Mi-séance Paris : le CAC40 reprend son souffle

Mi-séance Paris : le CAC40 reprend son souffle©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 04 avril 2019 à 12h00

LA TENDANCE

Quelques prises de bénéfices se manifestent aujourd'hui avec un CAC40 en baisse de 0,3% à 5.450 points après ses quatre séances précédentes de hausse. L'indice parisien reste cependant toujours solidement ancré au-dessus de 5.400 points, soit au plus haut depuis début octobre 2018 avec 15% de progression depuis janvier. Les investisseurs demeurent optimistes sur le front du conflit commercial sino-américain. Les messages adressés au marché par les responsables américains et chinois, positifs et plein d'espoir, quant à une résolution du conflit commercial, alimentent l'optimisme général. Et c'est bien ce que veulent entendre les investisseurs qui, à ce stade, ne sont pas lassés de la petite musique qui dure désormais depuis de nombreuses semaines... Le président américain Donald Trump s'entretiendra, ce soir, avec le vice-Premier ministre chinois Liu He qui mène les négociations pour la Chine. Selon l'agence Bloomberg et le Wall Street Journal, une date pour un sommet entre les présidents américain et chinois pourrait être annoncée dès ce jeudi, ce qui signifierait qu'un accord commercial est proche ! Les investisseurs veulent aussi se faire à l'idée d'une résolution du Brexit, la Chambre des communes ayant adopté mercredi soir un amendement demandant à la Première ministre britannique Theresa May d'obtenir un report du Brexit afin d'éviter le risque d'une sortie de l'Union européenne sans accord au 12 avril...

VALEURS EN HAUSSE

* FNAC Darty (+3,8% à 71,5 euros) : le courant acheteur est attisé par une note d'initiation de couverture de MainFirst Bank. Le bureau d'analyse a fixé une recommandation "surperformance" sur le distributeur culturel et de produits blancs avec une valorisation théorique estimée à 85 euros.

* Pas de hausses significatives sur le CAC40. Parmi les meilleures performances du jour, L'Oréal gagne 0,5% et conforte sa place de deuxième capitalisation de l'indice parisien devant Total.

VALEURS EN BAISSE

* Casino (-4,5% à 37,5 euros) : nouvel accès de faiblesse après celui d'hier consécutif à la dégradation de sa note par Moody's. Cette fois-ci c'est Morgan Stanley qui a dégradé le distributeur de 'pondération en ligne' à 'sous-pondérer' avec un cours cible ajusté à 30 euros.

* DBV Technologies est logiquement sous pression après l'annonce d'une levée de fonds d'un montant d'environ 70,4 millions de dollars (soit environ 62,7 millions d'euros). Le titre, qui a décroché de plus de 9% à l'ouverture, limite toutefois son recul à -4,3%, à 13,2 euros. L'offre globale sera composée d'une émission d'ADS aux Etats-Unis, au Canada et dans d'autres pays hors Europe et d'un placement privé d'actions ordinaires en Europe. La Société compte utiliser le produit de l'opération pour financer le développement et, si approuvé, préparer la commercialisation de Viaskin Peanut, la progression du développement de ses autres produits candidats ainsi que plus généralement son fonds de roulement et ses besoins généraux.

* Orange (-0,2% à 14,8 euros) a émis 1 milliard d'euros d'obligations super-subordonnées à durée indéterminée, incluant une première option de remboursement anticipé au gré de la Société à partir de la 6ème année avec un coupon de 2,375% jusqu'à la 1ère date d'ajustement (les Nouvelles Obligations). Les Nouvelles Obligations seront admises aux négociations sur Euronext Paris. Il est également prévu que les agences de notation attribuent aux Nouvelles Obligations une note de Baa3/BBB- (Moody's/ S&P) et les considèrent comme des fonds propres à hauteur de 50%.

* Vetoquinol (-1% à 57,4 euros) : a signé un accord en vue de l'acquisition de Clarion Biociências, laboratoire vétérinaire brésilien situé dans l'état de Goiás. Cette acquisition permettra à Vetoquinol de renforcer sa présence au Brésil dans l'espèce bovine principalement et de capitaliser sur l'expertise de Clarion Biociências en particulier dans le domaine des produits antiparasitaires.

* Vinci (-0,8% à 88,7 euros) a émis 1 milliard de dollars américains en obligations à échéance avril 2029, assortie d'un coupon annuel de 3,750 %. L'opération a été sursouscrite près de quatre fois.

* Renault (-0,6% à 61,7 euros) : La mission de vérification de la direction de l'éthique du constructeur automobile a mis en lumière des pratiques contestables et dissimulées de la part de Carlos Ghosn, qui ont conduit le conseil d'administration à préconiser la suppression du salaire variable de l'ex-PDG.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.