Mi-séance Paris : le CAC40 de retour au plus haut depuis plus de 10 ans

Mi-séance Paris : le CAC40 de retour au plus haut depuis plus de 10 ans©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 16 janvier 2018 à 12h00

LA TENDANCE

La semaine boursière démarre réellement aujourd'hui, puisque Wall Street était fermée hier pour un jour férié consacré à la mémoire de Martin Luther King. Le CAC40 en profite pour progresser de 0,4% autour de 5.530 points, désormais au contact des meilleurs niveaux observés l'an dernier (5.536 points), ce qui correspond aussi à des plus hauts depuis plus de 10 ans. Depuis le 1er janvier, la progression est de 4%. On ne peut pas encore parler d'avalanche de publication annuelles cette semaine (une trentaine de sociétés de l'indice S&P500 doivent publier), mais cela constitue une bonne entrée en matière avant les 84 de la semaine suivante ou les 124 de celle d'après. Dans le reste de l'actualité, l'euro poursuit son ascension face au dollar (1,22).

VALEURS EN HAUSSE

* CGG bondit de 20% à 5,4 euros. Le chiffre d'affaires 2017 est meilleur que prévu, après un solide 4ème trimestre. L'Ebitda aussi, en hausse de 10%. La dette est en revanche toujours en hausse. L'augmentation de capital d'environ 112 ME avec maintien du droit préférentiel de souscription et l'attribution gratuite de bons de souscription d'actions aux actionnaires sont prévues "prochainement". Le règlement-livraison des différentes émissions de titres prévues dans le cadre du plan de restructuration financière devrait intervenir avant la fin du mois de février 2018, comme cela était programmé.

* Groupe PSA progresse de 1,3% à 18,1 euros. Les ventes mondiales ont bondi de 15,4% en 2017, a fait savoir le constructeur automobile ce matin, soit 3.632.300 véhicules écoulés, dont 403.900 unités par Opel / Vauxhall, dont les ventes sont consolidées depuis le 1er août. Sur l'ancien périmètre, l'industriel a donc vendu 3.228.381 véhicules, 2,6% de plus qu'en 2016.

* EDF gagne 3,8% à 10,8 euros. La Commission de régulation de l'énergie a proposé le 15 janvier 2018 aux ministres chargés de l'énergie et de l'économie de faire progresser de 0,8% les tarifs réglementés de vente d'électricité (TRV) applicables aux clients particuliers (+0,7% pour les tarifs bleus résidentiels) et aux petits professionnels (+1,6% pour les tarifs bleus professionnels). La CRE propose une hausse immédiate, sans attendre l'évolution au 1er août prochain de la TURPE (Tarif d'utilisation des réseaux publics d'électricité), compte tenu de sa composante gestion et de la hausse conséquente du coût de l'obligation au titre des certificats d'économie d'énergie (CEE) pour les fournisseurs.

* Engie en profite aussi pour gagner 1,7% à 14,7 euros.

* Eiffage se rapproche de ses meilleurs niveaux récents sur un gain de 1,6% à 94 euros. Le courtier Kempen a relevé de neutre à achat sa recommandation, pour un objectif de cours rehaussé de 94 à 107,50 euros.

* Mediawan (+5% à 11,3 euros) va reprendre trois sociétés de production : Makever, Mon Voisin Productions et Storia Télévision (une société créée pour reprendre l'activité TV d'EuropaCorp). Les activités visées représentant un chiffre d'affaires supérieur à 50 ME sur 2017.

* Neopost gagne encore 2,8% à 27,2 euros. Le groupe a séparé les fonctions de président du conseil d'administration et de directeur général du Groupe. Le 1er février, Geoffrey Godet sera le nouveau directeur général et Denis Thiery son président.

VALEURS EN BAISSE

* Une seule baisse vraiment significative sur le CAC40 : ArcelorMittal perd 1,3% à 30,1 euros.

* TechnipFMC recule de 0,8% à 28,1 euros pendant que le baril reste perché proche de 70 dollars le Brent et 64 dollars le WTI.

* En nette hausse hier, Catana Group rend 4% à 3,5 euros. Le groupe a réalisé 12,47 millions d'euros de chiffre d'affaires au premier trimestre de son exercice 2017-2018, soit une hausse de 22% sur un an. Les ventes de bateaux neufs portent à nouveau cette croissance et sont en progression de 36% à 9,9 ME, en ligne avec les anticipations du groupe pour l'exercice.

* L'action du cimentier Vicat perd 5% à 65,8 euros, après la décision de Kepler Cheuvreux d'abaisser sa recommandation de conserver à alléger sur le dossier. L'objectif de cours a été ramené de 60 à 59 euros. Pour l'analyste en charge du dossier, les attentes de la place paraissent un peu élevées, ce qui, ajouté à un niveau de valorisation proche des records, présente un risque.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU