Mi-séance Paris : le CAC40 particulièrement prudent...

Mi-séance Paris : le CAC40 particulièrement prudent...
marchés financiers, crise 9 août 2007 subprimes

Boursier.com, publié le mercredi 01 août 2018 à 12h00

LA TENDANCE

La matinée a été poussive pour le CAC40 qui s'est malgré tout maintenu au-dessus des 5.500 points, grappillant encore 0,15% à l'approche de la mi-journée, à 5.510 points. Les arbitrages fonctionnent à plein aujourd'hui, avec une multitude de publications semestrielles. Comme toujours il y a les gagnants : Air France, qui signe une progression de plus de 8%, Eutelsat, Arkema, ArcelorMittal, et les perdants : Veolia, Bic. De son côté, BNP Paribas qui a débuté en territoire positif, reculait quelque peu en fin de matinée.

La prudence est cependant de mise, avant l'ouverture de Wall Street. Les investisseurs sont une nouvelle fois pris entre deux feux concernant la guerre économique Etats-Unis-Chine, les signaux contradictoires se multipliant. Alors qu'il était question d'apaisement, Bloomberg News, expliquant que des représentants du Trésor américain sont engagés dans des "discussions privées" avec les services du vice-Premier ministre chinois Liu He afin de rouvrir les négociations commerciales au point mort. Mais des sources ont rapporté à Reuters que le président américain Donald Trump envisageait de porter à 25% les droits de douane sur 200 milliards de produits chinois, et non 10% comme évoqué jusque là. Le projet de tarifs douaniers pourrait être rendu public dès mercredi matin à Washington! Par ailleurs, aujourd'hui, la Fed américaine fera part de sa décision sur les taux. Le marché attend que l'institution confirme le scénario partagé lors de son dernier point, à savoir celui de 4 hausses de taux en 2018.

ECO ET DEVISES

La croissance du secteur manufacturier dans la zone euro s'est légèrement accélérée en juillet mais elle reste limitée en raison des inquiétudes concernant auss bien les tensions commerciales mondiales que la hausse des prix. Après avoir reculé pendant six mois de suite, L'indice PMI IHS Markit est remonté à 55,1, conformément à sa version "flash", contre 54,9 en juin, niveau qui avait représenté un creux de 18 mois et 55,5 en mai.

En France, la croissance de l'activité dans le secteur manufacturier est repartie en juillet, après son ralentissement de juin, mois où elle était tombée à son plus faible niveau depuis février 2017, et ce malgré une baisse des commandes à l'exportation. L'indice PMI synthétique du secteur manufacturier s'est établi à 53,3, un niveau supérieur à sa première estimation "flash" de 53,1 publiée le 24 juillet, contre 52,5 en juin.

A suivre cet après-midi, aux Etats-Unis, les dépenses de construction en juin, l'indice ISM d'activité dans l'industrie en juillet et les chiffres ADP de l'emploi dans le secteur privé pour le même mois.

L'Euro atteint 1,1684$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 73,19$. L'once d'or se traite 1.219$.

VALEURS EN HAUSSE

Air France (+8% à 8,43 Euros) : Au deuxième trimestre 2018, le groupe Air France-KLM a réalisé un résultat d'exploitation de 345 millions d'euros, en recul de 241 millions d'euros par rapport à l'année précédente.

Eutelsat (+5,60% à 19,35 Euros) : Les intervenants saluent les annonces effectuées lors de la publication des comptes du quatrième trimestre 2017-18, en particulier le coup de pouce sur le dividende, proposé à 1,27 euro contre 1,21 euro versé au titre de l'exercice précédent, en ligne avec l'engagement du Groupe de verser un dividende stable ou en progression, et la confirmation ou l'augmentation des objectifs pour le millésime 2018-19 qui débute, avec une légère croissance attendue et un redressement de la marge d'Ebitda à plus de 78%.

Arkema (+1,50% à 108,85 Euros) : Pour la première fois de son histoire, l'EBITDA du Groupe dépasse 400 millions d'euros sur un trimestre, atteignant ainsi un plus haut historique. Le résultat net courant progresse de +31% à 226 millions d'euros, soit 2,97 euros par action. Le groupe prévoit désormais une progression "mid-single digit" (d'environ 5%) de l'EBITDA par rapport à l'excellente performance de 2017.

AcelorMittal (+1,50% à 27,94 Euros) : réalise un chiffre d'affaires semestriel de 39,18 milliards de dollars (33,33 Mds$ un an plus tôt). Le bénéfice opérationnel est de 2,361 Mds$ au 2e trimestre 2018, portant le bénéfice opérationnel du semestre à 3,93 Mds$. Il est en hausse de +32,5% par rapport au 1er semestre 2017. Le bénéfice brut d'exploitation (Ebitda) est de 3,073 Mds$ au 2e trimestre, soit une hausse de +22,3% par rapport au 1er trimestre 2018 (2,512 Mds$). L'Ebitda du 1er semestre s'établit ainsi à 5,585 Mds$, soit en hausse de +28,6% par rapport au 1er semestre 2017. Le bénéfice net est de 1,865 Md$ au 2e trimestre, soit une hausse de +56,4% par rapport au 1er trimestre 2018. Pour le 1er semestre, le bénéfice net est de 3,057 Mds$, soit une hausse de +31,5% par rapport au 1er semestre 2017. Le bénéfice de base par action est de 3,01$ (2,28$ sur le même période en 2017).

L'Oréal (+1,10% à 211,80 Euros) : annonce 2 rachats ce matin, dont La Roche Posay, ainsi que Logocos, en Allemagne.

VALEURS EN BAISSE

Aperam (-0,50% à 40,19 Euros) enregistre un chiffre d'affaires de 2,434 milliards d'euros (2,349 MdsE au 1er semestre 2017). Le chiffre d'affaires pour le 2e trimestre 2018 à 1,218 MdE était stable par rapport aux 1,216 MdE du 1er trimestre 2018. Les expéditions d'acier pour le 2e trimestre 2018 ont diminué à 508 milliers de tonnes par rapport à 517 milliers de tonnes au 1er trimestre 2018. L'Ebitda est de 150 millions d'euros pour le 2e trimestre 2018 (141 ME pour le 1er trimestre 2018). Il porte à 291 ME l'Ebitda semestriel (314 ME au 1er semestre 2017). Le bénéfice net ressort à 80 ME au 2e trimestre 2018 (85 ME au 1er trimestre 2018). Le bénéfice net est relativement stable sur le semestre, puisque de 165 ME (164 ME un an plus tôt). Le bénéfice de base par action recule à 0,94 euro au 2e trimestre 2018 (0,99 euro au 1er trimestre 2018).

AccorHotels (-0,80% à 43,73 Euros) a signé un accord portant sur l'acquisition de 85% de 21c Museum Hotels, société de gestion hôtelière qui repousse les frontières des musées et des hôtels pour faire vivre une expérience absolument novatrice du voyage. 21c associe musées d'art contemporain, boutiques-hôtels et restaurants dirigés par de grands chefs au sein de onze établissements ouverts ou en projet à travers les Etats-Unis.

BNP Paribas (-0,20% à 55,55 Euros) annonce un bénéfice semestriel supérieur aux attentes : le résultat net est resté stable (-0,1%) sur le trimestre à 2,39 MdsE alors que le consensus attendait 2,06 MdsE. Le produit net bancaire est, sur la période, ressorti en hausse de 2,5% à 11,21 MdsE d'euros là encore au-dessus des attentes.

X-Fab (-5,85% à 8,05 Euros) : dévoile un résultat net de 1,5 M$, en recul de 94% par rapport au 2ème trimestre 2017 et en recul de 90% par rapport au 1er trimestre 2018. Le bénéfice par action trimestrielle ressort ainsi à 0,01 dollar. X-Fab précise que le chiffre d'affaires attendu pour le troisième trimestre 2018 est de 154-159 M$ avec une marge EBITDA de 18-20%. Les prévisions pour 2018 restent inchangées et sont basées sur un taux de change de 1,19 USD/EUR.

Bic (-7,95% à 75,25 Euros) : Le résultat net Part du Groupe par action était de 1,55 euro, comparé à 2,76 euros au premier semestre 2017, en recul de 43,8%. Le résultat net Part du Groupe par action normalisé a diminué de 5% à 3,05 euros, comparé à 3,21 euros au premier semestre 2017. Le résultat net Part du Groupe par action du deuxième trimestre 2018 était de 0,49 euro, comparé à 1,70 euro au deuxième trimestre 2017 en recul de 71,2%. Le résultat net Part du Groupe par action normalisé du deuxième trimestre 2018 a diminué de 2,5% à 1,99 euro, comparé à 2,04 euros au deuxième trimestre 2017.

Alstom (stable à 38,38 Euros) annonce avoir signé mardi un contrat de 330 millions d'euros auprès de l'opérateur Italo - Nuovo Trasporto Viaggiatori pour l'achat de cinq trains Pendolino EVO supplémentaires, exerçant une option sur le contrat initialement signé en octobre 2015. Le contrat comprend également 30 années de maintenance. Ces cinq nouveaux trains porteront la flotte totale Italo Pendolino EVO à 22 trains. Avec cet investissement supplémentaire, Italo, le premier opérateur italien privé à opérer sur des lignes à grande vitesse, sera en mesure d'étendre le réseau actuel et de répondre aux besoins croissants du marché, offrant de nouvelles destinations et des fréquences accrues.

Veolia (-2,30% à 19,08 Euros) : le résultat net part du groupe a progressé de 13,5% à 225 ME au S1.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.