Mi-séance Paris : le rebond tourne court !

Mi-séance Paris : le rebond tourne court !
bourse

Boursier.com, publié le lundi 02 mars 2020 à 12h00

LA TENDANCE

Le rebond engagé par le CAC40 ce lundi matin s'est évaporé après une ouverture à +2%, le marché est désormais stable à 5.306 points ce midi après avoir abandonné 12% la semaine passée. La dernière fois que l'indice parisien avait clôturé une semaine sur un recul à 2 chiffres remonte à juillet 2011 (-10,70%). Pour trouver pire, il faut revenir en novembre 2008 (-12,46%) ou encore lors de la première semaine d'octobre de la même année (-22,16%) lors de la déflagration de la crise des subprimes.
Le CAC40, ce matin, a tenté de suivre les places asiatiques (+0,95% à Tokyo) alors que les indices américains avaient déjà limité la casse vendredi grâce à l'intervention inattendue de Jerome Powell avant la clôture de Wall Street, expliquant que la banque centrale utiliserait tous les outils pour agir "de manière appropriée" afin de soutenir l'économie face aux risques liés à l'épidémie de coronavirus. Le gouverneur de la Banque du Japon n'a pas dit autre chose ce matin, dans une déclaration de crise, assurant à son tour que la banque centrale prendrait "toutes les mesures nécessaires pour stabiliser les marchés financiers".

ECO ET DEVISES

Des mesures rendues nécessaires par l'influence de plus en plus palpable du virus sur les économies : l'indice PMI manufacturier chinois a ainsi chuté à 40,3 le mois dernier, son niveau le plus bas depuis la première enquête réalisée en 2004. De quoi légitimer une intervention de la banque centrale aux yeux des investisseurs...
A suivre ce lundi aux Etats-Unis :
- Indice PMI manufacturier américain final. (15h45)
- ISM manufacturier américain. (16h00)
- Dépenses de construction. (16h00)
La parité euro / dollar remonte à 1,1085$ ce midi. Le baril de Brent se négocie 50,65$.

VALEURS EN HAUSSE

Europacorp : +70%. EuropaCorp s'envole 0,95 euro dans un volume fourni, le groupe ayant annoncé l'approbation unanime du projet de plan de sauvegarde par les comités de créanciers ainsi que le soutien de Front Line et de Luc Besson au projet de restructuration. Le projet de plan de sauvegarde prévoit notamment la conversion en capital de l'intégralité des créances de fonds gérés ou conseillés au plus haut niveau par Vine Alternative Investments Group, LLC et Falcon Strategic Partners IV, LP sur EuropaCorp. Ils détiendraient en conséquence respectivement 60,15% et 6,29% du capital d'EuropaCorp, les actionnaires actuels conservant 33,56% du capital.
Vine et M. Luc Besson - en ce compris sa holding Front Line - concluraient également un pacte d'actionnaires constitutif d'une action de concert prenant effet à compter de la réalisation de la capitalisation des créances. A cet égard, à la suite des votes positifs des comités de créanciers sur le projet de plan de sauvegarde, Front Line et Luc Besson voteront en faveur de l'ensemble des résolutions soumises au vote de l'Assemblée générale des actionnaires, nécessaires à la mise en oeuvre du plan. Front Line, et Luc Besson, détiennent actuellement environ 31,58% du capital de la société et 31,63% des droits de vote.

EOS imaging : +56% après l'annonce de la signature d'un accord relatif au dépôt d'un projet d'offre publique avec Alphatec Holdings, Inc., société de dispositifs médicaux spécialisée dans les solutions innovantes pour la chirurgie du rachis. Selon les termes de cet accord, ATEC lancerait une offre publique visant l'intégralité des actions et OCEANEs émises par EOS. L'offre serait composée d'une offre publique d'achat en numéraire à titre principal au prix de 2,80 euros par action EOS et à titre subsidiaire d'une offre publique d'échange avec un ratio d'échange de 1 action ordinaire ATEC pour 2 actions EOS. ATEC a l'intention de mettre en oeuvre un retrait obligatoire à l'issue de l'offre au prix de l'offre en numéraire (2,80 euros par actions EOS) si les conditions permettant d'y procéder sont remplies. Il est prévu que l'offre soit déposée auprès de l'AMF à la fin du mois d'avril.

AB Science : +9%. AB Science S.A. après avoir levé plus de 12,3 millions d'euros grâce au succès d'un placement privé, à l'exercice de bons de souscription d'actions (souscrits dans le cadre du placement privé d'août 2019) et à la mise en oeuvre d'une option de financement visant à mobiliser le crédit impôt recherche 2019 de manière anticipée.
AB Science annonce aujourd'hui un placement privé de nouvelles actions ordinaires, lui permettant de lever un produit brut d'environ 6,40 millions d'euros. Ce placement privé a donné lieu à l'émission de 860.220 actions ordinaires nouvelles via une augmentation de capital sans droit préférentiel de souscription, soit 2,07% des titres en circulation avant l'opération, ce qui représente une dilution de 2,03% pour les actionnaires existants.
Le prix du placement a été fixé à 7,44 euros par action. Ce prix est égal à la moyenne pondérée par les volumes des cours de l'action AB Science des deux dernières séances de bourse précédent la date de fixation du prix.

Neurones : +6% suivi de Amoeba, Assystem et Ramsay (+4%)

Schneider : +3%. Morgan Stanley est repassé à 'surpondérer' sur le groupe en ciblant un cours de 110 euros.

FDJ : +3% avec SII et Atari

Iliad : +2% en compagnie de Genfit, Vivendi, Imerys, Innate, Sanofi

Ingenico : +1% avec Worldline, Pernod Ricard, M6, Euronext, Air Liquide

XPO Logistics Europe (+0,7%) a publié un chiffre d'affaires consolidé pour l'année 2019 de 6,414 milliards d'euros, soit une hausse de +3,6% par rapport à 2018 (+2,7% à taux de change constant). Le résultat opérationnel s'établit à 281,7 ME (224,2 millions d'euros avant l'application de IFRS 162, la nouvelle norme comptable applicable aux contrats de location), contre 182,3 ME en 2018. Le résultat net part du Groupe, à 126 ME (119,9 ME avant l'application de la norme IFRS 16), représente une hausse de 33,2 ME par rapport à 2018, en excluant l'impact de l'adoption de la norme IFRS 16.

EssilorLuxottica (stable) a annoncé qu'Hilary Halper a décidé de démissionner de son poste de co-Directrice Financière d'EssilorLuxottica.

VALEURS EN BAISSE

SES (-18%) figure en tête des plus fortes baisses du jour

Air France KLM : chute encore de 7% dans le secteur des transports

Peugeot : -4% avec Plastic Omnium, Plastivaloire, Valeo et Renault (-3%) du côté de l'automobile

Lagardere : s'enfonce encore de 3% suivi de SopraSteria, Korian, TechnipFMC

Airbus : -2% avec ADP, Vallourec, Capgemini, STM et Seb

Vos réactions doivent respecter nos CGU.