Mi-séance Paris : le CAC40 repart de l'avant

Mi-séance Paris : le CAC40 repart de l'avant©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 15 juillet 2020 à 12h00

LA TENDANCE

Le CAC40 est bien orienté, en hausse de 1,2% autour de 5.070 points ce mercredi en fin de matinée. Wall Street est également attendu dans le vert, portée par les espoirs autour du vaccin expérimental contre le Covid-19 développé par Moderna. Le laboratoire américain a démontré qu'il était sûr et déclenchait une réponse immunitaire chez l'ensemble des 45 volontaires sains prenant part aux tests de phase 1.

Une bonne nouvelle alors que le bilan de la pandémie continue à gonfler jour après jour. L'Université Johns Hopkins, qui fait référence en la matière, dénombre désormais 13,1 millions de cas confirmés à travers le monde en sept mois, depuis le début de l'épidémie, pour 574.600 morts. Les Etats-Unis sont les plus touchés, avec 3,3 millions de cas et plus de 135.900 décès.

Les investisseurs suivront une nouvelle vague de résultats d'entreprises ce mercredi avec Goldman Sachs, UnitedHealth, Bank of NY Mellon, US Bancorp et PNC Financial en lice avant l'ouverture. Hier, les comptes de plusieurs grandes banques sont ressortis assez mitigés avec une bonne surprise du côté de JP Morgan et une moins bonne chez Wells Fargo.

VALEURS EN HAUSSE

* bioMérieux gagne près de 5% à 131,4 euros. Outre l'obtention du marquage CE du panel respiratoire 'BIOFIRE 2.1 plus' qui permet de tester simultanément 23 pathogènes (19 virus dont le SARS-CoV-2 et 4 bactéries) responsables des infections respiratoires les plus fréquentes, le titre est également soutenu par une note de Kepler Cheuvreux qui a rehaussé à l''achat' sa recommandation sur la valeur tout en relevant son objectif de cours de 103 à 147 euros.

* Medicrea (+20% à 6,94 euros) a trouvé un accord avec Medtronic pour le rachat de toutes les actions Medicrea en circulation. L'offre publique d'achat volontaire et amicale en numéraire se fera au prix de 7 euros par action. Les conseils d'administration des deux sociétés ont approuvé à l'unanimité l'opération. Le prix proposé représente une prime de 22% par rapport au cours de clôture des actions Medicrea le 14 Juillet et de 56% par rapport à la moyenne des cours des actions Medicrea pondérée par les volumes lors des trois mois précédant le 14 juillet.

* ArcelorMittal (+2% à 10,4 euros) et aidé par une note de Goldman Sachs qui a débuté le suivi de la valeur avec une recommandation 'acheter' et un objectif de 14 euros.

* Vivendi (+1%) poursuit sa montée au capital de Lagardère. Dans une déclaration AMF, le groupe contrôlé par Vincent Bolloré indique avoir franchi, le 8 juillet, le seuil de 15% des droits de vote de Lagardère, puis le 9 juillet, le seuil de 20% du capital et détenir, au 14 juillet, 27.791.654 actions représentant autant de droits de vote, soit 21,19% du capital et 16,01% des droits de vote de cette société. Ces franchissements de seuils résultent d'acquisitions d'actions sur le marché. Vivendi précise encore une fois n'être partie à aucune action de concert vis-à-vis de Lagardère, avoir l'intention de poursuivre ses achats sous réserve des conditions de marché mais ne pas vouloir prendre le contrôle du groupe d'Arnaud Lagardère. "En raison du caractère incertain des changements annoncés le 25 mai dernier dans l'organisation du contrôle opérationnel de Lagardère, Vivendi envisage néanmoins de demander sa nomination ou celle d'une ou de plusieurs personnes comme membre du conseil de surveillance" de l'entreprise.

VALEURS EN BAISSE

* Suez recule de 2% à 10,42 euros. La pression vendeuse sur le dossier est à relier à une note de HSBC qui a dégradé la valeur à 'conserver' avec un objectif ajusté de 12 à 11 euros.

* AXA, qui restait sur trois séances de progression, abandonne 1,2% à 18,4 euros. L'assureur a été dégradé à 'vendre' par Citi, qui a également réduit son cours cible de 18,8 à 16,7 euros. Le broker met en avant les risques liés à la couverture des dividendes par les flux de trésorerie disponibles et à la liquidité centrale de l'entreprise.

* Société Générale cède 0,5% à 15,23 euros. Parmi les derniers avis de brokers, Jefferies reste à conserver avec un cours cible prudemment ramené de 24,60 à 17,40 euros.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.