Mi-séance Paris : le CAC40 poursuit son rebond

Mi-séance Paris : le CAC40 poursuit son rebond
euro

Boursier.com, publié le mardi 07 avril 2020 à 12h00

LA TENDANCE

La bourse de Paris poursuit sur sa lancée après une séance américaine où les principaux indices ont bondi de près de 8%. Le CAC40 gagne 2,8% en fin de matinée à 4.465 points et les 4.500 points ont été dépassés dans la matinée. Une bonne partie de la baisse a donc été retracée depuis un plus bas en séance de 3.632,06 points le 16 mars.

Depuis hier, les marchés anticipent le pic de la crise sanitaire mais les mauvaises nouvelles restent présentes comme en Grande Bretagne où depuis hier soir, le Premier ministre est en soins intensifs. Ce mardi matin, l'entourage de Boris Jonhson a fait savoir que l'état de santé de celui-ci n'avait pas évolué depuis la veille.

La situation économique, catastrophique en zone Euro, rend cruciale la réunion de l'Euro groupe aujourd'hui. Les investisseurs espèrent que les ministres des Finances de la zone euro parviendront à progresser sur les moyens de soutenir l'activité et de limiter les faillites d'entreprise et la montée du chômage. Mais les coronabonds, tant évoqués depuis plusieurs jours, car susceptibles de mutualiser les dettes à l'échelon européen, pourraient ne pas être évoqués, l'Allemagne, les Pays-Bas et l'Autriche, aux finances vertueuses, demeurant inflexibles sur la question.

VALEURS EN HAUSSE

* Aéronautique et automobile, deux ses secteurs les plus durement touchés par la crise sanitaire poursuivent leur rebond. Renault, PSA Groupe, Airbus et Safran font ainsi partie des plus fortes hausses du CAC40 sur des gains de 6 à 8%.

* Thales (+1%) a annoncé à son tour mardi supprimer le solde de son dividende 2019 et retirer ses objectifs financiers pour 2020 face à l'épidémie de coronavirus. L'équipementier pour l'aérospatiale, la défense et la sécurité, qui avait déjà versé un acompte sur le dividende de 60 centimes, renonce à verser le solde de 2,05 euros, soit une économie de 430 millions d'euros. Thales a également retiré ses prévisions financières pour 2020, construites sur l'anticipation d'un impact limité de la crise qui cloue désormais au sol les flottes des compagnies aériennes et paralyse les économies à travers le monde.

* Nexans (+6% à 30 euros) a annoncé une baisse de rémunération du Directeur Général, des membres du Conseil d'Administration, et du management en signe de solidarité et pour la cohésion sociale face à la crise du Covid-19. Christopher Guérin, directeur général de Nexans, s'est ainsi engagé à réduire sa rémunération de 30% en avril et mai 2020. Les autres membres du Comité exécutif ont accepté de réduire la leur de 15% sur la même période, et il sera demandé aux 'top managers' du groupe, d'accepter de faire cet effort également.

* Wavestone (+1,2% à 17,2 euros) : la croissance annuelle de l'exercice 2019-2020 sera inférieure d'environ un point à l'objectif de 8% à change constant annoncé le 3 décembre 2019. Même si les projections sont pour l'instant difficiles à établir, Wavestone se prépare à affronter une conjoncture fortement dégradée dans les mois à venir. Au-delà du gel du recrutement décidé depuis la mi-mars, une revue de l'ensemble des charges a été engagée afin de les alléger et d'abaisser ainsi le point mort du cabinet. Sur le plan de la trésorerie, le cabinet n'a pas constaté pour l'instant d'allongement des délais de règlement de ses clients. Il considère en outre que les risques de défaut de paiement sont limités, du fait de sa clientèle très majoritairement constituée de grands comptes.

* Total (+2,9% à 34,8 euros) poursuit la vente de plusieurs actifs non-stratégiques dans les secteurs de l'Exploration-Production (Brunei) et du Marketing & Services (Sierra Leone et Libéria). Ces cessions représentent une valeur totale de plus de 400 millions de dollars US.

* Verallia (+8% à 22,4 euros) a retiré ses objectifs financiers annuels 2020 tels qu'annoncés le 20 février dernier. Verallia fera un point détaillé à l'occasion de la publication de ses résultats du premier trimestre, le 28 avril.

* Lagardère (+3% à 13 euros) coupe entièrement son dividende.

VALEURS EN BAISSE

* Les quelques baisses observées sur le CAC40 se concentrent sur les valeurs les plus défensives.

* Carrefour cède 2% à 14,8 euros.

* Sanofi recule de 1,3% à 83,7 euros. Le groupe a finalisé le projet de restructuration lié à Praluent (alirocumab) avec Regeneron Pharmaceuticals. À compter du 1er avril, Sanofi a l'entière responsabilité de Praluent en dehors des États-Unis et Regeneron l'entière responsabilité de Praluent aux États-Unis.

* Biomerieux cède aussi près de 6% à 102 euros.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.