Mi-séance Paris : le CAC40 marque une pause

Mi-séance Paris : le CAC40 marque une pause©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 18 mars 2019 à 12h00

LA TENDANCE

La tendance est plus indécise ce lundi en Bourse de Paris où les investisseurs reprennent leur souffle après la belle semaine passée, conclu par un grand chelem de cinq hausses et un gain cumulé de 3,3% pour le CAC40. La déprime de fin 2018 semble désormais bien lointaine ! Le CAC40 a débuté la séance autour de son point d'équilibre de 5.405 points et y demeure toujours en fin de matinée (+0,1% à 5.410 points), affichant un gain de plus de +14% depuis le début d'année. Fait marquant la séance de vendredi (+1,04%) a accouché d'un fort volume de près de 9 milliards d'euros échangés sur le CAC40. Aujourd'hui, les volumes semblent revenir sur des niveaux normatifs, avec un moins d'1 milliard échangé dans la matinée. L'attention devrait se tourner cette semaine vers la Fed qui réunit mardi et mercredi son comité de politique monétaire (FOMC). Les récents indicateurs américains, ressortis inférieurs aux attentes, alimentent en effet les anticipations d'un ton encore plus accommodant de la Réserve fédérale (Fed) à l'issue de sa réunion de politique monétaire mercredi.

VALEURS EN HAUSSE

* Le compartiment bancaire est logiquement recherché et monopolise les plus fortes hausses du CAC40 : BNP Paribas, Société Générale et Crédit Agricole progressent de plus de 2%. La confirmation de l'entrée en négociations de Deutsche Bank et Commerzbank en vue d'une probable fusion a de quoi rassurer le marché, alors que les deux entités bancaires allemandes font figure de maillons faibles dans le paysage bancaire européen.

* Crédit Agricole (+2,3% à 11,3 euros) a annoncé vendredi la cession d'une participation de 4,9% dans la Banque Saudi Fransi (BSF) pour environ 440 millions d'euros à un consortium emmené par le fonds d'investissement américain Ripplewood. A l'issue de l'opération, attendue "dans les prochaines semaines", Crédit Agricole ne détiendra plus que 10% de la banque saoudienne, dont il est associé depuis sa création en 1977.

* Vallourec (+0,4% à 2,18 euros) a été sélectionné par la société thaïlandaise PTT Exploration & Production PLC (PTTEP) pour fournir des produits OCTG dans le cadre d'un ambitieux projet offshore au Myanmar.

* Worldline s'adjuge 2,6% à 51,4 euros. Un flux acheteur à relier à l'annonce du rachat de Worldpay par FIS. Une opération qui relance la spéculation dans un secteur du paiement en pleine évolution.

* Alstom gagne 2% à 39,2 euros. Kepler Cheuvreux a remonté son avis de "conserver" à "acheter", en relevant son objectif de 38,5 à 43,5 euros.

VALEURS EN BAISSE

* Pas de baisses très significatives sur le CAC40.

* Sanofi (-0,5% à 79,14 euros) : la Commission européenne a approuvé une nouvelle indication de Praluent (alirocumab), pour réduire le risque cardiovasculaire chez les adultes atteints d'une maladie cardiovasculaire athéroscléreuse établie en réduisant les niveaux de cholestérol à lipoprotéines de basse densité (LDL-C) en adjuvant à des mesures de correction d'autres facteurs de risque.

* EDF cède 1% à 12,8 euros. HSBC a dégradé sa recommandation sur d'"acheter" à "conserver", en coupant sa cible de 16,4 à 13,8 euros.

* AccorHotels (-0,7% à 37,8 euros) : le PDG du groupe, Sébastien Bazin, considère dans une interview au Journal du Dimanche qu'il est "compliqué" d'envisager une entrée du groupe chinois Jin Jiang, son premier actionnaire, à son conseil d'administration.

* Nanobiotix perd 3% à 11,5 euros : le résultat net consolidé, après charge d'impôts, s'établit à une perte de -30,34 ME au 31 décembre 2018 (-26,14 ME en 2017). Au 31 décembre 2018, la trésorerie s'élevait à 36,2 ME. Cette année, Nanobiotix pourrait recevoir sa première autorisation de mise sur le marché (Marquage CE) pour le produit NBTXR3 pour le traitement des Sarcomes des Tissus Mous, ouvrant ainsi l'accès au produit aux patients atteints de cancer.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.