Mi-séance Paris : le CAC40 poursuit son rebond avant la BCE

Mi-séance Paris : le CAC40 poursuit son rebond avant la BCE©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 24 janvier 2019 à 12h00

LA TENDANCE

Très timide à l'ouverture, la hausse a pris de l'ampleur tout au long de la matinée si bien que le CAC40 progresse désormais de 0,8% proche de 4.880 points. La bourse de Paris se laisse porter par la tendance positive de Wall Street hier soir avant la réunion de la BCE à la mi-journée. Les commentaires de Mario Draghi seront particulièrement attendus, à propos des risques pour l'économie de la zone euro dans un contexte de ralentissement de la croissance mondiale, entouré par le Brexit et le conflit commercial Etats-Unis/Chine qui a des répercussions en zone Euro, notamment en Allemagne. Par ailleurs, aux Etats-Unis, les craintes liées au "shutdown", le blocage des administrations américaines, deviennent de plus en plus vives. Il pourrait peser sur la croissance économique du pays d'après Kevin Hassett, conseiller à la Maison blanche, qui a reconnu à CNN que la croissance des Etats-Unis pourrait être quasi nulle au premier trimestre si le "shutdown" durait jusqu'à fin mars.

VALEURS EN HAUSSE

* En tête du CAC40, STMicroelectronics gagne près de 10% à 13,7 euros après la publication de ses résultats annuels. Le marché retient visiblement les bonnes nouvelles en faisant abstraction des points d'ombre. Il est vrai que le fabricant de composants microélectroniques franco-italien a dévoilé des comptes 2018 de très bonne facture, caractérisés par un chiffre d'affaires net en croissance de 15,8% à 9,66 milliards de dollars, un résultat d'exploitation qui bondit de 39,3% à 1,40 Md$s et un résultat net en progression de 60,4% à 1,29 Md$.Reste que les perspectives s'annoncent plus incertaines, ce qui explique a posteriori la prudence des investisseurs sur le titre depuis quelques mois... La décroissance devrait être au rendez-vous sur le début d'année : le groupe prévoit un chiffre d'affaires d'environ 2,1 milliards de dollars au point médian sur le premier trimestre 2019, soit une baisse d'environ 5,7% en variation annuelle et une baisse d'environ 20,7% en séquentiel, reflétant l'impact combiné d'une dynamique défavorable accrue dans certains marchés finaux, en plus de la saisonnalité habituelle du premier trimestre. S'agissant de la rentabilité, la marge brute devrait se situer à environ 39% au point médian, en baisse de 100 points de base par rapport au T4 2018 mais supérieur de 50 pb par rapport au consensus.

* Elior gagne 1,4% à 12,37 euros. Le chiffre d'affaires s'élève à 1.754 millions d'euros pour le 1er trimestre de l'exercice 2018-2019. La progression de 3,5% par rapport à l'exercice précédent s'explique par la croissance organique de 1,8% sur la période, par les effets de la croissance externe et des variations de taux de change pour respectivement 1,8% et 0,6%, et par l'impact de changements de principes comptables, essentiellement liés à l'application de la norme IFRS 15 pour -0,7%.

* Seb (+6% à 132 euros) : Pour l'année 2018, le chiffre d'affaires s'établit à 6.812 ME, en progression de 5,1%, dont une croissance organique de +7,8%. Au 4e trimestre, les ventes se sont élevées à 2.184 ME, en progression de 7,8% incluant notamment une croissance organique de 8,4%.

* Atos (+5% à 76,5 euros) a annoncé la sortie de la suite de sécurité Horus pour les systèmes de transport intelligents (ITS), une solution qui vise à sécuriser les communications des véhicules connectés.

* Renault gagne 1,7% à 58,4 euros. C'est le ministre français de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire, qui l'a révélé lors d'une interview à Bloomberg à l'occasion du Forum économique de Davos : Carlos Ghosn a démissionné la nuit dernière de la présidence de Renault. Selon Le Maire, il est temps désormais "de mettre en place une nouvelle gouvernance parce que le plus important aujourd'hui, c'est de préparer le futur de Renault et de l'alliance". Un conseil d'administration de Renault se tiendra justement ce jour, tournant définitivement la page Ghosn. Renaultdevrait - sauf surprise - confier ce jeudi au tandem composé de Jean-Dominique Senard et de Thierry Bolloré la succession de Carlos Ghosn, comme l'a récemment confirmé le 'Wall Street Journal'. Les deux hommes sont respectivement président de la gérance et directeur général délégué du constructeur automobile au losange. Ils prendraient respectivement la présidence et la direction générale du groupe. Selon les sources familières de la question du journal, le comité des nominations du constructeur devrait recommander les nominations de Thierry Bolloré et de Jean-Dominique Senard. Ces nominations requièrent l'approbation du 'board', le journal n'ayant pas totalement exclu l'hypothèse d'un changement de dernière minute...

VALEURS EN BAISSE

* Seule baisse significative sur le CAC40, Carrefour rend 1,5% à 17,2 euros après sa hausse de la veille saluant la bonne publication 2018.

* Aubay (-6% à 31 euros) a légèrement dépassé son objectif de chiffre d'affaires 2018. Les revenus se situent à 400,6 ME, en progression de +14,9% dont +9,3% de croissance organique à comparer à une un objectif initial de croissance organique de 7% à 9%.

* Le Belier chute de 10% à 31,9 euros après un chiffre d'affaires en baisse au quatrième trimestre 2018. Quant à l'ambition d'atteindre 400 ME de ventes, elle est repoussée d'un an en passant de 2019 à 2020.

* Infotel (+7% à 41 euros) est sanctionné après la publication du quatrième trimestre, moins dynamique qu'escompté. Le chiffre d'affaires sur la période s'est élevé à 60,9 millions d'euros, en croissance purement organique de +6,7%, dont +7% pour les Services et -4,1% pour les Logiciels.

* Iliad perd 2,3% à 103,3 euros. Crédit Suisse a abaissé son objectif de cours de 140 à 130 euros.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.