Mi-séance Paris : le CAC40 va chercher de nouveaux plus hauts depuis 20 ans

Mi-séance Paris : le CAC40 va chercher de nouveaux plus hauts depuis 20 ans
Trader sur le floor du New York Stock Exchange.

Boursier.com, publié le jeudi 29 avril 2021 à 12h00

LA TENDANCE

LA TENDANCE

A 6.352 points (+0,70%), le CAC40 a inscrit ce matin un nouveau sommet annuel, correspond aussi à un plus haut depuis novembre 2000 ! A la mi-journée, l'indice de la bourse de Paris gagne encore 0,5% autour de 6.340 points.

Une vive hausse que soutiennent notamment les nombreuses publications de résultats intervenues depuis la clôture d'hier. Total, Airbus, Cap Gemini ou STMicroelectronics, voient notamment leurs titres respectifs progresser.

Wall Street devrait rebondir ce jeudi après avoir terminé la séance précédente en légère baisse après le statu quo de la Fed. Si la Réserve fédérale s'est montrée un peu plus optimiste qu'en mars sur l'amélioration de la situation économique aux Etats-Unis, elle n'a donné aucun signe suggérant qu'elle se prépare à réduire son soutien à la reprise. Son président, Jerome Powell a ainsi estimé qu'il n'est "pas encore temps" de commencer à parler de "tapering", c'est à dire de réduire le montant du soutien financier apporté par la banque centrale à l'économie américaine via ses achats d'actifs, qui sont maintenus à 120 milliards de dollars par mois. Le principal taux directeur de la Fed a aussi été maintenu mercredi à son niveau actuel, proche de zéro (0 à 0,25%), comme les marchés l'anticipaient.

Pour la première fois depuis son arrivée à la Maison Blanche, Joe Biden s'est exprimé lors d'une session conjointe du Congrès, au cours de laquelle il a dévoilé un plan de 1.800 milliards de dollars sur dix ans en faveur des familles et de l'éducation. Un plan "ambitieux " destiné à " reconstruire la classe moyenne et investir dans l'avenir de l'Amérique ", selon le président. Ce programme sera notamment financé par une hausse de la fiscalité des Américains les plus riches.

VALEURS EN HAUSSE

* Total (+1,2% à 37,9 euros) a dévoilé des comptes trimestriels en forte hausse et nettement supérieurs aux attentes des analystes. Le géant de l'énergie enregistre ainsi un résultat net ajusté de 3 milliards de dollars (+69%) contre 2,35 Mds$ de consensus. Le résultat opérationnel net ajusté des secteurs est multiplié par plus de deux à 3,49 Mds$ pour des revenus de 43,74 Mds$. Le cash-flow net atteint 1,39 Md$. La production recule en revanche de 7%, à 2,863 millions de barils équivalent pétrole par jour.

* Airbus gagne 2,4% à 101,6 euros, les investisseurs saluant le début d'année plutôt solide du géant aéronautique qui a notamment généré un cash-flow positif pour le troisième trimestre consécutif. Sur les trois premiers mois de 2021, le groupe a fait état d'un flux de trésorerie disponible ajusté de 1,2 milliard d'euros contre -8,03 MdsE un an plus tôt, alors que le résultat opérationnel ajusté est passé sur un an de 281 à 694 ME. Le chiffre d'affaires est resté pratiquement stable, à 10,5 milliards d'euros. Airbus a livré 125 appareils commerciaux entre janvier et mars contre 122 sur la même période de l'exercice précédent. Airbus a confirmé ses objectifs financiers pour 2021 : il table toujours sur un résultat opérationnel ajusté de deux milliards d'euros et un flux de trésorerie disponible consolidé avant fusions et acquisitions et financements-clients à l'équilibre. L'objectif de livrer le même nombre d'avions commerciaux qu'en 2020, soit 566, est aussi inchangé.

* Capgemini (+2,1% à 155 euros) a renoué avec la croissance organique de son chiffre d'affaires au premier trimestre, le groupe de conseils profitant de la demande accrue des entreprises pour les services de "cloud" et de gestion des données. Le chiffre d'affaires du groupe a progressé de 1,7% à taux de change et périmètre constants, à 4,271 milliards d'euros. En données publiées, les revenus ont augmenté de 20,4%, tirés par l'intégration d'Altran que le groupe a racheté l'an dernier.

* TF1 gagne 5% à 8,5 euros. La 'une', qui a délivré des comptes trimestriels en forte progression, bénéficie également de la spéculation qui entoure le secteur et notamment M6. A ce sujet, Philippe Denery, directeur financier de TF1, a déclaré lors d'une conférence téléphonique que : TF1 "regarde" le sujet de la vente du groupe M6 mais que le "timing" est entre les mains de son actionnaire. Concernant les comptes, le groupe de médias a vu son résultat opérationnel courant bondir de 35,2% à 56,8 ME au premier trimestre. Le résultat net part du Groupe s'établit à 34,3 ME contre 24 ME un an plus tôt pour un chiffre d'affaires de 509,8 ME, en hausse de +3,2%.

* Après un début de séance dans le rouge, STMicroelectronics grimpe désormais de 2,8% à 32,9 euros. Bénéficiant notamment d'une forte demande du secteur automobile, le fabricant franco-italien de puces a fait état d'un chiffre d'affaires net en hausse de 35,2% en glissement annuel au premier trimestre, à 3,02 milliards de dollars, contre un consensus de 2,94 Mds$. La marge brute s'est élevée à 39% et le bénéfice net a atteint 364 M$. Pour le trimestre en cours, le groupe vise des revenus de 2,9 milliards de dollars et une marge brute de 39,5%. La firme prévoit par ailleurs d'investir désormais environ 2 milliards de dollars en CAPEX pour soutenir la forte demande du marché et ses initiatives stratégiques.

VALEURS EN BAISSE

* Seulement deux baisses significatives sur le CAC40 : Renault perd 2,7% à 34,15 euros et Stellantis 1,7%.

* Unibail-Rodamco-Westfield (-1,6% à 69 euros) a annoncé une forte baisse de 42,8% de son chiffre d'affaires au premier trimestre en raison de la fermeture de nombre de ses centres commerciaux à cause de la crise sanitaire, qui devrait continuer de peser sur ses activités. Le chiffre d'affaires du groupe a chuté à 452,2 millions d'euros, contre un peu plus de 790 millions il y a un an.

* Mersen (-1,2% à 29,7 euros) a réalisé un chiffre d'affaires consolidé pour le 1er trimestre 2021 de 220 millions d'euros. Ce chiffre d'affaires publié est en variation de -2,4% par rapport au 1er trimestre 2020 en tenant compte d'effets de change défavorables et de l'intégration des sociétés acquises récemment.

* Solutions 30 reperd 3% à 11,65 euros, alors que le chiffre d'affaires consolidé du groupe s'est élevé à 225,2 millions d'euros pour le 1er trimestre 2021. Il progresse de +19% (+15,4% en organique) par rapport à la même période de 2020. Les activités de maintenance, récurrentes par nature représentent 58% de l'activité du groupe. Dans la continuité de l'exercice 2020, la dynamique favorable sur le marché des télécommunications continue de porter la croissance de Solutions 30 au 1er trimestre. Solutions 30 confirme poursuivre sa croissance sur des marchés qui profitent de deux tendances structurelles très favorables : la transformation numérique et la transition énergétique. L'activité de ce 1er trimestre, très soutenue sur le plan commercial, permet au groupe de confirmer un nouvel exercice de croissance rentable à deux chiffres. Solutions 30 a également dévoilé de solides résultats 2020.

* Valeo (-2,3% à 27,7 euros) a enregistré au premier trimestre 2021 un chiffre d'affaires de 4.667 millions d'euros. Par rapport au 1er trimestre 2020, ce chiffre d'affaires consolidé est en progression de 8% à périmètre et taux de change constants. Les variations des taux de change ont un impact négatif de 3,5% en raison, principalement, de l'appréciation de l'euro face au dollar américain, au réal brésilien et au yuan chinois. Les changements de périmètre n'ont pas d'impact sur la période. Dans un scenario de croissance de 10% de la production automobile mondiale en 2021, Valeo compte toujours poursuivre sa surperformance et améliorer ses résultats malgré des coûts additionnels estimés à environ 80 millions d'euros, liés aux perturbations d'approvisionnement et à la hausse du prix de certaines matières premières.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.