Mi-séance Paris : le CAC40 recule mais préserve les 4.900 points

Mi-séance Paris : le CAC40 recule mais préserve les 4.900 points©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 28 janvier 2019 à 12h00

LA TENDANCE

Le CAC40 oscille autour des 4.900 points depuis ce matin et cède environ 0,4% vers la mi-journée à 4.905 points. La prudence l'emporte alors que la semaine s'annonce chargée en rendez-vous pour les marchés, avec pour commencer la Chambre des Communes britannique qui se prononcera demain 29 janvier sur plusieurs amendements destinés à éviter un Brexit sans accord. La réunion de la Réserve fédérale américaine se tiendra pour sa part les 29 et 30 janvier, le discours de Jay Powell sera une nouvelle fois décisif pour les investisseurs. Enfin, sur le front commercial, une délégation chinoise est attendue à Washington pour poursuivre les discussions opposant la Chine et les Etats-Unis. Côté sociétés, les publications annuelles vont se poursuivre et ne manqueront pas d'animer le palmarès.

VALEURS EN HAUSSE

* CGG gagne 6% à 1,65 euro. Kepler Cheuvreux a repris le suivi du dossier avec une recommandation "achat" sur le spécialiste de la sismique dédié à l'industrie des hydrocarbures, en visant un objectif de 2,90 euros, soit un potentiel d'appréciation théorique de plus de 75% par rapport au cours actuel.

* Plus forte hausse du CAC40, AccorHotels gagne 1,3% à 39 euros. Le groupe avait procédé en fin de semaine dernière au placement de deux émissions obligataires, pour un montant de 1,1 milliard d'euros : une émission hybride perpétuelle d'un montant de 500 millions d'euros, assortie d'un coupon de 4,375% et une émission obligataire senior d'un montant de 600 millions d'euros à 7 ans, assortie d'un coupon de 1,75%.

VALEURS EN BAISSE

* Kering (-1% à 417 euros) a annoncé qu'une équipe d'audit des autorités fiscales italiennes a finalisé un audit fiscal et a remis un rapport selon lequel Luxury Goods International (LGI), une filiale suisse de Kering, aurait exercé en Italie des activités qui auraient dû donner lieu au paiement d'impôts sur les sociétés en Italie, ce que Kering conteste. Le rapport d'audit porte sur les résultats des années 2011 à 2017, et le montant d'impôts 'réclamable' estimé s'élève à environ 1,4 milliard d'euros.

* LVMH cède 1% à 258,5 euros. Le groupe publiera demain soir ses résultats annuels.

* Alstom (-1,4% à 35,9 euros) après son 'rally' de fin de semaine dernière (+6,1% vendredi). Le groupe a communiqué ce matin un point de situation au sujet du projet de rapprochement avec Siemens. Depuis la première proposition portant sur un ensemble de remèdes à la Commission Européenne soumise le 12 décembre 2018, Siemens et Alstom ont continué le dialogue avec la Commission et ont décidé de modifier ces remèdes afin de répondre aux inquiétudes exprimées lors du retour du 'market testing'. "Cet ensemble de remèdes préserve les fondamentaux économiques et industriels de la transaction - l'ordre de grandeur en termes de chiffre d'affaires communiqué précédemment (c'est-à-dire environ quatre pourcent du chiffre d'affaires de l'entité combinée) reste inchangé", précise le groupe, sans plus de détails. Alstom note également qu'il n'y a "toujours pas de certitude" que le contenu de cette proposition sera suffisant pour répondre aux préoccupations de la Commission. Une décision de la Commission est attendue d'ici le 18 février 2019.

* Altran (-1,2% à 8,34 euros) a été la cible d'une cyberattaque affectant ses opérations dans certains pays européens. "Notre plan de rétablissement se déroule comme prévu et nos équipes techniques sont pleinement mobilisées. Tout au long du processus, Altran a été en contact avec ses clients, les autorités gouvernementales et les régulateurs compétents" précise le groupe.

* Atos (-1,1% à 76,3 euros) : Goldman Sachs a repris le suivi du dossier avec un avis neutre en ciblant un cours de 83 euros.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.