Mi-séance Paris : le rebond s'essouffle déjà

Mi-séance Paris : le rebond s'essouffle déjà©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 13 février 2018 à 12h00

LA TENDANCE

Le rebond s'essouffle déjà pour la bourse de Paris avec un CAC40 qui reperd 0,4% ce mardi midi malgré la poursuite de la hausse à Wall Street hier soir. L'annonce du plan de Donald Trump pour investir 1.500 milliards de dollars sur 10 ans dans la rénovation des infrastructures américaines a notamment soutenu la cote. Mais le climat général est resté volatil, en attendant la publication, mercredi, des chiffres de l'inflation aux Etats-Unis en janvier. Les publications du jour sont accueillies de façon mitigée. Des prises de bénéfices interviennent sur le titre Kering malgré une publication record. Ça baisse aussi pour Michelin, Bourbon et Cegedim alors que BPI cède la majeure partie de sa participation. Seul Ubisoft s'en sort bien depuis ce matin.

VALEURS EN HAUSSE

* ArcelorMittal (+1% à 27 euros) est candidat à la reprise de son homologue indien en difficultés Essar Steel.

* Ubisoft gagne 3% à 65,3 euros. Les revenus du 3ème trimestre fiscal (qui couvre la période de Noël) ont atteint 725 ME, au-delà du haut de la fourchette communiquée (700 ME). Les objectifs sont confirmés, comme ceux de l'exercice suivant.

* Atari poursuit son envolée de 15% à 0,73 euro, toujours dans de gros volumes d'échanges.

VALEURS EN BAISSE

* Kering (-1,4% à 374,6 euros) fait l'objet de prises de bénéfices malgré des résultats impressionnants au terme de l'exercice 2017, phénoménaux même, pour reprendre l'expression de François-Henri Pinault. Les actionnaires bénéficieront d'un dividende de 6 euros en numéraire et de l'octroi d'actions Puma. En 2017, le groupe de la famille Pinault a dégagé un chiffre d'affaires de 15,48 milliards d'euros, en progression de 25% en données publiées et de 27,2% à périmètre et taux de change comparables. Le résultat opérationnel courant bondit de 56,3% à 2,95 MdsE, ce qui porte la marge de 15,2 à 19%. Le bénéfice net part du groupe récurrent s'élève à 2 MdsE, en progression de 56,2%. Le consensus S&P Global Market Intelligence visait un résultat net de 1,94 MdE pour un chiffre d'affaires de 15,38 MdsE et un résultat opérationnel courant de 2,85 MdsE.

* Orange (-0,8% à 13,46 euros) : le différend commercial avec TF1 ne semble pas près de se régler. L'opérateur a supprimé les chaînes du groupe de ses documents de présentation. Le CSA avait proposé le 7 février de jouer les médiateurs, mais son offre semble pour l'heure être restée lettre morte.

* Michelin recule de 1,5% à 123,4 euros. Les résultats 2017 sont en ligne avec les attentes. Le dividende est accru à 3,55 euros. Le groupe vise cette année une croissance modérée de son marché, une amélioration de ses résultats et un cash-flow libre structurel supérieur à 1,1 MdE.

* Alstom (-0,8% à 33,3 euros) s'est allié à Siemens, Ferrovie dello Stato Italiane, George Kent et PORR pour l'appel d'offre sur la ligne à grande vitesse prévue entre Kuala Lumpur et Singapour, qui devrait être opérationnelle en 2026. Le projet représente plusieurs milliards d'euros, mais la concurrence est vive.

* Bourbon (-4,4% à 6,84 euros) poursuit sa mue en dévoilant un nouveau plan stratégique. Mais les pertes 2017 seront très lourdes. Autour de -600 ME pour le résultat net consolidé.

* Cegedim décroche de 9% à 36,9 euros. Bpifrance a vendu 12% du capital par placement privé à 35 euros pièce. La banque publique conserve une participation de 3% du capital deCegedim.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.