Mi-séance Paris : le CAC40 reste au contact des 5.500 points

Mi-séance Paris : le CAC40 reste au contact des 5.500 points©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 11 janvier 2018 à 12h00

LA TENDANCE

Après un début de séance en légère hausse, la consolidation se poursuit finalement mais en douceur. Le CAC40 cède 0,1% en fin de matinée, juste sous les 5.500 points. En dehors des grosses capitalisations, la spéculation est très vive sur certaines small caps qui opèrent des rattrapages très violents (Geci, Gaussin...). La confiance reste de mise sur les marchés actions, tous les observateurs s'accordant pour reconnaître l'absence de nuages pour l'économie mondiale, alors que la réforme fiscale de Trump a donné un nouveau coup de pouce aux sociétés de Wall Street. Pour autant, les investisseurs sont aussi à la recherche de nouveaux catalyseurs pour valider la poursuite du mouvement haussier. Le début de saison des publications annuelles pourrait en être un. Après avoir signé mardi un nouveau triple record historique, les principaux indices boursiers américains ont légèrement marqué le pas mercredi, réagissant à un regain de tension observé sur les taux d'intérêts.

VALEURS EN HAUSSE

* Avec sa hausse de 3% à 20,19 euros, STMicroelectronics fait partie des plus fortes progressions de la cote parisienne, après la décision du Crédit Suisse de passer positif sur la valeur, une première depuis plus de trois ans pour le bureau d'études. Il relève son objectif de cours 19,50 à 24,50 euros. Après avoir revu ses anticipations, l'analyste pense que le groupe franco-italien va continuer à afficher une forte croissance de ses ventes, tout en améliorant ses marges.

* Airbus gagne encore 1,5% à 91,7 euros. UBS avait augmenté hier de 90 à 102 euros son objectif de cours. Le bureau d'études pense que 2018 sera une nouvelle année favorable pour le géant de l'aéronautique, qui continuera à être porté par le développement du trafic aérien et par la montée en cadence de sa production. La principale incertitude qui pèse sur le dossier est le bouleversement du management consécutif aux enquêtes pour corruption ouvertes dans certains pays.

* Altran (+0,8% à 14,7 euros) a lancé la syndication d'un prêt à terme senior assorti de sûretés dans le cadre du rachat d'Aricent. Il sera en partie remboursé avec le produit de l'augmentation de capital qui reste à valider par les actionnaires. Une fois les opérations réalisées, la dette nette du groupe approchera 1,4 MdE.

* Elior gagne 2% à 18 euros. L'équipe d'analystes de Berenberg est repassée à l'achat malgré un objectif réduit de 21 à 20 euros. Pour l'intermédiaire financier, les fondamentaux du groupe français restent sains avec une croissance structurelle dans la restauration collective et des opportunités attractives dans la branche Concessions, laquelle est soutenue par des tendance positives sur la fréquentation.

VALEURS EN BAISSE

* Sodexo perd 4% à 106 euros. Sodexo est la première grande entreprise française à publier des comptes en ce début d'année 2018, mais cela ne concerne pas le chiffre d'affaires annuel du groupe, puisqu'il est en exercice décalé, mais bien le premier trimestre de son exercice 2017-2018, qui couvre les trois mois allant de septembre à novembre. Sur la période, la croissance interne a atteint 1,9%, ce qui paraît un peu court par rapport aux attentes de la place (2,3%), à cause d'une situation toujours morose dans l'éducation aux Etats-Unis.

* Sanofi (-0,5% à 73 euros) : le processus de cession des médicaments génériques européens de Sanofi est toujours en cours. Des laboratoires indiens seraient sur les rangs, en plus des fonds déjà cités. Aurobindo, Zydus Cadila, Torrent Pharma et Intas auraient fait part de leur intérêt, révèle le quotidien 'Economic Times', qui avance une valorisation de 1,5 à 2 Mds$ pour la division, plutôt moins que les montants qui circulaient jusque-là.

* Air France KLM (-3,25% à 13,26 Euros) : et si la compagnie aérienne française s'intéressait à nouveau à Alitalia ? La presse transalpine pense que la compagnie hexagonale pourrait s'allier à easyJet voire faire entrer son partenaire Delta dans la boucle pour soumettre une offre de reprise du transporteur en déconfiture. Depuis quelques semaines, c'est plutôt la Lufthansa qui tiendrait la corde.

* Getlink (Eurotunnel) (-1,2% à 10,9 euros) : le trafic des navettes camions a baissé en décembre dans le tunnel, mais les véhicules de tourisme étaient en légère hausse. La publication du chiffre d'affaire de l'exercice 2017 de l'ex Eurotunnel se fera le jeudi 25 janvier.

 
1 commentaire - Mi-séance Paris : le CAC40 reste au contact des 5.500 points
  • avatar
    ajlbn -

    Censure ou problème technique?
    Pour moi, je ne sais pour les autres, tous les boutons REAGIR des sujets d'actualité sont absents des pages écrans! Impossible de commenter, de répondre, de signaler au modérateur. j'ai envoyé un message ce matin au service de gestion...en attente, et je viens d'envoyer un signalement au service d'aide.
    Ceci fait suite à la présence du bouton REAGIR, mais au ait que le lien était gelé. Pas d'action.

    avatar
    Tueur -

    pas de gargouillis stériles ......

    avatar
    Tueur -

    ton micro est infecté, tu dois avoir un virus, peut-être plusieurs comme toi ???

    avatar
    Tueur -

    tape sur la touche "enter" ........

    avatar
    Tueur -

    essaye Ctrl + F11 + F2 + enter + inser + suppr et refais "enter" ..... tu as un virus , à force de déconner sur ce site ......

    avatar
    Tueur -

    tu traines sur des sites pornos ????

    avatar
    pigeonxxl38 -

    ça y est c'est reparti avec ses sites pornos notre phénomène Tueur ex Mafiosi passe allégrement de la finance au sexe ...ne faite pas attention il lui manque des boulons !

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]