Mi-séance Paris : le CAC40 hésite à rejoindre les 6.000 points

Mi-séance Paris : le CAC40 hésite à rejoindre les 6.000 points©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 26 mars 2021 à 12h00

LA TENDANCE

LA TENDANCE

Le CAC40 a retrouvé ce matin les 6.000 points mais limite désormais sa progression à 0,3% autour de 5.970 points. Les craintes de nouvelles restrictions sanitaires en France et en Europe, en attendant une réelle montée en puissance des campagnes de vaccination, limitent les initiatives et contrebalancent les bonnes nouvelles économiques comme un indice IFO allemand meilleur que prévu en mars. L'indice de confiance des milieux d'affaires allemands compilé par l'Institut Ifo a atteint 96,6 points en mars, contre 92,7 le mois précédent et 93,2 de consensus. La composante des attentes s'établit à 100,4 points contre 95 un mois avant.

VALEURS EN HAUSSE

* EssilorLuxottica (+0,6% à 136,4 euros) a conclu un accord d'acquisition du réseau de laboratoires Walman aux États-Unis. Walman a généré un chiffre d'affaires d'environ 500 millions de dollars US en 2020. Déjà partenaire d'EssilorLuxottica, Walman dispose d'un réseau de 35 sites répartis à travers les États-Unis, notamment des laboratoires de surfaçage de verres de prescription, ainsi que des centres spécialisés dans le matériel optique et d'autres produits de santé visuelle. Au sein d'EssilorLuxottica, Walman continuera de desservir le marché sous la marque Walman, offrant le même niveau de proximité, de services et de solutions auquel ses clients sont attachés.

* La Compagnie des Alpes grimpe de 6% ce vendredi, à 21,5 euros, alors que les exploitants de remontées mécaniques recevront une subvention en fonction d'un CA de référence (CA moyen remontées mécaniques 2017, 2018 et 2019; hors 2 Alpes pour la CDA), du poids de la période de fermeture administrative dans l'activité annuelle et dans la limite d'un taux de compensation de 49% de la perte d'activité sur CA de référence. Les premières estimations pour la Compagnie des Alpes avoisinent les 155 ME d'indemnisations...

* Air France KLM gagne 1% à 5,03 euros. Après de très longues semaines de négociations, Paris et Bruxelles auraient trouvé un accord afin que l'Etat puisse accorder une nouvelle aide financière à Air France. La compagnie française devrait bel et bien se séparer de créneaux de décollage et d'atterrissage à Paris, mais moins que redouté. Le transporteur craignait notamment de subir la même loi que Lufthansa, qui a été contraint de céder 24 créneaux quotidiens sur ses deux bases principales de Francfort et Munich pour obtenir une nouvelle aide de Berlin. Selon les informations obtenues par 'Les Echos', Air France aurait ainsi obtenu de céder moins de créneaux, avec la possibilité d'en donner plus à Roissy-CDG et moins à Orly. Le groupe aurait fait "valoir que les mêmes conditions imposées à Orly et Roissy auraient des conséquences proportionnellement plus lourdes" que pour la compagnie allemande. Cette information constituerait une bonne nouvelle pour Air France qui "aurait besoin d'une recapitalisation d'au moins 5 milliards avant la clôture des comptes de l'exercice 2023".

* Focus Home Interactive gagne 6% à 69,8 euros à l'ouverture du marché parisien, les opérateurs saluant logiquement le nouveau relèvement de l'objectif de chiffre d'affaires annuel 2020-2021. À la suite des bonnes performances durant le quatrième trimestre, le management s'attend désormais à des revenus compris entre 165 et 170 ME contre une fourchette précédente allant de 150 à 160 ME.

* Safran (+0,2%) bénéfice du soutien de plusieurs analystes. A 'pondération en ligne', Morgan Stanley a en effet revalorisé le titre de 85 à 105 euros tandis que Jefferies a porté son objectif de 100 à 110 euros tout en restant à 'conserver'. Le marché est partagé sur le titre puisque, selon le consensus 'Bloomberg', 9 analystes sont 'positifs', 10 sont 'neutres' et 3 sont 'vendeurs'. L'objectif moyen à douze mois est fixé à 120,55 euros.

VALEURS EN BAISSE

* Une seule baisse supérieure à 1% parmi les valeurs du CAC40 : Renault cède 1,2% à 36,2 euros.

* Danone fléchit de 0,1% à 58,4 euros. Credit Suisse est repassé de 'surperformance' à 'neutre' en ciblant un cours de 62 euros.

GenSight Biologics (-2,5% à 7,17 euros) a levé 30 millions d'euros à un prix de 6,7 euros par action.

* Bastide recule de plus de 3% à 48,40 euros après la publication des résultats semestriels. Le groupe vise toujours un chiffre d'affaires annuel supérieur à 430 ME, hors nouvelles opérations de croissance externe, et une marge opérationnelle courante d'environ 8,5%.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.