Mi-séance Paris : le CAC40 ne parvient pas à s'éloigner des 5.000 points

Mi-séance Paris : le CAC40 ne parvient pas à s'éloigner des 5.000 points©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 14 septembre 2020 à 12h00

LA TENDANCE

Le CAC40 gagnait 1% en début de séance mais l'essentiel de ces gains s'amenuise en fin de matinée, la progression n'étant plus que de 0,15% autour de 5.040 points.

Les investisseurs semblaient se raccrocher ce matin à la reprise des essais cliniques du vaccin contre le coronavirus d'AstraZeneca, considéré par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) comme le plus avancé. Ces essais avaient été suspendus en début de mois en raison d'une maladie inexpliquée contractée par un participant intégré à l'étude au Royaume-Uni. Mais les motifs de prudence restent nombreux sur les marchés, à commencer par les menaces de deuxième vague qui se précisent dans certains pays. La volatilité de la bourse américaine et la perspective d'un hard Brexit s'ajoutent à cela.

A New York vendredi, les "technos" ont poursuivi leur correction tandis que les valeurs cycliques, les financières et certaines valeurs de consommation ont entamé un rattrapage. Le regain de tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine ainsi que la campagne électorale pour l'élection présidentielle américaine du 3 novembre rendent aussi les marchés volatils...

VALEURS EN HAUSSE

* Valneva grimpe de 12% ce lundi à 5,72 euros, alors que la société spécialisée dans les vaccins contre des maladies générant d'importants besoins médicaux a annoncé la signature d'un partenariat avec le gouvernement britannique pour son vaccin inactivé contre le COVID-19, VLA2001. Selon les termes de l'accord, en cas de développement réussi du vaccin, Valneva fournira au gouvernement britannique 60 millions de doses au second semestre 2021. Le gouvernement britannique dispose par ailleurs d'une option pour 40 millions de doses supplémentaires en 2022 ainsi que de la possibilité de commander 30 à 90 millions de doses supplémentaires pour la période de 2023 à 2025. Le chiffre d'affaires provenant de l'exercice de ces options pourrait approcher 900 millions d'euros. Valneva s'attend à un schéma vaccinal de deux doses pour son vaccin inactivé contre le virus SARS-CoV-2. Le gouvernement britannique finance la mise en production et le développement clinique du vaccin, cet investissement étant récupéré sur la fourniture du vaccin dans le cadre de l'accord de partenariat. Cet accord fait suite au protocole d'accord non contraignant annoncé en juillet 2020 visant à participer au programme de réponse vaccinale au COVID-19 du gouvernement britannique.

* Dassault Aviation grimpe de 7,5% à 806 euros, logiquement porté par l'annonce de la prochaine commande de 18 Rafale par la Grèce. "Cette annonce illustre la solidité du partenariat qui lie depuis plus de 45 ans l'armée de l'air grecque et Dassault Aviation, et témoigne de la pérennité de la relation stratégique entre la Grèce et la France", a commenté l'avionneur.

* Thales, qui équipe le Rafale, en profite aussi pour gagner 3,6% à 68,4 euros, en tête du CAC40.

* Légère hausse d'Orange (+0,2%). L'actualité autour de l'opérateur télécoms est marquée par une note d'Oddo BHF qui a rehaussé à 'acheter' sa recommandation sur le dossier.

* Le secteur des semiconducteurs se démarque avec STM en hausse de 2% et Soitec de 5%. L'actualité sectorielle est marquée par le projet de rachat du britannique Arm Holdings par l'américain Nvidia auprès du groupe japonais SoftBank pour un montant pouvant atteindre 40 milliards de dollars.

VALEURS EN BAISSE

* Pas de baisses supérieures à 1% sur le CAC40.

* Total faiblit de 0,8% à 32,2 euros alors que le baril de pétrole reste en perte de vitesse (le Brent repasse sous les 40 dollars).

* Sanofi cède 0,9% à 86,75 euros. La Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis a accordé la désignation de Breakthrough Therapy (traitement innovant) à Dupixent (dupilumab) dans le traitement de l'oesophagite à éosinophiles des patients âgés de 12 ans et plus. Cette désignation se fonde sur les résultats positifs de la partie A d'un essai clinique de phase III mené chez des patients souffrant d'oesophagite à éosinophiles.

Euronext (-3,8% à 97,8 euros) a confirmé lundi le dépôt d'une offre sur l'opérateur de la Bourse de Milan, Borsa italiana, en partenariat avec la CDP (Cassa depositi e prestiti) italienne, contrôlée par l'Etat, et la banque Intesa Sanpaolo.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.