Mi-séance Paris : le CAC40 fait une pause autour de 6.550 points

Mi-séance Paris : le CAC40 fait une pause autour de 6.550 points©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 09 juin 2021 à 12h00

LA TENDANCE

LA TENDANCE

Le CAC40 se stabilise autour de 6.550 points ce mercredi midi après une matinée où une légère consolidation l'avait emporté. Globalement, le palmarès des valeurs du CAC0 reste très calme. Un compartiment comme le luxe soutient encore la tendance alors qu'une note de Jefferies estime que LVMH et Kering devraient tous deux bénéficier de la poursuite de la forte dynamique dans le secteur. L'approche de la réunion de la Banque centrale européenne et de la publication des chiffres mensuels des prix à la consommation aux Etats-Unis, attendus tous deux demain, devrait toutefois limiter l'ampleur de la prise de risque aujourd'hui.

VALEURS EN HAUSSE

* GL Events (+4% à 15,8 euros) surfe sur la perspective de réouverture des salons et événements. "90% des foires ou salons sont maintenus de juin jusqu'à septembre 2021", assure le directeur de Viparis.

* Airbus (+0,5%) s'apprêterait à passer à l'offensive sur le marché des avions dédiés au fret en lançant une version cargo de son A350. Selon les 'traditionnelles' sources proches du dossier de 'Bloomberg', le constructeur européen s'est entretenu avec plus d'une douzaine de clients potentiels et demandera au Conseil d'administration l'autorisation de commercialiser le nouvel avion dans les semaines à venir, à condition qu'il puisse obtenir suffisamment d'engagements fermes. La version cargo de l'appareil serait basée sur un A350-900 modifié et pourrait être légèrement plus longue que la version passagers. Il faudrait néanmoins attendre plusieurs années pour que le groupe obtienne les approbations réglementaires nécessaires pour l'entrée en service de l'avion.

* Légère hausse de LVMH et Kering. Jefferies a augmenté son objectif de cours de 755 à 850 euros ('achat') sur Kering et de 660 à 750 euros ('achat') sur LVMH.

* L'Oréal gagne 0,7% à 383,3 euros. Bernstein vise désormais 435 euros sur L'Oréal contre 385 euros ('surperformer').

* Compagnie des Alpes (+1,6% à 22,15 euros) lance une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription d'un montant d'environ 231 millions d'euros et au prix de 9,40 euros, avec pour objectif de renforcer les fonds propres, "tout en soutenant le financement du plan d'affaires". La CDA a reçu des engagements de souscription à titre irréductible d'un montant total de 144,63 ME, représentant environ 62,6% de l'augmentation de capital.

VALEURS EN BAISSE

* En dernière position du CAC40, Danone abandonne 1,8% à 58,2 euros et met ainsi fin à cinq séances consécutives dans le vert. Le titre souffre de la dégradation d'un analyste puisque RBC a abaissé sa recommandation à 'sous-performer' tout en ramenant son objectif de 64 à 52 euros. Bien que le nouveau PDG de Danone puisse servir de catalyseur au géant de l'agroalimentaire, "les choses doivent empirer avant de s'améliorer", selon l'analyste. Ce dernier considère que la réduction des marges est "inévitable" et espère que la société sera proactive pour y remédier, l'arrivée d'Antoine de Saint-Affrique rendant cela plus probable que si le statu quo avait été maintenu.

* Le compartiment bancaire reste en retrait ce mercredi dans le sillage de la détente des taux obligataires, en attendant demain les prochaines indications de la BCE et les indicateurs d'inflation. BNP Paribas et Crédit Agricole perdent 1,3%. La Société Générale recule de 0,7% à 26,1 euros, alors que parmi les derniers avis de brokers, Citigroup a pourtant repris le suivi du dossier à l'achat en visant un cours de 32,50 euros. HSBC avait déjà réhaussé son cours cible à 27 euros et Morgan Stanley était repassé à 'surpondérer' en ciblant un cours de 32 euros sur la banque rouge et noire. Après les bons résultats trimestriels du groupe, les analystes restent globalement confiants concernant la feuille de route de moyen terme présentée par l'établissement pour sa Banque de Grande Clientèle et de Solutions Investisseurs (BFI), qui met l'accent sur les métiers de financement et de conseil ainsi que sur la gestion des coûts et du risque...

* AB Science flanche de 31% à 7,7 euros : la cotation a repris ce matin après la désillusion sur le Masitinib et les études mises en pause.

* Faurecia (-0,7%) a annoncé l'acquisition de designLED, société basée en Écosse et spécialisée dans les technologies avancées de rétroéclairage. DesignLED renforce ainsi l'offre de Faurecia en matière de technologies d'affichage et enrichit les expériences immersives proposées pour le Cockpit du Futur. L'offre de DesignLED s'appuie sur un large portefeuille de propriété intellectuelle ainsi que sur des capacités avancées de modélisation et de simulation. Ses technologies de rétroéclairage flexible et économes en énergie peuvent être adaptées à pratiquement toutes les surfaces, y compris pour les écrans dotés de formes complexes et les surfaces de l'intérieur du véhicule.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.