Mi-séance Paris : les 6.000 points attendront

Mi-séance Paris : les 6.000 points attendront©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 20 novembre 2019 à 12h00

LA TENDANCE

Les 6.000 points se font attendre sur le CAC40 ! Après une plus haut de 5.967 points en séance hier, les prises de bénéfices l'emportent nettement ce mercredi et ramènent l'indice parisien sous les 5.900 points en fin de matinée (-0,75% à 5.865 points).

L'absence d'avancée sur le front du conflit commercial entre la Chine et les Etats-Unis commence à peser sur le moral des investisseurs. Et Donald Trump ne cherche visiblement pas l'apaisement, continuant de souffler le chaud et le froid à l'image de ses déclarations depuis plus d'un an et demi et le début de ce conflit avec la Chine... Il a douché les marchés hier en indiquant qu'il augmenterait encore les tarifs douaniers, si les États-Unis ne parviennent pas à un accord commercial avec la Chine. Le leader américain se dit tout de même "très heureux" des négociations commerciales avec Pékin. Et il a souligné la performance du Nasdaq qui a terminé dans le vert hier grâce à l'annonce d'un nouveau report de 90 jours des sanctions américaines contre le chinois Huawei, qui achète des composants à de nombreuses "technos" américaines. Du Trump dans le texte, les marchés connaissent ! Mais ces derniers pourraient perdre patience...

De leur côté, les dirigeants chinois semblent demeurer fermes sur leurs positions, sachant que Trump se retrouvera inéluctablement en période électorale et qu'il devra sans doute présenter un accord gagnant au peuple américain.

VALEURS EN HAUSSE

Carmat (+1,2% à 18,9 euros) a annoncé l'obtention de l'autorisation de reprise de l'étude PIVOT en République tchèque. Les implantations seront réalisées à l'Institut de la Médecine Clinique et Expérimentale (IKEM) à Prague, dont les équipes bénéficient d'une expérience acquise lors des implantations du dispositif Carmat dans le cadre de la première partie de l'étude PIVOT.

* Groupe ADP gagne 1,6% à 178 euros. RBC a relevé sa recommandation à "surperformance" contre "performance en ligne avec le secteur" et son objectif de cours à 200 euros contre 155 euros.

* Une seule hausse significative sur le CAC40 : Sanofi grappille 0,5% à 83,5 euros.

VALEURS EN BAISSE

* Bien orienté hier suite à l'annonce de la cession de 5,2% du capital de son pôle immobilier AccorInvest pour 204 millions d'euros, le groupe hôtelier AccorHotels reperd 2,3% à 38,9 euros.

* Nexans cède 2,3% à 35,16 euros. RTE France a accordé à Nexans un contrat de 115 millions d'euros portant sur la fourniture et la pose de 67 km (en mer) et 93 km (à terre) de câbles d'exportation d'énergie pour le parc éolien, d'une capacité de 496 MW, situé dans la Manche à environ 16 km au large de la côte en baie de Saint-Brieuc.

* EDF (-1,4% à 9,13 euros) a décidé la mise en distribution d'un acompte sur dividende au titre de l'exercice 2019 de 0,15 euro par action et a décidé de proposer, dans les conditions fixées par la quatrième résolution de l'Assemblée Générale Mixte du 16 mai 2019, l'option du paiement de cet acompte en actions nouvelles. Cet acompte sera détaché le 26 novembre. Les actionnaires pourront opter pour le paiement de l'acompte en actions nouvelles entre le 28 novembre et le 11 décembre 2019 inclus.

* Casino (-1,5% à 43,4 euros) : Moody's a confirmé hier sa note CFR 'B2' de Casino, tout en ajustant sa perspective à 'négative' - contre 'sous revue' auparavant. L'agence indique que la liquidité de Casino s'est améliorée suite au refinancement finalisé avec succès le 7 novembre. Pourtant, elle adopte donc une perspective négative, qui reflète "le levier élevé, la faible génération de cash-flow et la structure incertaine du groupe".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.