Mi-séance Paris : le CAC40 s'affirme sur les 5.900 points

Mi-séance Paris : le CAC40 s'affirme sur les 5.900 points©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 12 novembre 2019 à 12h00

LA TENDANCE

Le CAC40 poursuit progressivement son ascension. L'indice parisien a ouvert au-dessus des 5.900 points et s'y maintient en fin de matinée, en hausse de 0,3% autour de 5.910 points. Les grandes capitalisations du CAC40 continuent à porter la tendance, en particulier le luxe qui prend de plus en plus de place avec notamment LVMH dont la capitalisation pèse désormais deux fois plus que celles de Sanofi ou Airbus.

L'indice ZEW allemand du sentiment économique est ressorti négatif à -2,1 pour le mois de novembre 2019, contre -13 de consensus de place et -22,8 un mois plus tôt. L'indicateur ressort donc en forte amélioration et se rapproche de l'équilibre en novembre.

On attend bien évidemment des précisions sur ce qui fait monter les marchés depuis plusieurs séances : l'espoir de conclusion d'un accord commercial avec la Chine. Samedi, le président américain avait surpris en déclarant que les informations selon lesquelles il était disposé à supprimer certains droits de douane appliqués à la Chine étaient incorrectes.

VALEURS EN HAUSSE

* Iliad (+17,5% à 111,7 euros) a annoncé un projet d'offre publique de rachat d'actions ("OPRA") d'un montant de 1,4 milliard d'euros à un prix de 120 euros faisant ressortir une prime de 38%. L'offre sera intégralement financée par une augmentation de capital au même prix et de même montant que l'OPRA ouverte à tous les actionnaires d'Iliad et garantie par Xavier Niel. L'OPRA d'un montant maximum de 1,4 milliard d'euros portant sur 11.666.666 actions (19,7% du capital) au prix de 120 euros par action permettra aux actionnaires de la société qui le souhaitent de bénéficier d'une opportunité de liquidité avec une prime significative de 38% sur la moyenne pondérée par les volumes de l'action Iliad sur trois mois. Xavier Niel n'apportera pas ses actions à l'OPRA. La société a aussi fait part d'une accélération de la croissance en France et de nouveaux effets positifs du plan de transformation initié durant l'été 2018, avec une hausse du chiffre d'affaires France de 3,3% au 3ème trimestre à 1,229 MdE et une avancée du chiffre d'affaires Groupe de 8,1% à 1,336 MdE.

* Air France KLM (+0,8% à 10,37 euros) : l'activité passage du Groupe en octobre s'est traduit par un nombre de passagers en léger repli de 0,1%, un trafic à +1,6% et un coefficient d'occupation à +0,5pt.

* Riber (+9% à 1,49 euro) a signé une commande de plusieurs millions d'euros provenant d'un important centre de recherche européen, le Zentrum für Sonnenenergie- und Wasserstoff-Forschung Baden-Württemberg (ZSW).

* PSA Groupe remonte de 1% à 24,24 euros ce mardi, alors que le constructeur automobile a convoqué un comité européen de groupe le 26 novembre prochain à Poissy, dans les Yvelines, afin de lancer un processus de consultation des employés au sujet du rapprochement programmé entre le Français et la firme italo-américaine Fiat Chrysler Automobiles.

* Kering grimpe de 2% ce mardi à 531 euros, tandis que Gucci avait globalement rassuré les opérateurs au troisième trimestre malgré les inquiétudes venues de Hong Kong. Parmi les dernières notes de brokers, Exane BNP Paribas est passé de 'neutre' à 'surperformance' en ciblant un cours de 605 euros.

VALEURS EN BAISSE

* En forte baisse ce matin, Renault (-0,5%) se reprend désormais malgré l'avertissement de Nissan. Le Japonais, qui peine à se remettre du scandale Ghosn et affiche des ventes érodées, a publié pour le second trimestre fiscal un profit de 30 milliards de yens (environ 249 ME), contre 101 milliards de yens un an avant. Le consensus était de 47 milliards de yens. Pour le premier semestre fiscal de l'exercice clos en mars 2020, les revenus ont totalisé 5.003 milliards de yens, pour un profit opérationnel de 31,6 milliards et un bénéfice net de 65,4 milliards. Nissan table maintenant sur un profit d'exploitation annuel de 150 milliards de yens, contre 230 milliards auparavant. Les ventes sont maintenant estimées à 10.600 milliards de yens, contre 11.300 milliards précédemment. Pour l'exercice antérieur, les revenus totalisaient 11.574 milliards de yens, alors que le bénéfice opérationnel ressortait à 318 milliards de yens.

* Pas d'autres baisses vraiment significatives à signaler sur le CAC40.

* Natixis abandonne encore 0,6% ce mardi sous les 4 euros, après avoir corrigé de 0,25% hier et de 7,3% vendredi soir suite à sa dernière publication. UBS est à l'origine du repli supplémentaire du jour, puisque la firme vient de dégrader l'établissement financier d''achat' à 'neutre'.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.