Mi-séance Paris : le CAC40 sur ses meilleurs niveaux depuis plus de 10 ans

Mi-séance Paris : le CAC40 sur ses meilleurs niveaux depuis plus de 10 ans©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 23 janvier 2018 à 11h57

LA TENDANCE

Quatrième séance consécutive en légère hausse avec un CAC40 qui grappille 0,15% en fin de matinée à 5.550 points. L'indice parisien est même allé jusqu'à 5.567 points ce matin, nouveau plus haut depuis plus de 10 ans. La fin du "shutdown" (fermeture des administrations américaines non essentielles) après un compromis budgétaire temporaire accepté hier a encore propulsé Wall Street vers de nouveaux sommets. Les fusions et acquisitions ont notamment soutenu la cote, avec des offres de Celgene sur Juno, de Sanofi sur Bioverativ et d'AIG sur le réassureur Validus. Les trois principaux indices boursiers américains ont ainsi fini à des niveaux record. Le Dow Jones a progressé de 0,55% à 26.214 points, tandis que l'indice large S&P 500 a avancé de 0,81% à 2.833 pts, et que le Nasdaq composite a grimpé de 0,98% à 7.408 pts.

VALEURS EN HAUSSE

* En tête du CAC40, Carrefour gagne 5,5% à 19,5 euros après la présentation, tant attendue, du nouveau plan stratégique du distributeur. Alexandre Bompard et l'équipe de direction remaniée de Carrefour passent aujourd'hui leur premier grand oral face aux investisseurs. Ils ont la lourde charge de faire en sorte que le plan stratégique dévoilé ce matin soit perçu par le marché comme les fondations du Carrefour du futur, à défaut d'être spectaculaire. Car la transformation sera longue et douloureuse, personne n'est dupe. "Carrefour 2022" est décliné sur quatre thématiques. La première repose sur une organisation simplifiée et ouverte, qui passe notamment par la rationalisation des sièges du groupe en Île-de-France et un plan de départs volontaires qui portera sur 2400 personnes dans l'hexagone dans les fonctions centrales. La seconde thématique passe par des gains de productivité et de compétitivité, qui se matérialiseront par une enveloppe globale d'investissement de 2 milliards d'euros par an, notamment dans la compétitivité commerciale et le développement de la marque propre, ainsi qu'un programme de réduction des coûts dont l'ampleur atteindra 2 MdsE en année pleine à partir de 2020. Comme cela avait été évoqué précédemment, le parc ex-DIA sera amputé de 273 magasins.

* Genfit gagne 1,3% à 27,2 euros. La société a pouvoir lancer son programme pédiatrique dans la NASH ave elafibranor après avoir reçu le feu vert des agences du médicament aux Etats-Unis et en Europe. Le "PSP" (plan d'étude pédiatrique) validé par la FDA, s'appuie sur les résultats obtenus en phase IIb dans la NASH chez l'adulte. Le candidat pourrait à terme permettre de traiter les maladies graves du foie développées par les enfants (en particulier la NAFLD), conséquences de l'obésité, de l'insulino-résistance et du surpoids. Le laboratoire n'a pas fourni de calendrier pour le lancement de l'essai clinique aux Etats-Unis.

* M6 (+1,5% à 22,2 euros) est soutenu par une note d'analyste. Goldman Sachs est en effet passé de vendre à neutre sur le dossier revalorisé de 19,26 à 22,80 euros.

VALEURS EN BAISSE

* Seule baisse significative sur le CAC40, Axa cède 1% à 27,15 euros. Axa a conclu un accord afin d'acquérir la société américaine de gestion numérique des couvertures de santé Maestro Health. Le montant de la transaction s'élèverait à 155 millions de dollars.

* Bigben Interactive (-10% à 14,45 euros) est plombé par un léger avertissement sur résultats. Si le groupe a confirmé son objectif de revenus annuels, il ne vise plus qu'une marge opérationnelle courante comprise entre 6% et 7%, contre supérieure à 7% précédemment. Un ajustement qui s'explique principalement par le décalage du jeu Warhammer.

* bioMérieux cède 0,7% à 77 euros. La croissance a ralenti au quatrième trimestre, mais le groupe dépasse légèrement ses objectifs. Le consensus espérait un peu plus. L'objectif de résultat opérationnel courant 2017 a été confirmé dans la fourchette 330 à 345 ME.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.