Mi-séance Paris : le CAC40 sur les 6.000 points malgré la baisse du secteur bancaire

Mi-séance Paris : le CAC40 sur les 6.000 points malgré la baisse du secteur bancaire©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 29 mars 2021 à 12h00

LA TENDANCE

LA TENDANCE

Le CAC40 se maintient modestement dans le vert ce lundi midi, en hausse de 0,2% sur les 6.000 points après être monté jusqu'à 6.014 points dans la matinée. Le repli du secteur bancaire leste l'indice parisien, le secteur réagissant aux difficultés retentissantes d'un fonds américain, contraint à liquider de grosses positions.

Un des catalyseurs à venir pourrait cependant de nouveau provenir du programme américain de Joe Biden qui doit, dans la semaine, dévoiler les contours de son plan de dépenses pour les infrastructures. Encore des centaines de milliards de dollars qui pourraient séduire...

VALEURS EN HAUSSE

* Total (+0,6% à 39,4 euros) a annoncé suspendre la reprise du chantier de son projet de gaz naturel liquéfié (GNL) au Mozambique après de nouveaux troubles intervenus dans le pays. En milieu de semaine dernière, plusieurs attaques terroristes ont en effet visé Palma dans la province de Cabo Delgado.

* Vivendi (+0,5% à 28,2 euros) se réjouit qu'Universal Music Group (UMG) ait obtenu un accord concernant la mise en place d'une ligne de financement à hauteur de 3 milliards d'euros sur une durée de cinq ans auprès de quatre banques de premier plan. La syndication de ce financement auprès d'un pool bancaire devrait être finalisée d'ici la fin du mois d'avril. UMG BV, établie aux Pays-Bas, regroupe les filiales des différents pays dans lesquels UMG opère.

* Carrefour gagne 0,5% à 15,35 euros. Jefferies a ajusté son objectif de cours de 18 à 19 euros ('neutre').

* Guillemot s'offre une deuxième séance de vive progression ce lundi, en hausse de 5,6% à 15,2 euros. Le spécialiste du jeux vidéo reste porté par sa dernière publication annuelle. A ce sujet, Genesta parle de résultats impressionnants, le levier offert par la progression des ventes ayant joué à plein : le résultat opérationnel courant 2020 est ressorti à 19 ME, contre une perte de -2,6 ME en 2019, les charges de personnel et les charges externes ayant progressé bien plus lentement que les ventes.

VALEURS EN BAISSE

* BNP Paribas recule de 2,4% à 50,4 euros, Société Générale de 2,3% à 21,7 euros et Crédit Agricole de 0,9%. Les liquidations forcées des positions du fonds de family office Archegos Capital Management de Bill Hwang suite à des appels de marge plombent le secteur financier sur la majeure partie des marchés mondiaux. Le mouvement a fait dévisser par ailleurs les valeurs ViacomCBS (-27% vendredi à Wall Street) ou Discovery (-27%). Les ventes forcées de positions d'Archegos porteraient sur 20 milliards de dollars voire plus.

Le Japonais Nomura, spécialiste du courtage, a prévenu sans attendre d'une perte potentielle de deux milliards de dollars pour sa filiale américaine. Son cours s'est effondré de plus de 16%. Bloomberg croit savoir que la perte de Nomura est liée à la vente massive de blocs d'actions détenus par le fonds américain Archegos Capital, qui a donc fait chuter certaines valeurs vendredi à Wall Street.

Le titre Credit Suisse chute pour sa part de plus de 12%, alors que le groupe a indiqué que ses résultats du premier trimestre pourraient être affectés de manière conséquente par l'abandon des positions qu'il détenait avec un fonds spéculatif américain qui a fait défaut sur des appels de marge. "S'il est encore trop tôt à ce stade pour chiffrer l'ampleur exacte de cette perte résultant de cette sortie, elle pourrait être hautement significative et matérielle pour nos résultats du premier trimestre", a reconnu l'établissement suisse.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.