Mi-séance Paris : les banques saluent l'accord sur les règles "Bâle III"

Mi-séance Paris : les banques saluent l'accord sur les règles "Bâle III"©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 08 décembre 2017 à 12h00

LA TENDANCE

Le marché parisien termine la semaine dans le vert avec un CAC40 qui repasse assez largement au-dessus des 5.400 points. La hausse est d'environ 0,7% en fin de matinée à 5.420 points, largement insufflée par les valeurs bancaires qui accueillent avec optimisme l'accord obtenu hier par le Comité de Bâle sur les règles dites "Bâle III", au final moins contraignantes que ce qui était redouté. Les trois grandes banques françaises BNP Paribas, Société Générale et Crédit Agricole affichent les plus fortes hausses du CAC40. Les chiffres mensuels de l'emploi américain seront comme d'habitude très suivis par la communauté financière cet après-midi alors que les données extérieures du commerce chinois ont rassuré ce matin.

VALEURS EN HAUSSE

* Crédit Agricole, Société Générale et BNP Paribas progressent de plus de 4%. Le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, a estimé que l'accord obtenu hier par le Comité de Bâle sur les règles dites "Bâle III" est le meilleur possible pour la France et pour l'Europe. La nouvelle réglementation vise notamment à obliger les établissements financiers à disposer des fonds propres suffisants pour faire face à des tempêtes financières, après les enseignements de la crise des subprimes. Pour le patron de la Banque centrale européenne, Mario Draghi, le compromis constitue une étape majeure qui assurera une plus grande solidité du dispositif de fonds propres et améliorera la confiance dans les systèmes bancaires, et parachève la réforme globale du cadre réglementaire lancée à la suite de la crise financière. Les banques françaises, à la pointe de la bataille sur les fonds propres, peuvent pousser un ouf de soulagement. Finalement, le texte ne les désavantage pas. Le niveau minimum de fonds propres requis a été fixé à 72,5% de l'exigence standard. Les établissements auront en outre jusqu'à 2027 pour s'y conformer, avec une étape à 50% en 2022. Les Etats-Unis militaient pour 75% et l'Europe pour 70%. L'accord a donc été scellé à mi-chemin. L'Autorité bancaire européenne a estimé que les principales banques européennes auront à gonfler de 39,7 milliards d'euros leurs fonds propres.

* Air France KLM (+1,2% à 12,7 euros). Les indicateurs de trafic sont restés bien orientés en novembre. Le groupe a transporté 7,4 millions de passagers sur la période, soit une hausse de 5,9%. Mesuré en passager-kilomètre transporté, le trafic affiche une progression de 5,7% et le coefficient d'occupation s'améliore de 1,5 point à 85,5%. La compagnie précise que la recette unitaire au siège kilomètre offert (RSKO) hors change est en hausse par rapport à novembre 2016.

* Vivendi (+1% à 22,2 euros). Le patron de Mediaset espère trouver un accord avec Vivendi avant l'audience devant un tribunal prévue le 19 décembre prochain, a-t-il fait savoir hier soir.

* Renault gagne 2,2% à 85,37 euros. Le groupe propose désormais un nouveau moteur 1,3 litre essence turbo à injection directe co-développé avec son partenaire allemand Daimler. Inauguré sur Scénic et Grand Scénic, il sera proposé progressivement sur d'autres modèles de la gamme Renault en 2018.

* Orange (+0,9% à 14,7 euros) est soutenu par une note d'analyste. Berenberg est en effet passé de vendre à conserver sur le dossier.

* EDF (+0,2%à 11,2 euros). Le paiement du dividende en actions est toujours un succès. Cela tient notamment au fait que l'Etat, qui possède 83,4% du capital, opte pour ce type de rémunération d'actionnaire. En ce qui concerne l'acompte sur dividende de 0,15 euro détaché récemment, 92,2% des droits ont été exercés en faveur du paiement en actions. Une économie de cash de près de 400 ME pour le groupe.

VALEURS EN BAISSE

* Erytech plonge de 30% à 16,6 euros. GRASPA (eryaspase) a échoué en phase IIb sur son critère principal, la survie des patients, dans le traitement de la Leucémie Aigüe Myéloïde (LAM). "Eryaspase a montré des résultats de sûreté et d'efficacité positifs dans le cancer du pancréas et dans la leucémie aigüe lymphoblastique. Nous restons déterminés à développer cette option de traitement pour les patients dans ces indications et potentiellement d'autres", a déclaré le management.

* Showroomprivé perd encore 7% à 8 euros. Le titre abandonne 20% sur la semaine, victime collatérale du scandale des irrégularités comptables de Steinhoff, propriétaire de l'enseigne Conforama qui avait pris en mai dernier une participation de 17% au capital de Showroomprivé au prix de 27 euros l'action.

* Aucune baisse supérieure à 1% sur le CAC40. L'Oréal affiche le recul le plus prononcé de l'indice (-0,7% à 187,4 euros).

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU