Mi-séance Paris : le CAC40 reprend sa progression

Mi-séance Paris : le CAC40 reprend sa progression©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 20 janvier 2021 à 12h00

LA TENDANCE

LA TENDANCE

Le CAC40 retrouve aisément les 5.600 points ce mercredi, en hausse de 0,6% autour de 5.635 points vers la mi-journée. Le secteur automobile reste bien orienté de même que les valeurs du luxe.

Aux Etats-Unis, Janet Yellen a fait dans le consensuel hier soir et n'a réservé aucune surprise (donc pas de mauvaises non plus...) devant le Sénat américain. Au cours de cette prestation, tenue par visioconférence depuis son domicile pour cause de coronavirus, l'ex-patronne de la Réserve fédérale et future secrétaire d'Etat au Trésor de Biden a défendu le nouveau plan de soutien budgétaire de 1.900 milliards de dollars en estimant qu'il fallait "frapper fort" face à la pandémie de coronavirus.

Les investisseurs espèrent désormais que le Congrès adoptera rapidement et sans trop de changements le plan de soutien budgétaire de Joe Biden. Au sein du Sénat notamment, qui est divisé à 50/50 sièges entre Démocrates et Républicains, des voix pourraient s'élever contre un dérapage des déficits publics et plusieurs sénateurs des deux camps pourraient être tentés de réduire certains volets du plan. Joe Biden, justement, prêtera serment ce mercredi à Washington pour devenir officiellement le 46ème président des Etats-Unis dans un contexte sanitaire et sécuritaire inédit et en l'absence du président sortant, Donald Trump.

VALEURS EN HAUSSE

* En tête du CAC40, Michelin gagne 3% à 111 euros, suivi par, Renault (+2,9%). Stellantis poursuit sa hausse de 2% au-dessus des 14 euros.

* LVMH et Kering progressent d'environ 2%.

* STMicroelectronics gagne 1,9% à 33,4 euros, soutenu par la très belle publication d'ASML. Le fournisseur néerlandais pour l'industrie des semi-conducteurs a fait état d'un chiffre d'affaires meilleur que prévu au titre du quatrième trimestre et a dit prévoir un solide carnet de commandes pour 2021. Il table sur des revenus compris entre 3,9 milliards d'euros et 4,1 milliards d'euros sur les trois premiers mois de 2021 avec une marge brute pouvant atteindre 51%. Des prévisions supérieures au consensus.

* Saint-Gobain avance de 1,8% à 43,5 euros. Le flux acheteur sur le spécialiste des matériaux de construction est à relier à une note d'UBS qui est passé à l''achat' sur le titre tout en remontant son objectif de 38 à 47,5 euros. La banque identifie plusieurs facteurs qui devraient permettre une poursuite du rerating de l'action malgré la bonne performance récente.

* Alstom reste bien orienté (+0,6%) et aligne une troisième séance de progression. La valeur reste portée par la solide publication trimestrielle de la société ainsi que par plusieurs ajustements d'analystes à la suite de cette annonce. Le dernier en date est signé Jefferies qui a relevé à l''achat' son opinion sur le dossier avec un objectif de cours remonté de 45 à 55 euros.

VALEURS EN BAISSE

* Fnac Darty cède 3% à 49,7 euros. Le groupe estime son chiffre d'affaires 2020 à 7,49 milliards d'euros, en hausse de 0,6% en données comparables grâce à une croissance estimée à +9,6% au quatrième trimestre. La progression des ventes en ligne est estimée à 29% des revenus globaux, en hausse de +10 points par rapport à 2019. En bas de bilan, le résultat opérationnel courant 2020 est estimé à 210 millions d'euros alors qu'il était déficitaire sur la première partie de l'exercice et le cash-flow libre opérationnel devrait s'établir autour de 190 ME, en croissance sur un an. Dans un contexte toujours incertain où le groupe anticipe un 1er semestre toujours perturbé par la crise sanitaire et un 2ème semestre marqué par des conditions d'exploitation plus normalisées, il reste confiant mais prudent sur la performance de ses marchés en 2021. Il vise ainsi sur l'exercice une légère croissance du chiffre d'affaires et du résultat opérationnel courant.

* Sanofi recule de 1% ce mercredi à 82,4 euros, alors que le dossier a pris un tour politique sur fond de retard dans la course aux vaccins contre le Covid-19 et de restructurations annoncées en interne. Le ministre de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire, a souhaité ce mercredi sur BFM Business que Sanofi "ne ferme pas de sites en France, alors que le groupe pharmaceutique est engagé dans un plan de réduction d'emplois". Sanofi avait annoncé en juin dernier qu'il supprimerait 1.680 postes en Europe.

* Carrefour reste en baisse de 0,4% sous les 15 euros. Invest Securities a repris le suivi de Carrefour avec un avis 'neutre' et 15,2 euros dans le viseur.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.