Mi-séance Paris : le CAC40 reste au contact des 5.600 points

Mi-séance Paris : le CAC40 reste au contact des 5.600 points©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 24 mai 2018 à 12h00

LA TENDANCE

Poussif en début de séance, le rebond du CAC40 prend désormais de la vigueur. L'indice parisien progresse de 0,55% vers la mi-journée ce qui permet de revenir au contact des 5.600 points. Si l'aversion au risque a pris le dessus hier, la Fed a calmé les inquiétudes des marchés en faisant comprendre que le scénario de quatre hausses de taux en 2018 n'était pas privilégié à ce stade. Une majorité de ses membres comptent bien sûr relever " bientôt " le taux des "fed funds ", mais elle n'a pas signalé de risque de surchauffe de l'économie américaine, qui l'obligerait à accélérer le rythme de sa normalisation monétaire. Trois hausses donc ! Le scénario le plus agréable pour les actions. Après la clôture de Wall Street, l'administration américaine a cependant lancé le processus d'imposition de droits de douane sur le secteur automobile... Un nouveau champ de bataille économique en perspective qui pourrait secouer le secteur. Renault est présent commercialement aux Etats-Unis via Nissan et Mitsubishi tandis que PSA Groupe ne l'est qu'indirectement via sa filiale Faurecia. Les développements en Italie vont aussi demeurer sous l'oeil des investisseurs, alors que le " 10 ans " italien se détend aujourd'hui à 2,30%. L'officialisation hier de la désignation de Giuseppe Conte, candidat de la Ligue et du Mouvement 5 étoiles (M5S), à la présidence du Conseil, après plusieurs jours d'hésitation marque le début de la mise en place de la coalition.

VALEURS EN HAUSSE

* Ubisoft reprend la direction de ses sommets ce jeudi en grimpant de 2,5% à 88,7 euros. L'élan haussier est alimenté par l'optimisme de Berenberg : dans une note publiée ce jour, le broker a réitéré son opinion "acheter" sur l'éditeur de jeux vidéo en relevant de 80 à 100 euros son objectif de cours.

* Natixis gagne 1,5% à 7,15 euros. Un coup de pouce de Deutsche Bank vient alimenter l'optimisme des opérateurs : dans un 'flash' envoyé ce jeudi à ses clients, le broker allemand réitère son opinion "achat" sur l'établissement français en rehaussant de 7,60 à 7,80 euros son objectif.

* Korian (+0,70% à 29,20 euros) : a acquis CliniDom, établissement d'Hospitalisation à Domicile, basé à Clermont-Ferrand et ayant développé une offre très spécialisée en oncologie.

* Claranova (+4% à 0,93 euro) : Le lancement commercial de la plateforme Sprint IoT Factory, issue du partenariat entre myDevices et Sprint, est saluée comme il se doit à la Bourse de Paris.

* Euronext pointe en nette hausse (+3% à 53,2 euros) en fin de matinée, soutenu par une note d'Exane BNP Paribas, qui estime désormais attractive la valorisation relative de l'opérateur boursier.

VALEURS EN BAISSE

* Renault perd 1% à 86,1 euros. L'administration Trump a ouvert mercredi soir une enquête sur les importations de voitures, de camions et de pièces détachées aux Etats-Unis, une initiative susceptible de déboucher sur l'imposition de droits de douane. Cette enquête est menée dans le cadre de la section 232 d'une loi de 1962 sur le commerce, celle-là même qui a servi en mars dernier pour justifier l'imposition de droits de douane sur les importations d'acier et d'aluminium...

* PSA Groupe perd aussi 2% à 20,3 euros. Le constructeur est sorti du marché américain il y a de longues années mais reste néanmoins exposé via sa filiale Faurecia qui réalise environ 25% de son activité en Amérique du Nord.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU