t-il ajouté. Selon Evans, le PIB des Etats-Unis ne retrouvera ainsi son niveau du 4e trimestre 2019, avant la pandémie, "que courant 2022"...

VALEURS EN HAUSSE

* Accor gagne 1% à 24,9 euros. Jefferies a maintenu son opinion 'achat' avec un objectif de cours réduit de 39 à 33 euros.

* Lexibook (+12% à 0,97 euro) a signé un nouveau contrat de licences avec Nintendo. Les célèbres personnages issus des jeux vidéo de la firme nippone viennent ainsi enrichir le portefeuille de propriétés de la marque en Europe. Ce contrat porte sur de nombreuses catégories, dont les produits électroniques, la musique, l'horlogerie, les luminaires, les accessoires de téléphonie et inclut plusieurs franchises de renommée mondiale telles que Super Mario, Mario Kart, Animal Crossing, The Legend of Zelda, Splatoon. Lexibook renforce ainsi son statut de leader européen des produits électroniques sous licences pour enfants en lançant en premier lieu une toute nouvelle gamme de produits "Super Mario" et "Mario Kart", les 2 franchises iconiques de Nintendo.

* EuropaCorp bondit de 15% à 0,8 euro. Gilbert Dupont est passé de 'réduire' à 'acheter' sur le groupe de Luc Besson tout en portant son objectif de 0,7 à 1,5 euro.

* Pierre et Vacances progresse de 7% à 19 euros après ses résultats semestriels. Au 3e trimestre de l'exercice, avec plus de 2 mois de fermeture des sites et une reprise progressive de l'activité en juin (estimée à 30% de celle de juin 2019), le groupe pourrait enregistrer une perte de près de 300 ME de chiffre d'affaires, avec une incidence potentiellement limitée à -130 ME sur le résultat opérationnel courant. Cette dernière évaluation se fonde sur les économies réalisées (chômage partiel, variabilisation des charges sur sites) et sur les négociations en cours sur les loyers.

* Peugeot (+1,4% à 14,2 euros) : La branche italienne de Fiat Chrysler Automobiles a obtenu mercredi un prêt garanti par l'Etat italien d'un montant de 6,3 milliards d'euros, pour faire face à la crise engendrée par le coronavirus. Le gouvernement italien a publié mercredi soir le décret autorisant cette opération, qui constituera la plus importante aide publique apportée à un constructeur automobile européen en raison de la crise du Covid-19.

VALEURS EN BAISSE

* Kering cède 0,8% à 470,7 euros. Bryan Garnier a porté son objectif de 560 à 575 euros ('acheter').

* Amoeba (-5% à 2,9 euros) a annoncé un projet de transfert de cotation de ses actions du marché réglementé Euronext Paris (compartiment C) vers Euronext Growth Paris. Le Conseil d'administration a décidé la mise en oeuvre de ce transfert qui interviendra dans un délai minimum de deux mois.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.