Mi-séance Paris : le CAC40 remonte encore de plus de 1%

Mi-séance Paris : le CAC40 remonte encore de plus de 1%
bourse

Boursier.com, publié le mardi 31 mars 2020 à 12h00

LA TENDANCE

Le CAC40 refranchit à nouveau les 4.400 points ce midi, à 4.430 pts en hausse de 1,2%. Le motif de soutien vient aujourd'hui des indices économiques chinois avec le rebond de l'activité du secteur manufacturier au mois de mars qui est repassé au-dessus de la zone d'expansion de l'économie... L'indice PMI manufacturier officiel a en effet progressé à 52 en mars en Chine après avoir chuté à 35,7 le mois précédent, revenant ainsi au-dessus du seuil de 50 qui sépare contraction et expansion de l'activité. Les observateurs ne s'attendaient pas à un tel rebond aussi rapide....

ECO ET DEVISES

Wall Street a aussi commencé la semaine sur une note positive hier soir, les investisseurs continuant de saluer les plans de soutien massifs du gouvernement américain et de la Réserve fédérale pour atténuer les effets dévastateurs de la crise du coronavirus. A la clôture, l'indice Dow Jones a gagné 3,19% à 22.327 points, tandis que l'indice large S&P 500 a avancé de 3,35% à 2.626 pts et que le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques, a progressé de 3,62% à 7.774 pts.

En France, à noter le nouveau repli de la consommation des ménages en février. Selon les données de l'Insee, les dépenses ont reculé de 0,1% le mois passé après avoir déjà baissé de 1,2% en janvier. Les dépenses en énergie baissent de nouveau (-0,9%), la consommation de biens fabriqués rebondit (+0,2% après -2,8%), portée par les achats de biens fabriqués durables (+1,4%) et la consommation alimentaire est stable (+0,0% après +0,3%).
Par ailleurs, les prix à la consommation augmenteraient de 0,6% en mars, après +1,4% le mois précédent, selon l'estimation provisoire réalisée par l'Insee en fin de mois. La forte baisse de l'inflation résulterait d'un net repli des prix de l'énergie et des produits manufacturés et d'un ralentissement des prix des services et du tabac. Les prix de l'alimentation augmenteraient, sur un an, à peine plus vite qu'en février. Sur un mois, les prix à la consommation seraient stables, comme le mois précédent. Harmonisée aux normes européennes, l'inflation annuelle ralentirait à +0,7%, après +1,6% en février.

A suivre cet après-midi aux Etats-Unis :
- Indice S&P Corelogic Case-Shiller des prix de l'immobilier. (15h00)
- Indice manufacturier PMI de Chicago. (15h45)
- Indice de confiance des consommateurs du Conference Board. (16h00)

De son côté, la parité euro / dollar retombe sous les 1,10$ ce midi. Le baril de Brent se négocie en rebond à 23,55$ après sa chute d'hier, alors que les échanges téléphoniques entre Trump et Poutine qui ont eu lieu lundi laissent envisager une initiative sur le marché du brut dans les prochains jours.

VALEURS EN HAUSSE

Immersion : +20% avec Geci, Onxeo et Genomic (+13%)

Vivendi rebondit de 10% suivi de Publicis (+9%) avec Air France KLM (+8%)

Xilam : +8% avec Bastide, Spie, Valneva et Innate

Cie des Alpes : +7% suivi de AB Science, GL Events, Actia après ses comptes

Groupe Gorge : +6% avec Archos et CNP

Jacquet Metal Services (+5,5%) : les centres de distribution français, italiens et portugais (18% du chiffre d'affaires consolidé) se sont arrêtés progressivement, en raison des directives des autorités locales ou des difficultés logistiques rencontrées. Tous les autres centres de distribution du Groupe poursuivent leur activité, avec des taux d'utilisation compris entre 60 et 90%. Compte tenu de la progression de la pandémie, le Groupe s'attend à devoir fermer d'autres centres dans les jours et les semaines à venir, notamment en Espagne (7% du chiffre d'affaires) et en Amérique du Nord (6% du chiffre d'affaires).

Transgene : 5% suivi de Valeo, Elis, Eurazeo, Arkema

Nicox : +4% avec Dassault Aviation et Faurecia

Colas : +3,5% avec LafargeHolcim et Coface

Vranken-Pommery Monopole (+1%) : La progression du résultat opérationnel est de +1,5% à 20,9 ME. Vranken Pommery Monopole enregistre une amélioration sensible de son Ebitda pour un résultat net consolidé de +0,9 ME (1,5 ME en 2018). Le groupe proposera de ne pas distribuer de dividende. Compte tenu de la situation actuelle et des mesures exceptionnelles prises par le groupe avec le soutien de l'Etat, il n'est pas concevable de maintenir le versement d'un dividende, commente le Conseil d'administration de Vranken Pommery Monopole.

Hermès (+0,6%) a annoncé lundi qu'il allait ramener sa proposition de dividende de 5 euros par action à 4,55 euros, soit le niveau versé en 2019, et que ses gérants renonçaient à toute augmentation et percevraient cette année une rémunération totale identique à celle de l'an dernier en raison de la pandémie de coronavirus.

VALEURS EN BAISSE

2CRSI (-9%) estime devoir suspendre la quantification de ses objectifs pour l'exercice 2020-2021 tels qu'ils avaient été confirmés en février.

Thermador : -3% avec Bouygues

L'Oréal (-3%) a annoncé lundi soir la suspension de ses prévisions pour 2020 en raison de l'épidémie due au coronavirus et s'attend à une baisse de 5% de son chiffre d'affaires au premier trimestre.

AKKA : -2% avec Safran, Varallia, Orpea

BNP Paribas : -1% avec Groupe Open, Wavestone, Nexans, Synergie

Vos réactions doivent respecter nos CGU.