Mi-séance Paris : le CAC40 reste sur les 5.650 points

Mi-séance Paris : le CAC40 reste sur les 5.650 points©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 22 octobre 2019 à 12h00

LA TENDANCE

Le CAC40 continue de se chercher une tendance à l'image de la séance d'hier, elle aussi sans conviction de la part des investisseurs. Depuis ce matin, l'indice de la bourse de Paris n'a quasiment pas bougé en restant autour de 5.650 points, parfaitement stable à la mi-journée. Les opérateurs de marché se retrouvent pris en étau entre le Brexit qui n'en finit pas de finir et l'amélioration confirmée, mais encore fragile, de la situation sur le front de la guerre commerciale USA-Chine. Larry Kudlow, le conseiller économique de la Maison blanche, a dit lundi que les nouveaux droits de douane prévus en décembre sur des produits chinois seraient abandonnés en cas d'évolution favorable de ces négociations.

De plus, les marchés ont en point de mire la réunion de la BCE ce jeudi... Mario Draghi, son actuel président, ne devrait pas surprendre avant de laisser place à Christine Lagarde. Le mois dernier, le patron de la Banque centrale européenne avait annoncé son intention de procéder encore à des rachats d'actifs aussi longtemps que nécessaire.

VALEURS EN HAUSSE

* Schneider Electric s'adjuge 1% à 84,1 euros. Le groupe industriel dévoilera le chiffre d'affaires de son troisième trimestre jeudi matin. Le consensus Bloomberg anticipe des revenus de 5,58 milliards d'euros contre 6,38 MdsE un an plus tôt. Jawahar Hingorani, analyste chez Bloomberg, estime que la croissance organique pourrait tomber en dessous de la fourchette de 4 à 5% visée sur l'exercice mais pense que la contribution des acquisitions et la faiblesse de l'euro pourraient permettre à la firme de dépasser les attentes du marché.

* Bigben (+1,6% à 13,8 euros) a annoncé un chiffre d'affaires de 68,2 ME pour le deuxième trimestre de son exercice 2019-2020, en progression de 19,1%. A périmètre comparable, hors acquisition des studios de développement Eko Software, Kylotonn et Spiders, la hausse ressort à +8,7%. Cette dynamique de croissance profite à l'ensemble des segments avec une accélération particulièrement soutenue du Gaming sur le deuxième trimestre. Bigben maintient son objectif d'un chiffre d'affaires annuel 2019-2020 compris entre 270 et 290 ME avec une marge opérationnelle courante supérieure à 10%.

* Fountaine Pajot gagne plus de 5% à 93,8 euros. Au titre de l'exercice 2018/19 (du 1er septembre 2018 au 31 août 2019), le groupe a réalisé un chiffre d'affaires de 207 ME, en progression de +51,3% et de 17,1% en données pro-forma. A l'issue des premiers salons d'automne en France et à l'international, le portefeuille de commandes du Groupe est bien orienté et permet de confirmer les ambitions de croissance pour l'exercice en cours.

VALEURS EN BAISSE

* Imerys (-10% à 33,6 Euros) a révisé ses perspectives financières pour l'exercice 2019 et annonce la démission de son directeur général, Conrad Keijzer. Invoquant une "détérioration des conditions de marché au troisième trimestre", Imerys explique que la baisse des volumes de ventes a été plus forte qu'anticipé et revoit donc à la baisse sa prévision de résultat courant net sur l'exercice 2019, en retrait d'environ 20% par rapport à 2018.

* Thalès (-2% à 88,68 euros) a réalisé sur les neuf premiers mois de l'année un chiffre d'affaires stable, à 12,41 milliards d'euros, avec des prises de commandes en recul de 6% à 10,445 milliards, à périmètre et changes constants. L'objectif de prises de commandes sur l'ensemble de l'année, attendues légèrement supérieures à 18 milliards d'euros, est confirmé ce matin. Thales a abaissé jeudi dernier son objectif de croissance organique en 2019 désormais attendue de l'ordre de 1%.

* bioMérieux (-2% à 73,8 euros) : Au 30 septembre 2019, le chiffre d'affaires a atteint 1.928 millions d'euros, contre 1.748 millions d'euros au 30 septembre 2018. Comme attendu, la croissance des ventes à taux de change et périmètre constants a poursuivi l'accélération déjà constatée au 2e trimestre pour atteindre 9,6% au 3e trimestre. Au terme des 9 premiers mois de l'année, la croissance organique atteint ainsi 6,8% et la croissance à données publiées 10,3%.

* Alstom (-0,3%) a décroché un beau contrat dans l'Hexagone. Le groupe ferroviaire va fournir 39 Coradia Polyvalent supplémentaires à la Région Grand Est pour un montant d'environ 360 millions d'euros. La Région avait déjà commandé 40 Coradia Polyvalent dont 36 ont déjà été livrés. Les livraisons de ces nouveaux matériels s'échelonneront entre 2022 et 2024. La fabrication des Coradia Polyvalent mobilise plus de 4.000 emplois en France chez Alstom et ses fournisseurs. Le contrat est enregistré dans les comptes du deuxième trimestre de l'année fiscale en cours d'Alstom.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.