Mi-séance Paris : le CAC40 déjà de retour au-dessus des 5.500 points

Mi-séance Paris : le CAC40 déjà de retour au-dessus des 5.500 points©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 20 novembre 2020 à 12h00

LA TENDANCE

Après un début de séance attentiste, la hausse a repris le dessus et accélère en fin de matinée (+0,8%). Cela permet au CAC40 de repasser au-dessus des 5.500 points. Avec une seule séance de baisse sur la semaine, la progression dépasse désormais 2,5% sur 5 jours, de retour au plus haut depuis la fin février.

Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission européenne a déclaré jeudi que le feu vert pourrait être donné dès le mois de décembre aux vaccins de Moderna et de Pfizer/BioNTech, qui ont montré une efficacité de l'ordre de 95% lors de leurs essais de Phase 3...

Aux Etats-Unis, Wall Street consolide mollement avant bourse ce vendredi, en l'absence de catalyseur notable.

VALEURS EN HAUSSE

* Veolia (+1,5% à 18,6 euros) a salué jeudi la décision du tribunal de commerce de Nanterre interdisant à Suez de prendre toute initiative qui rendrait irrévocable le dispositif plaçant ses activités Eau en France dans une fondation de droit néerlandais.

* Safran progresse de 0,7% à 121 euros. L'actualité autour du motoriste et équipementier aéronautique est marquée par une note de Berenberg qui a rehaussé à 'achat' son opinion sur la valeur avec objectif porté de 98 à 140 euros. Le courtier estime que le groupe devrait être un des grands bénéficiaires de la reprise du trafic aérien avec le déploiement des vaccins anti-Covid-19 à travers la planète. Les opérations de Safran axées sur le marché des pièces de rechange et sur les avions à fuselage étroit seront les premières à bénéficier de la reprise car le trafic court courrier devrait se rétablir avant le trafic long courrier, explique le broker. En outre, la flotte de moteurs de Safran est relativement jeune, et les compagnies aériennes vont probablement remettre en service leurs avions les plus modernes dans un premier temps.

* LVMH (+0,7% à 492 euros) bénéficie du relèvement de l'objectif de cours de HSBC, de 480 à 540 euros ('acheter').

* Europcar Mobility (+4% à 0,936 euro). A la suite des récentes rumeurs de marché, le groupe confirme qu'il poursuit actuellement ses discussions avec les créanciers de sa dette corporate. L'objectif est de réduire significativement le niveau de sa dette corporate, pour revenir aux niveaux de levier corporate net enregistrés après l'introduction en Bourse, ce qui permettrait de bénéficier de plus de souplesse dans un environnement incertain, et de lever suffisamment de fonds pour financer le plan de transformation "Connect" et traverser la période d'incertitude liée à la crise sanitaire du Covid-19.

* Thales (+2,7% à 80,8 euros) a réalisé hier une émission obligataire à taux fixe de 500 millions d'euros d'échéance mars 2026 assortie d'un coupon de 0%. Tirant parti de conditions de marché favorables, cette émission est notamment destinée à se substituer en partie à la ligne de crédit syndiquée de 2 MdsE conclue en avril dernier, ainsi qu'à refinancer par anticipation les deux émissions obligataires venant à échéance en 2021. Elle vient conforter la liquidité du groupe, en maintenant sa flexibilité financière et en allongeant la maturité de ses financements.

VALEURS EN BAISSE

* Iliad (-0,35% à 173,1 euros) est ouvert à l'idée d'un partage de réseau mobile avec son concurrent Orange afin de réduire les coûts liés au développement de la technologie 5G, a déclaré jeudi son directeur général, Thomas Reynaud.

* Ubisoft (-1,5% à 79,1 Euros) est défavorisé par une note de Citigroup. Selon nos informations, la banque américaine a dégradé le titre de l'éditeur de jeux vidéo à 'neutre' avec 85 euros dans le viseur. Le marché est très divisé sur le dossier puisque, selon le consensus 'Bloomberg', 12 analystes conseillent d''acheter' la valeur, 13 sont à 'conserver' et 2 à 'vendre'. L'objectif moyen à douze mois est fixé à 82,23 euros.

* Peu de baisses significatives sur le CAC40. Alstom cède 0,9% à 43,1 euros mais progresse fortement sur la semaine après le détachement des DPS liés à l'augmentation de capital.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.