Mi-séance Paris : le rebond se poursuit avant le long week-end de Pâques

Mi-séance Paris : le rebond se poursuit avant le long week-end de Pâques©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 29 mars 2018 à 12h00

LA TENDANCE

En fin d'après-midi, le marché parisien clôturera pour le traditionnel long week-end de Pâques puisqu'il sera fermé demain vendredi ainsi que lundi. En attendant cette pause, le CAC40 poursuit son rebond, en hausse de 0,6% vers la mi-journée à 5.160 points. L'indice parisien s'affranchit ainsi de la mauvaise performance de ses homologues américains qui ont connu une nouvelle séance de baisse hier à Wall Street, tirés vers le bas par les valeurs technologiques. Le CAC40 bénéficie d'une meilleure tendance générale sur les places internationales comme en témoigne le parcours des places asiatiques qui ont terminé dans le vert après un parcours hésitant. La séance est quand même marquée par une forte chute de Sodexo qui a connu un premier semestre fiscal difficile, synonyme d'objectifs annuels inatteignables.

VALEURS EN HAUSSE

* En tête du CAC40, Renault gagne 4,5% à 97,3 euros : c'est le retour en force de la rumeur de fusion avec Nissan. Début mars, le titre avait déjà été très entouré pour la même raison, après des bruits de couloir cités par Reuters. Cette fois, c'est l'agence Bloomberg qui dégaine avec une "source bien informée" : les deux constructeurs négocieraient une fusion pour n'avoir plus qu'une seule entité cotée.

* Carrefour (+0,55% à 16,88 euros) risque de connaître un weekend de Pâques particulièrement agité. La grogne des personnels de l'enseigne devrait atteindre samedi 31 mars son apogée avec un vaste mouvement de grève. La CFDT et FO ont prévu une grève générale ce jour-là, tandis que la CGT appelle à une grève bloquante du 30 mars au 2 avril.

* Sanofi gagne 0,7% à 65,2 euros. Les offres visant Ablynx seront lancées le 4 avril. Le groupe propose 45 euros par action pour racheter la biotech belge, qui a accepté l'opération. L'autorité boursière belge a validé l'OPA.

* Kering (+0,3% à 385,4 euros) : comme la rumeur le laissait entendre, le groupe a rétrocédé à Stella McCartney ses 50% dans la société de la styliste, qui devient l'unique propriétaire de sa marque. Les deux entreprises ont prévu d'assurer une transition en douceur. La fille de l'ancien Beatles continuera à collaborer dans certains domaines (Fondation Kering, mode durable).

* Unibail-Rodamco (+1% à 185,5 euros) vient de franchir plusieurs étapes réglementaires décisives pour le rachat de Westfield. La foncière a reçu le visa des autorités boursières française et néerlandaise pour plusieurs documents liés à l'offre. En parallèle, l'autorité australienne en charge des investissements étrangers a validé le principe de l'acquisition.

VALEURS EN BAISSE

* Sodexo (-12,5% à 85 euros) a connu un premier semestre fiscal difficile (il couvre la période septembre à février), synonyme d'objectifs annuels inatteignables. Sur l'exercice clos le 31 août prochain, la croissance organique se limitera à 1% voire 1,5% dans le meilleur des cas, tandis que la marge d'exploitation n'atteindra que 5,7%. Jusque-là, le curseur était placé à 2 à 4% de croissance organique et une marge d'exploitation stable à 6,5%.

* Toujours pénalisé par le baisses de valeurs technologiques, STM reste en baisse de 1% à 17,88 euros et décroche de près de 8% sur les 5 dernières séances.

* EDF perd 1,5% à 11,73 euros. Les clients industriels d'EDF vont devoir s'habituer à la jeune pousse Metroscope, une filiale créée par des membres de l'équipe de R&D de l'énergéticien appuyés par la division de capital-risque EDF Nouveaux Business. La solution développée par Metroscope, déjà testée sur des installations internes, utilise l'intelligence artificielle pour réaliser un diagnostic automatique et fiable d'une installation industrielle, afin de traiter les problèmes avant qu'ils ne se transforment en défaillance. La solution est en cours de déploiement en France sur l'ensemble des salles des machines du parc nucléaire et bientôt sur les centrales à Cycles Combinés-Gaz. Les premiers résultats sont très encourageants et des gains importants sont attendus pour le groupe EDF, explique l'entreprise, qui a proposer à certains de ses clients producteurs d'électricité de devenir pilotes pour tester Metroscope. Une commercialisation élargie vers des clients industriels aura lieu en 2019.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.