Mi-séance Paris : le CAC40 revient sur ses plus hauts de 2021

Mi-séance Paris : le CAC40 revient sur ses plus hauts de 2021
bourse

Boursier.com, publié le mardi 30 mars 2021 à 12h00

LA TENDANCE

LA TENDANCE

L'indice parisien se rapproche du plus haut annuel touché en séance le 15 mars dernier à 6.089,20 points. En milieu de journée, le CAC40 gagne 0,6% à 6.050 points en bénéficiant du rebond des valeurs bancaires, malmenées hier à la suite de "l'affaire Archegos Capital" dont les deux victimes majeures sont Nomura et Credit Suisse.

Aux Etats-Unis, on notera l'accélération de la campagne de vaccinations qui tranche avec la lenteur en Europe. Le président américain Joe Biden a formulé le voeu que 90% des Américains soient éligibles au vaccin contre le covid le 19 avril. Ce nouvel objectif montre la rapidité du déploiement des vaccins aux USA. Actuellement, le rythme est de 2,8 millions de doses quotidiennes administrées.

VALEURS EN HAUSSE

* BNP Paribas et la Société Générale remontent de 2% et le Crédit Agricole de 1,4%. Le compartiment bancaire bénéficie de la nette remontée des rendements obligataires en lien avec la hausse des anticipations d'inflation sur fond d'accélération de la croissance économique. Le taux du dix ans américain gagne actuellement six points de base à 1,77%, au plus haut depuis janvier 2020 tandis que celui du cinq ans progresse de 5,5 pb à 0,947%, sur un sommet d'un an 2020. En France, le rendement de l'obligation à dix ans se tend de 5,5 pb à -0,017%.

* Alstom (+1,5% à 42 euros) bénéficie d'un beau contrat en Inde. Le groupe ferroviaire a décroché auprès de la Mumbai Metropolitan Region Development Authority (MMRDA) un contrat qui prévoit la conception, la fabrication, la fourniture, les essais et la mise en service de 234 voitures de métro, ainsi que la formation du personnel approprié, pour la ligne 4 de Mumbai et son extension (Wadala-Kasarvardavali-Gaimukh). La commande s'élève à 220 millions d'euros.

* Haulotte bondit de 5,5% à 6,52 euros. La Société Générale a rehaussé de 'conserver' à 'acheter' sa recommandation sur le spécialiste des matériels d'élévation. L'objectif est relevé de 6,4 à 7,5 euros. Le marché reste globalement partagé sur le titre puisque, selon le consensus 'Bloomberg', 3 analystes sont à l''achat', 2 sont à 'conserver' et 2 à 'vendre'. L'objectif moyen à douze mois est fixé à 6,13 euros.

* Lagardere gagne 5% à 23 euros. L'éviction d'Arnaud Nourry de la tête d'Hachette Livre est clairement perçue comme un pas d'Arnaud Lagardère vers Vincent Bolloré. Dans un entretien accordé la semaine dernière au 'Monde', Arnaud Nourry n'avait en effet pas caché sa forte opposition à une éventuel rapprochement avec Editis, détenu par Vivendi... qui est désormais le premier actionnaire de Lagardère. "Toute idée de démantèlement est à éviter (...). Un rapprochement avec Editis n'a aucun sens stratégique", avait notamment déclaré celui qui dirigeait Hachette Livre depuis 2001.

VALEURS EN BAISSE

* Une seule baisse supérieure à 1% parmi les valeurs du CAC40 : Engie perd 1,1% à 12 euros.

* Quadient (-5% à 21,46 euros) subit des prises de bénéfice après la présentation de ses comptes 2020 et des objectifs de court/moyen terme. Malgré cette baisse, la valeur affiche encore un gain d'environ 40% depuis le premier janvier. Oddo BHF évoque des résultats annuels sans surprise et des objectifs légèrement supérieurs à ses attentes. Comme mentionné récemment, le broker juge la valorisation du groupe particulièrement attractive (< 5x l'EBITDA 2021 et 8,2x l'EBIT) au regard des perspectives moyen termes affichées par le nouveau plan. Il estime que le profil de l'entreprise est en train de changer même si les prochains exercices doivent le valider. Les nouvelles activités à forte dynamique de croissance recèlent de la valeur cachée justifiant son récent changement de recommandation (à 'surperformer').

Vos réactions doivent respecter nos CGU.